Le resto Les Bosquets: un mélange de genres qui fait du bien

Lorsque, en ce lundi midi tout printanier, je gravis les quatre marches qui mènent aux Bosquets, je trépigne d’impatience : que me réservent aujourd’hui Les Bosquets ? La réponse ne se fait pas attendre. Sirotant son espress’ sous sa moustache caractéristique, Jean-Raoul Schopfer, le vrai, l’unique, est assis à l’une des tables à nappe blanche plastifiée. Les Bosquets ont aujourd’hui décidé de se montrer généreux. Comme il est d’usage dans cette brasserie centenaire, nous engageons rapidement la conversation. « C’est la première fois … Lire la suite

OCUB 141 : Une fin mai ensoleillée, entre culture et nature

Posté dans : OCUB | 0

JEUDI 30 MAI – «Tant de choses planent dans l’air, d’où notre vertige»: visite guidée au musée de l’Élysée  Vous en conviendrez, le musée de l’Élysée fait office de poids-lourd dans le foisonnant paysage culturel lausannois. Au point que l’institution jouit d’un prestige – mérité – qui lui permet de rayonner bien au-delà de nos frontières cantonales. Aussi, dans notre agenda bimensuel – aka OCUB –, nous autres blogueur.se.s essayons plutôt de vous présenter des lieux et des événements plus confidentiels et … Lire la suite

OCUB 136 : Forêt du Flon, responsabilité des multinationales et journée sur la schizophrénie

Posté dans : OCUB | 0

JEUDI 21 MARS – Fête de la forêt du Flon / Journée internationale des forêts Dans une interview publiée sur notre blog en mai 2018, deux politiciens lausannois confrontaient leurs points de vue et leurs divergences sur la forêt du Flon, dont l’avenir est menacé par les projets de réaménagement du centre-ville et du tram t1. Cet ilot de verdure continue en effet de diviser ceux qui veulent la protéger d’un côté, en pensant que des alternatives à son abattage existent, et ceux qui … Lire la suite

Fermeture du centre culturel des sourds : Lausanne, entends-tu ?

Un beau jour bien ordinaire d’automne 2017, j’ai, un peu sur un coup de tête il faut l’avouer, décidé de m’inscrire à un cours de langue des signes dispensé au Centre culturel des sourds de Lausanne. Comme ça, par curiosité. Comme on irait chez le coiffeur. J’étais à l’époque à des années-lumière de me douter que cette décision, aussi impulsive et irréfléchie qu’elle me parût, allait se révéler l’une des plus marquantes et vivifiantes de mon humble existence. Au-delà de … Lire la suite