L’Evêché restera-t-il l’Evêché ?

Posté dans : Lausanno-lausannois | 0
Depuis ce printemps, plusieurs rumeurs ont couru sur le genre d’établissement qui ouvrira en novembre à la place de l’Evêché. Le Lausanne Bondy Blog a rencontré M. Dino Bekteshi, futur patron de cette institution lausannoise, afin d’obtenir quelques informations.

Lausanne Bondy Blog : Tout le monde se demande si l’Evêché sera différent en novembre. Qu’en est-il réellement ?

Dino Bekteshi : L’Evêché restera l’Evêché. La carte sera à quelques détails près la même, les fondues ont toujours été et seront toujours la spécialité de la maison. Le restaurant est remis aux normes, toute la cuisine est refaite ainsi que la ventilation. Mais que les habitués se rassurent, la décoration à part les rafraîchissements nécessaires reste la même. Ils retrouveront les mêmes chaises, la même terrasse et la même atmosphère.

LBB : Il y a eu toutes sortes de rumeurs, certains parlaient d’un Lounge Bar, d’autres d’une discothèque. Vous nous avez rassurés sur ces points. Finalement est-ce que quelque chose va changer ?

D.B. : Certaines choses ont tout de même besoin de s’adapter. Tout d’abord, dès le premier jour nous accepterons les cartes de crédit. Pour les Lausannois qui sont au courant il n’y a pas de problème, mais pour tous les touristes qui descendent de la cathédrale et qui n’ont pas prévu de cash ce n’est pas pratique. D’autre part, ce restaurant est beaucoup fréquenté par les étudiants. Désormais, nous serons dotés d’un Wi-Fi gratuit pour nos clients.

LBB : L’Evêché était l’un des seuls restaurants de la ville où le client n’entend pas de musique de fond, avez-vous décidé si vous perpétuerez cette tradition ?

D.B. : Il est évident que vu l’esprit des lieux une musique techno par exemple n’aurait rien à faire là. Cependant, je pense tout de même passer de la musique. Quelque chose de discret et qui restera local, une radio de la région certainement.

LBB : Comment avez-vous été accueilli en tant que nouveau patron de l’Evêché ?

D.B. : Très bien ! J’ai travaillé treize ans dans le quartier donc les gens me connaissaient. Je côtoyais parfois également M. Galizia l’ancien patron de l’Evêché. Comme vous le disiez tout à l’heure beaucoup de rumeurs ont couru sur la reprise de ce restaurant. Quand la clientèle et les voisins ont su que c’était moi le nouveau, ils ont été rassurés. J’ai reçu des appels et des mails pour me faire part de leur plaisir d’apprendre cette nouvelle.

LBB : L’ouverture est fixée au premier novembre, cela sera-t-il effectivement le cas ?

D.B. : Bien sûr. Nous serons ouverts le premier novembre sans faute. D’ailleurs, je prévois de faire une fondue géante pour l’occasion !

Manuela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.