Deux cafés, l’addition ! : Lausanne selon Perno L.

Posté dans : Lausanno-lausannois | 2
La démarche est simple ! Aborder dans un bar ou un café une personne à l’air sympathique, que l’on soudoie en lui offrant un café pour qu’ensuite elle réponde à une petite série de questions sur notre belle ville. Pour ce "Deux cafés, l'addition" un peu spécial, nous avons pris les devants et fixé un rendez-vous pour obtenir une exclusivité avec ce lausannois de cœur qui nous rend visite une fois par an, lors de sa tournée mondiale. C'est avec un thermos de grog bien corsé que Perno L. m'a accueilli près de son véhicule. Je l'ai ensuite soumis à nos traditionnelles questions.

LBB : Quelle chanson Lausanne pourrait vous inspirer quand vous chantez sous la douche ?

Malheureusement, sous ma douche d’eau glacée, je ne prends pas vraiment le temps de chanter. De plus, mon répertoire est pour ainsi dire très restreint… Il se résume aux chants de Noël, mon préféré étant le classique “Ho Ho Ho !”.

Un grog maison dont la recette reste secrète
Un grog maison dont la recette reste secrète

LBB : On dit de Paris qu’elle est la ville lumière, de Rome, la ville éternelle, New York, la ville qui ne dort jamais, que pourrait-on dire de Lausanne ?

En décembre, toutes les villes occidentales se ressemblent. Dans la nuit, elles scintillent de mille lumières clignotantes et de guirlandes psychédéliques dans une efficacité énergétique sans précédent. Mh, alors… Lausanne ville shiny ?

LBB : Si Lausanne était envahie par les extra-terrestres, ils iraient où pour s’éclater le soir?

La nuit de Noël, pour ceux qui s’échappent des interminables repas de famille, je sais qu’il y a la soirée de soutien au For Noise. Même les aliens peuvent y passer incognito s’ils se déguisent en Père-Noël, j’apprécie moi aussi cet anonymat. Une année, j’avais aussi testé la noirceur des backrooms de l’avenue Tivoli… Mon uniforme avait fait fureur, mais pas sûr que les petits hommes verts puissent s’éclater autant que moi. 

LBB : Si vous deviez vendre la ville, quel serait le slogan ?

« Lausanne, les cheminées les plus précautionneusement ramonées ! ». Pour moi, ce slogan est vraiment représentatif de la qualité de vie locale !

LBB : L’emblème de Porrentruy est un cochon, Berne a son ours, Genève son aigle, quel animal sur le drapeau de Lausanne ?

Daniel Brélaz, un emblème à lui seul. Ce n’est pas un animal mais les Verts sont pour la protection des animaux, non ? Dommage que sa silhouette soit de moins en moins en moins reconnaissable.

LBB : Qu’est-ce que vous adorez le plus à Lausanne ?

Le projet Lausanne Lumière rend la navigation aérienne un peu plus facile, cela donne des repères si on est pas épileptique.

Le Selfie du Perno
Le Selfie du Perno

LBB : Qu’est-ce que vous détestez le plus à Lausanne ?

J’ai déjà rencontré quelques soucis avec l’Aéroport de la Blécherette, mais la collision a été évitée de justesse : du sang sur les jouets de nos chérubins, c’est pas très pro. Sinon, le marché de Noël 2014 est particulièrement médiocre, d’après moi.

Et pour ceux qui s’amusent à répondre dans leur tête à ces questions et qui aimeraient partager leurs réflexions avec nous, contactez-nous ici et devenez la prochaine star des Deux cafés, l’addition !

2 réponses

  1. favaritx
    | Répondre

    Trop cool!

    • Mathilde
      Mathilde
      | Répondre

      Merci favaritx pour ce commentaire enthousiaste : j’espère que le Perno t’a gâté à tope!

Répondre