Quand la nature arrive en ville

Posté dans : Personnages | 0
Qui, lors de sa dernière visite chez Payot, n'a pas été guigner à quoi ressemble Nature et Découvertes ? Votre blogueuse a rencontré M. Philippe Ciamporcero, le directeur du réseau suisse de Nature et Découvertes pour un petit bilan presque deux mois après l'installation de cette enseigne française sur la place lausannoise.

LBB : Quelles étaient vos expériences dans ce domaine auparavant ?

P.C. : Je n’ai pas d’expérience spécifique dans le concept de Nature et Découvertes si ce n’est mon intérêt personnel pour tout ce qui concerne la randonnée, la nature et les jeux. J’ai effectué une formation de libraire en France. J’ai travaillé au Furet du Nord, puis chez Virgin et enfin dès 2006 chez Payot Libraire à Genève où j’occupais le poste de gérant à Payot Rive-Gauche.

LBB
 : Pourquoi avoir implanté le premier magasin de Nature et Découvertes à Lausanne plutôt que dans une autre ville suisse ?

P.C. : C’est un pur jeu d’opportunités. L’implantation en Suisse prévoyait d’ouvrir des succursales sur l’arc lémanique élargi et le choix se portait sur Genève ou Lausanne pour le premier magasin. Une occasion s’est présentée à Lausanne à la place Pépinet d’où la première apparition suisse de Nature et Découverte, à Lausanne. Pour l’instant nous n’avons qu’un magasin en Suisse mais l’ouverture de six magasins est prévue d’ici 2013.

LBB : Quelle est la nature exacte des liens entre Nature et Découvertes et Payot Libraire ?

P.C.
: Ils sont très forts car Nature et Découvertes fait partie du groupe Payot SA. Par contre, nous ne nous positionnons pas en concurrents car Nature et Découvertes dispose d’un stock de livres référencés nettement inférieur à Payot. Tout ce que nous vendons dans notre stock librairie renforce l’offre en randonnée, en santé ou en bien-être,… Nous envoyons régulièrement nos clients chez Payot s’ils désirent des références plus spécialisées que nous n’avons pas en stock. Nous préférons cela à un client déçu de ne pas obtenir ce qu’il cherche tout de suite.

LBB : Après deux mois de vie à Pépinet, comment qualifiez-vous les résultats ?

P.C. : Les résultats sont excellents. Des résultats qui se traduisent par un bon chiffre d’affaire évidemment mais aussi par la satisfaction de voir des clients revenir. Nature et Découvertes n’achète aucun espace publicité et les liens tissés avec la clientèle sont la qualité de service et les liens associatifs. Ce succès s’explique également par la chance de Nature et Découvertes d’exploiter un marché sans concurrence directe. En effet, on trouve beaucoup de magasins spécialisés dans tous les domaines qu’explore Nature et Découvertes, mais la force de notre enseigne réside dans le fait d’initier le public à la nature et non d’offrir des articles pour un public déjà spécialisé. Nature et Découvertes, c’est un regroupement de plusieurs centres d’intérêts en rapport avec la nature dans une même magasin. On retrouve aussi ce principe dans l’offre pour les enfants. Les jeux sont ciblés pour un public de 0 à 12 ans, premiers âges de la “découverte”. Il ne faut tout de même pas oublier que l’attrait de la nouveauté amène toujours beaucoup de monde dans les premiers pas d’un magasin avant d’apprécier un succès à long terme.

LBB : Quelle formation attendez-vous de vos collaborateurs, quel CFC demandez-vous aux postulants ?

P.C. : Nous ne demandons pas un CFC traditionnel. Chez Nature et Découvertes le temps de formation est très important et dure quatre mois. En France il existe une école Nature et Découvertes où tous les collaborateurs sont formés. Il existe 72 magasins en France ce qui fait un total d’environ 1000 collaborateurs de tous les horizons. Il est clair que nous embauchons aussi d’après la fibre commerciale, l’histoire personnelle et les intérêts pour la nature.

LBB : Nature et Découvertes a traversé la frontière. Payot Libraire avec sa longue tradition lausannoise migrera-t-elle en terre française ?

P.C. : Prenez rendez-vous avec Pascal Vandenberghe* !


*Directeur général Payot SA

Articles similaires

Manuela Bruchez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.