[OCUB] 25 – Plein-air, plein les yeux, plein les papilles !

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois, OCUB | 0
Le 11 juin, dans notre précédent agenda, on vous annonçait déjà le début de l'été, un peu précoce. On reste dans la même ambiance : avec du plein-air décliné en variations cinématographiques, des expos, de la musique, la fête de la basket et celle de la Pochouse ! Profitez du beau temps lausannois et revenez-nous vite!
Sacrées Nikes
Sacrées Nikes !

Alexis : Ce samedi, j’irai trainer mes Nikes du côté du Flon, à l’espace Dem Art pour être précis, où se tiendra la première édition de Swisssneaks, un event consacré à la basket et au culte que certains lui vouent. Les amateurs de Air Max, Jordan, Stan Smith, et autres Air Force série limitée viendront ainsi vendre, échanger, négocier ou juste regarder quelques raretés à lacets. Ça sera une sorte de foire aux jouets pour grands gamins, ou une espèce de Wall Street pour collectionneurs avisés (c’est selon), où le spectateur sera appelé à baver comme il se doit devant une paire de Air Jordan 3 retro « Oregon pit crew », dans la veine des bons vieux Flight Clubs américains. Et pour que tout ça se fasse dans une ambiance bon enfant, il y aura des DJ’s, un jardin et un open barbecue. Tous les ingrédients nécessaires pour un samedi chill, quoi. Venez donc prier un peu sur l’autel de la basket, et peut-être que le Dieu des panards voudra bien « save your sole ».

La Datcha
A la Datcha, on s’y sent bien

Cécile : Mercredi soir, à la Datcha, se déroulera la première soirée de l’été de Slaméstival – Scène libre de Slam Poésie Mensuelle -, organisée par la SLAAM. A cette occasion, c’est dans un cadre chaleureux que slameurs et poètes pourront dire leur texte devant un public. Tout le monde peut participer et un texte dit = un verre offert ! Allez, il vous reste quelques heures pour écrire ces mots qui toucheront les cœurs !

Un mélange gouteux
Un mélange goûteux

Mathilde : Grosse tambouille gratuite au Théâtre de Vidy. Entendons nous, on parle de cuisine musicale avec deux grands chefs : Rachid Taha et Rodolphe Burger. D’après mes sources, ils prennent ensemble la forme du Couscous Clan, mêlant rock & raï. Si si. C’est bien parce que c’est la soirée d’ouverture de la quatrième édition de la Nuit des images. Le régal à lieu lle vendredi 27 juin, au Théâtre de Vidy. Portes : 19h30, Concert: 22h00. Détails ici

 

Joël : Ce samedi 28 juin de 11h à 16h a lieu la Fête de la Pochouse ! Alors si j’avais dû parier, j’aurais dit que la pochouse pouvait être la traduction vaudoise du botellón, mais en fait c’est une soupe de poissons d’eau douce, un plat rare et typiquement local (même si apparemment c’est aussi le cas à Verdun, mais il semble que la gastronomie ne connaisse pas de frontières, tant mieux pour elle !). La soupe sera servie à Ouchy, sous le couvert du bâtiment de la Société Nautique. Ambiance pêche sans crustacés assurée. Pas de site Internet ou de page Facebook, mais un numéro de téléphone (fixe !), le 021 616 07 43

Les Temps Modernes
Les Temps Modernes

Décidément, depuis qu’un certain opérateur de téléphonie mobile a jeté l’éponge du cinéma Open Air à Lausanne, les projets fleurissent de partout. Vendredi 4 juillet, j’irai avec plaisir revoir Les Temps Modernes de Chaplin aux Bobines de Valency. Pour les plus jeunes qui n’ont pas connu le cinéma muet, ça parle (LOL) des cadences infernales du travail à la chaîne, de militantisme syndical et de chômage. Chouette chouette chouette. Vendredi 4 juillet, Esplanade du Parc de Valency 21h30 : animation pédagogique 22h00 : projection Plus d’infos, notamment les autres projections de l’été.

 

 

 

28 jours plus tard, un des films projetés

Florian : Ce samedi 28 juin débutent les célèbres Dix toiles sous les étoiles, organisées par Lausanne Estivale et le Zinéma depuis plusieurs années. On se réjouit donc de pouvoir à nouveau s’allonger dans l’herbe tendre du parc de Mon-Repos et de bouffer de la peloche, accompagnée bien-sûr de pop-corn bien gras et de soda bien sucré, ou de dips végétariens et de thé vert glacé (entourez votre préférence). D’autant plus que le premier film du programme, qui s’étendra jusqu’au 30 août, n’est autre que 28 Days Later (28 Jours Plus Tard, pour les non-bilingues). A ne pas rater donc ! Car, en plus d’être réalisé par Danny Boyle, le British responsable des chefs-d’œuvre Trainspotting, Sunshine et (dans une moindre mesure) Slumdog Millionaire28 Days Later est le film qui réinventa, il y a plus de dix ans maintenant, le mythe du zombie au cinéma. Ils courent, ils mangent sans faim, ils sont plus incontrôlables que jamais ! Plongez sans retenue dans ce survival-horror post-apocalyptique, intelligent, engagé et terriblement humaniste, servi par une tension et une maîtrise exemplaires. Rendez-vous au parc de Mon-Repos ce samedi 28 juin, dès 22h. Entrée libre. Plus d’infos sur le site de Dix toiles sous les étoiles

Dévaloir 8
Dévaloir 8

Sitara : Vendredi 27 dès 18h30, je me rendrai à la Datcha pour le vernissage du 8ème numéro du Dévaloir. Le Dévaloir est un Fanzine illustré lausannois, tiré à 700 exemplaires et distribué gratuitement dans divers lieux. Le but de ses trois conceptrices (une graphiste et deux photographes) a été de pouvoir faire découvrir des artistes, photographes, peintres, illustrateurs par la distribution gratuite de leur travail. Pour ce vernissage, après le grignotage de quelques chips, vous pourrez écouter Less than Four, annoncé comme du jazz. Il y aura aussi des illustrateurs qui travailleront durant la soirée… une belle occasion de soutenir des initiatives indépendantes en s’en mettant plein les yeux et les oreilles! Infos  et

Sarah : Ce weekend, j’irai faire un tour à l’exposition temporaire du Musée olympique consacrée au Temps. Après la notion du temps du travail avec Chaplin, il sera question ici de découvrir comment se mesure le Temps sportif. A l’instar de l’introduction de cadences de travail à la chaîne, le séquençage du temps dans la pratique sportive est apparu suite à une multitude de réflexions philosophiques et à des grandes découverte technologiques, physiologiques et biodynamiques (rien que ça!). Subtilement nommée “Courir après le temps, l’exposition propose donc un regard large où l’art, la musique, la vidéo seront également à l’honneur pour mieux comprendre à quel point l’appréhension du temps est centrale pour artistes et athlètes (et pour nous aussi !), mais également à quel point la notion de ce Temps fluctue, que l’on soit sprinter, marathonien ou boxeur (ça marche aussi pour les “sportifs” installés au fond de leur canapé devant leur écran). Les dates, horaires et tarifs du Musée? C’est ici

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.