Festi’R : la métamorphose des revendications en une célébration !  

Le Lausanne Bondy Blog se penche enfin sur le travail mené par le Collectif R. Après avoir établi le Refuge, au sein de l’Eglise Saint-Laurent à Lausanne, pour accueillir 6 requérants menacés de renvois, le collectif organise une soirée de concert au cœur de Lausanne. Entretien avec Camille, membre active de l’organisation de l’évènement.  

Son discours est construit, le ton est dynamique. Camille a accepté de répondre à mes questions alors que le stress de l’organisation monte. En effet, le concert a lieu ce samedi dès 17h à la Place de la Louve. Rentrons sans attendre dans le vif du sujet…

Lausanne Bondy Blog : Quel est le but de Festi’R ? Est-ce que c’est une façon de relancer l’attention du grand public et des médias sur le Refuge ?

horizontal
L’Egliste Saint-Laurent et ses nouvelles couleurs

Camille : D’une part, même si du travail reste à faire pour atteindre les objectifs fixés par le collectif, et si le mutisme du Conseil d’État vaudois nous laisse encore sans voix, nous entendons d’ores et déjà célébrer, à l’aube de l’été qui s’annonce, les étapes franchies jusque-là. En effet, avec un mouvement s’élargissant de jour en jour, une grande manifestation rassemblant plus de 1500 personnes le 9 mai dernier, et enfin une résolution du Grand conseil vaudois demandant l’arrêt des renvois vers l’Italie et l’application par la Confédération de la clause de souveraineté pour les personnes dont la situation personnelle (en particulier médicale) le demande, le Collectif R reste dynamique. Cette soirée festive propose à toute personne qui le souhaite, de venir partager leur solidarité autour d’un verre, en assistant à des concerts variés, des performances théâtrales, et d’autres activités encore…

Eh oui ! Notre lutte continue et un tel événement contribue à rappeler notre existence et à porter nos revendications d’une manière différente de celles jusqu’alors mises en place, plus proche de la ville et des citoyens.

LBB : Est-ce que l’organisation d’un concert est un acte de militantisme ?

Camille : Dans le cadre du Festi’R c’est un acte de militantisme. Le collectif est réparti en différents groupes, dont un se concentre sur l’action dite “politique”. Le groupe animation qui organise le festival avait envie de proposer un autre cadre aux revendications du mouvement, qui soit plus festif et interactif. C’est aussi le groupe animation qui avait organisé la participation des membres du refuge à la course des 20kms de Lausanne. Toutefois toutes les actions menées par le Collectif visent à faire aboutir nos revendications : un arrêt immédiat des renvois vers l’Italie, un examen des situations individuelles avant tout renvoi «Dublin», une politique d’hospitalité à l’égard des réfugiés fuyant la  guerre ou la dictature.

LBB : Est-ce que tu avais déjà organisé un événement de la sorte ?  Y-a-t-il eu des difficultés inattendues?

Le programme des festivités
Le programme des festivités

Camille : Pour ma part et pour tous les membres du groupe animation, c’est la première fois que l’on organise un tel événement. Il y a eu plein de difficultés, mais tout autant de solutions 😀 Ce qui est sûr c’est que nous avons tous beaucoup appris ces derniers mois. Organiser un festival de soutien à l’extérieur pose des questions techniques et de structure dont on ignorait tout au départ. Les premières semaines, il a fallu réserver la place, obtenir les accords de la Police du commerce, prévoir les stocks de boissons, les gobelets recyclables, de quoi couvrir les stands en cas de pluie, etc. Ce qui est très fort c’est qu’au sein du groupe, nous avons tous des compétences complémentaires qui ont grandement aidé à la mise en place du Festi’R.

 

 

LBB : Combien êtes-vous à participer à la mise sur pieds de cet événement ?

Camille : Nous sommes neuf, on est tous membres du groupe « animation » à s’être investis dans cette réalisation. A chacun son domaine, le stand animation, la programmation, le bar, la nourriture, la technique, les bénévoles, la communication, la gestion… Mais les autres membres du collectif ont toujours été présents pour donner de leur temps et apporter leur soutien. En tout, l’organisation aura probablement mobilisé une trentaine de personnes, en comptant les bénévoles qui viennent nous aider durant la soirée.

Pour plus d’informations :

– sur le Collectif R

– sur la soirée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.