#mFilm : le cinéma, ça se partage !

Posté dans : Culture, Personnages | 0
Café Saint-Pierre, par un soir frais d’automne. En face de moi, un homme au visage enjoué se tient droit et commande des mets qui me sont étrangers. Apparemment, il connaît son affaire. Yannick Rochat, homme aux multiples fonctions (assistant à l’Unil, Jeune Vert) prend le temps de partager une bière pour nous parler d'un projet qui lui tient à cœur depuis presque un an : le #mFilm. Car oui, ce Pulliéran cinéphile invétéré sait se servir d'Internet et a envie de partager son amour pour le cinéma avec ses contemporains. Et c'est tant mieux, car à Lausanne, on aime les bonnes pelloches !

C’est assez simple à vrai dire ! Le #mFilm est une mention  figurant sur Twitter qui regroupe et signale des micro-critiques de films. Le concept est le suivant : vous venez de voir un film, bon ou mauvais, et vous souhaitez partager vos impressions avec d’autres passionnés. Vous allez alors sur Twitter, pour peu que vous ayez un compte, et vous rédigez une critique rapide et résumée de ce que vous pensez du film. Et devant cette critique, vous mettez #mFilm, afin que les personnes intéressées puissent la voir et réagir dessus. En terme technique, cela s’appelle un hashtag : c’est comme une entrée de répertoire qui permet de référencer ces avis de cinéphiles et de créer ainsi une sorte de micro-encyclopédie du cinéma. C’est d’ailleurs, à moyen terme, le but de #mFilm : créer un site Internet qui référencerait toutes ces critiques.

Derrière ce terme barbare se cache donc une réelle envie de partager une passion commune et proche de tous. Car de tous les différents types de divertissements et d’art, le cinéma est l’un des plus sollicités et des plus populaires. Yannick Rochat est, d’ailleurs, tombé dedans quand il était petit et ne jure maintenant plus que par Godard, Tarkovsky, Goretta pour ne citer qu’eux. Mais bien sûr, le #mFilm ne voit pas le cinéma comme un médium élitiste et les critiques de tous genres pullulent sur Twitter. On y retrouve du blockbuster hollywoodien, du film européen, du film classique, du film d’horreur, du film asiatique, etc.

Le cinéma n’a pas de limites et rassemble les gens qui l’aiment ! C’est ce qui s’est passé au début du projet. Tout a commencé avec Thierry Jobin, à l’époque critique de cinéma attitré du Temps, qui lors du Festival de Cannes 2010 était frustré de devoir attendre la sortie des films pour voir ses critiques publiées et les interactions entre lui et ses lecteurs se développer. Il a alors eu l’idée de tweeter son avis à chaud directement après la séance, accompagné d’une note sur cinq. Les réactions n’ont pas été longues à venir et les cinéphiles qui suivaient son blog et son compte Twitter savouraient ses impressions en direct d’un des festivals les plus renommés du monde. Puis, il a réitéré cette expérience au Festival de Toronto, avec le même succès. Mais malheureusement, il s’est arrêté ici et sa prochaine nomination en tant que directeur du Festival du film de Fribourg ne lui permettrait plus d’avoir des avis aussi tranchés.

C’est là que je suis entré en scène en lui proposant l’idée d’ouvrir son concept à la toile entière. Ni une, ni deux, complètement emballé par cette idée, il a communiqué sur le #mFilm et depuis il se développe de plus en plus. Les premiers temps ont été quand même assez difficiles, où je me retrouvais seul à écrire plusieurs fois par semaine des micro-critiques. C’est au bout d’une cinquantaine d’entre-elles, que d’autres cinéphiles m’ont rejoint. Et maintenant, nous sommes plusieurs à alimenter ce petit hashtag qui avait commencé tout simplement dans l’esprit d’un passionné frustré.

Aujourd’hui, le #mFilm comptabilise une moyenne de dix à quinze micro-critiques par semaine et compte bien s’élargir. On y retrouve autant des films récents vus en salles obscures, que des films plus anciens découverts sur le tard, ou encore des films pas encore sortis ou difficilement trouvables. En bref, tout ce qui passe devant les yeux des cinéphiles participants. Seul problème, Twitter est un réseau éphémère et, à moins de savoir que AlunoAKAPage a mis un 3 à Scr4am, il est quasi-impossible de retrouver ces micro-critiques après une semaine ou deux.

Et c’est là qu’est mon prochain challenge : monter un site répertoriant toutes les critiques faites depuis le début du #mFilm. Les outils informatiques et le Web 2.0 nous permettent tellement de choses qu’il serait dommage de passer à côté de ça. Et j’espère que bientôt ce site existera et que cette micro-encyclopédie du cinéma pourra être consultable par tous les curieux de passage.

Concept original et fédérateur, le #mFilm est on-ne-peut-plus simple d’accès. Il est ouvert à tous. Il suffit d’avoir un compte Twitter (faisable en trois minutes chrono), une envie de partager sa passion pour le cinéma et deux-trois notions d’écriture ! Il faut aussi respecter la construction d’une critique, afin que tous s’y retrouve. Voici la légère procédure :  « #mFilm : Titre du film (Nom du réalisateur) note donnée de 0 à 5/5. Puis, les 100 à 120 caractères permis par Twitter sont à vous pour vous exprimer. » Voici un exemple pour ceux du fond, qui ne suivent pas toujours :

« #mFilm : Polisse (Maïwenn) 4/5. Du rire aux larmes, du cœur aux poings. Fatalité, humour et sentiments. Aventure humaniste sublime. »

Le but du #mFilm est de partager. C’est le seul mot d’ordre, si j’ose dire. Alors qui que vous soyez, où que vous soyez, n’hésitez pas. Si vous avez adoré un film, alors que vos amis l’ont détesté, si vous voulez conseiller un film à d’autres, si vous voulez partager la nostalgie d’un film d’enfance que vous avez revu récemment ou si vous voulez simplement crier votre amour du cinéma, exprimez-vous grâce au #mFilm. Il est gratuit, simple, pas méchant pour deux sous et vous aime déjà !

Répondre