OCUB 111 : Des sorties pour se cultiver et militer

Posté dans : OCUB | 0
Pour bien débuter l'année voici notre agenda bimensuel ou OCUB pour Où Croiser Un Blogueur ! Cinéma, musique, théâtre, salon, table ronde, brunch… Autant d'événements qui sauront vous divertir, vous cultiver et peut-être même vous donner envie de militer pour certaines causes.  

JEUDI 11 JANVIER 2018 – NIGHT HYPNOTIQUE

De l’hypnose nocturne dans un musée… voilà bien le début d’une histoire à nous faire frémir. Dans le cadre des Nights du musée, le Musée de la main organise trois performances sur l’hypnose le jeudi 11 janvier à partir de 19h jusqu’à minuit ! Au programme : à 19h30 « Un goût de pur conscience », à 20h30 « Hypnose ordinaire – changer la perception et percevoir le changement » et enfin à 21h30 « Et si on faisait un tour dans votre cerveau ? »En plus de cela, de la musique, des mets à déguster, un bar à méditation et la possibilité de visiter l’exposition : Dans la tête, une exploration de la conscience (expo que Lucien avait détaillé ici).  Dès 16 ans, cette expérience saura vous faire voyager au-delà de la conscience, et tout cela pour la modique somme de 5.– Pour toutes informations plus détaillées, cliquez iciCamille


VENDREDI 12 JANVIER – Pré-soirée Festival Black Movie 

Si le Festival Black Movie se déroule à Genève du 19 au 28 janvier, nous pouvons en avoir un aperçu sans nous déplacer à la cité de Calvin. En effet, le Black Movie, faisant la part belle aux films indépendants, présente une infime partie de son programme lors d’une pré-soirée au Bourg vendredi prochain. Seront projetés le court métrage « Cream » de la danoise Lena Ólafsdóttir et le long métrage « Suffering of Ninko » du japonais Norihiro Niwatsukino. Vous n’êtes pas encore convaincu ? Voici le pitch de « Cream » : « Accoucher dans une salle d’attente ou y manger une glace ? Ce n’est pas incompatible ! ». Encore hésitant ? Celui de « Suffering of Ninko » achèvera de vous convaincre de ne pas rater cette soirée : « Un moine maudit attire irrésistiblement hommes et femmes. Doit-il se confronter à sa séduction envoûtante pour la sublimer ? ». Pour se remettre de ces expériences visuelles, la soirée continue avec le tropical DJ set de Jean Toussaint. Ouverture des portes à 21h, projections à 21h30, entrée 5.– Julie


VENDREDI 12 JANVIER – Grand bal du petit Nouvel An de l’Orchestre jaune

L’idée, c’est de repartir en ayant super mal aux pieds, et de s’être fait beaucoup de bien aux oreilles ! Événement incontournable du début d’année, l’Orchestre Jaune donnera son traditionnel bal d’hiver ce vendredi 12 janvier dès 20h à la Salle des Fêtes du Casino de Montbenon. Alors, vous me direz un bal d’accord, animé par un orchestre ça se tient, mais pourquoi jaune ? Et malheureusement, je suis incapable de vous donner une réponse ! Ce que je peux cependant vous dire pour m’être déjà joyeusement rendue à ce bal, c’est que cette troupe de plus de 20 artistes issus de tout horizon menée par Daniel Perrin (musicien de jazz et compositeur lausannois) vous en fera entendre de toutes les couleurs ! Tous les styles de toutes les époques trouvent leur place au fil de cette soirée placée sous le signe de la musique certes, de la danse bien évidemment, et aussi de la fête que l’on fait ensemble, toutes générations confondues ! En plus, en venant vous déhancher sur des tubes live pour souhaiter la bienvenue à cette encore toute fraîche année 2018, vous soutiendrez une association lausannoise. C’est pas trop chouette ça? En effet, ce bal est organisé en faveur de l’association Coexistences, active depuis plus de 10 ans dans la mise en place de plateformes de dialogue dans le cadre du conflit israélo-palestinien. Je me réjouis de vous y voir et de danser avec vous ! Toutes les infos sur cette folle soirée iciManon


LUNDI 15 JANVIER – Jazz History #3

Session #3, déjà ! Tous les deux mois, au Bourg, Jazz History explore en musique et en images une décennie du jazz lors d’un salon d’écoute autour d’une playlist élaborée par un ou une spécialiste. Pour cette troisième session nous traverserons les années 1940 à 1950 avec Michel Caillat aka DJ Mitch, bien connu des amateurs de jazz et de danse swing. Au programme ? Exploration musicale, spirituelle, prémices du rock, danse et big bands avec Louis Jordan et Duke Ellington – Verve Records. Portes à 20h, voyage musical dès 20h30. Entrée libre ! Pour vous souvenir de l’événement ou inviter vos amis, rendez-vous sur Facebook ici. Et si vous venez, vous croiserez très certainement plus d’un membre du LBB. Julie


JEUDI 18 JANVIER – « Zero Waste » : Lausanne bouge ! 

En 2017, j’ai épuré mon studio. Un peu, puis BEAUCOUP. La tendance au minimalisme m’a envahi sans même que j’aie lu La Magie du Rangement de la japonaise Marie Kondo. En parallèle à cela, la question du zéro déchet s’est mise à tourner dans ma tête sans que je ne passe vraiment à l’action par manque d’organisation. Des pistes pour aborder ce mode consommation, je vais très probablement en trouver jeudi 18 janvier lors de la table ronde organisée par Zero Waste Switzerland réunissant des acteurs lausannois. Ils seront quatre à prendre la parole de 19h à 21h30 : Luc-Philippe Gendre de FairAct, Marieke Staub de Clarity, Gabrielle Camara auteure du blog Lausanne en Vrac et Pierre Nicolas de La Brouette. Si vous aussi l’envie d’inclure le zéro déchet dans votre vie vous tenaille, inscrivez-vous à la table ronde par ici. L’inscription est obligatoire, car le nombre de places est limité ! La place est à 5.– ou gratuite si vous êtes déjà membre de l’association Zero Waste Switzerland. Julie


© Patrick Martin

DU 18 AU 28 JANVIER – La ferme des animaux à la Grange de Dorigny

« Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres ». Ce commandement, tiré de « La Ferme des animaux » de Georges Orwell, est promulgué par les cochons NapoléonBoule de neige et Brille-Babil et vise à asseoir la supériorité de leur espèce sur les autres animaux. Bien que le système soviétique  dont le récit allégorique d’Orwell entendait dénoncer les excès  soit aujourd’hui tombé dans les poubelles de l’Histoire, une simple lecture du premier article de la Déclaration universelle des droits de l’homme (« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ») permet de comprendre combien « La Ferme des animaux » reste une œuvre éminemment moderne ; la réalité consternante de notre monde  encore tellement inégalitaire  se rapproche en effet plus du commandement cruel émis par les trois cochons que de la vision idéale adoptée par l’ONU en 1948. Voir cette œuvre sur scène, adaptée par Christian Denisart et interprétée par la troupe « Les voyages extraordinaires », c’est s’assurer donc de vivre un moment riche en émotions et l’occasion de tirer peut-être quelques enseignements sur le modèle de société qui est aujourd’hui le nôtre. Toutes les infos ici. Yoan


VENDREDI 19 JANVIER – Projection d’Irrintzina

De l’initiative citoyenne, du militantisme inventif, en veux-tu ? En voilà ! Rien de tel que de se rendre dans une salle obscure pour en ressortir tout guilleret et surtout, inspiré ! Pour que chacun puisse suivre l’épopée du mouvement non-violent en faveur du climat Alternatiba, une projection du documentaire Irrintzina aura lieu au Cinéma Oblò. Pour découvrir l’histoire de la mobilisation, une séance à prix libre s’impose. Jetez un œil à la bande annonce ici et à l’événement ici, et surtout, profitez de venir un peu avant ou de rester un peu après pour échanger autour du bar qui sera ouvert à cet effet. Mathilde


DU 19 AU 21 JANVIER – Salon du Mariage et des Amoureux

J’ose l’affirmer sans ambages : l’imposition du célibat pour les prêtres et soeurs de l’église catholique n’est sans doute pas le moindre des errements de cette branche du christianisme. Tout d’abord, même prêtre, un homme reste un homme, et tenter de le priver de contact charnel risque de provoquer d’inquiétants dérapages, on ne s’en rend que trop bien compte avec toutes ces affaires de pédophilie révélées. Ensuite, est-ce vraiment une démarche spirituelle de ne plus aller vers le sexe opposé ? A mes yeux, certainement pas, car aller vers l’autre, vers le différent, peut-être mis en parallèle avec la recherche de Dieu. Vous ne me suivez pas ? Dieu, qui ne peut être défini, est justement le Tout Autre. Cela encourage donc à l’accouplement et, pourquoi pas, au mariage. A propos de mariage, si vous êtes déjà dans ce projet, je vous recommande le Salon du Mariage et des Amoureux qui se tiendra du 19 au 21 janvier, c’est au Palais de Beaulieu bien-sûr ! Tous les détails ici. Lucien

© Xenia Laffely

DIMANCHE 21 JANVIER – Brunch féministe organisé par la Quatrième Vague

Et si manger était une forme de militantisme à part entière ? C’est un peu mon rêve, qui se traduit parfois dans un statut de consommacteur consciencieux. Mais lors du brunch du 21 janvier organisé par le club de lecture féministe La Quatrième Vague, la nourriture sera, je l’imagine, aussi bien terrestre qu’intellectuelle. Pour ce premier rendez-vous, je vous invite donc à être curieux, et surtout, à amener avec vous de quoi manger, puisque c’est canadien ! Les informations se trouvent sur le réseau social qui consomme nos vies, j’ai nommé FacebookMathilde

Répondre