Un, Deux, Trois, nous irons au Bois-de-Vaux !

Posté dans : Au quartier | 3
Plongée dans le cimetière communal pour y découvrir ses célébrités anciennes et futures.

Qu’il est plaisant de se promener au cimetière du Bois-de-Vaux par un beau soleil printanier. Ce lieu de repos éternel, relativement récent puisque élaboré dans la première moitié du vingtième siècle, dispose d’un charme unique en Suisse. Influencé par l’Art nouveau, le designer s’est aussi inspiré des cimetières américains. Les haies, les allées et les différentes variétés d’arbres présentes dans le parc en font un lieu à voir. Mais l’attrait essentiel reste les résidants permanents. Que de célébrités y reposent ! Passons sur les différents ducs, barons, princesses, princes et autres têtes couronnées pour se consacrer à des personnalités moins lisses qui ont, d’une manière ou d’une autre, marquées la ville de Lausanne. Voici quelques petits portraits de quelques sommités qui m’ont touché. 

Marcel Pilet-Golaz (1889-1958). Il eut la malchance d’être président de la Confédération en 1940, année de la capitulation française. Le discours à la nation qui s’en suivit fut très ambigu pour la population et son concept de “neutralité active” très critiqué. L’opinion publique et les pressions internationales le poussent à la démission de son poste de directeur du département des Affaires étrangères le 7 Novembre 1944.  

Stavros Livanos. (1891-1963). Un grec. Accessoirement milliardaire.

Stavros Niarchos (1909-1996). Beau-fils de Stavros Livanos et son rival en affaire, il réussit l’exploit d’épouser les deux filles de celui-ci et à se marier trois autres fois. Son petit-fils, Stavros Niarchos III, est aussi un coureur de jupons. Il a réussi à côtoyer intimement Paris Hilton, Lily Allen, Lindsey Lohan ou encore Mary-Kate Olsen. Mes félicitations.

Paul Robert (1910-1980). Lexicographe français fondateur du mythique Petit Robert. Signe particulier : très doué en orthographe.  

Georges Arnoux (1891-1972). Ecrivain et célèbre compositeur de musique bretonne… Ses anciens voisins s’en plaignent encore.

Edouard Sandoz (1853-1928) et Edouard-Marcel Sandoz (1881-1971). Père et fils. Le fiston fut un célèbre peintre et sculpteur. On lui doit la Fondation de famille Sandoz, très active dans le canton. Quant au papa, il a co-fondé la firme pharmaceutique Sandoz, plus connu sous le nom de Novartis depuis sa fusion avec Ciba-Ceigy en 1996. L’entreprise paternelle est mondialement connue pour la découverte accidentelle du LSD en 1938.  

Charles-Henry Brent (1862-1929). Evêque missionnaire, il parcourrut le monde en long, en large et en travers. Il participa à l’organisation de la première conférence mondiale sur la Foi à Lausanne, en 1927. Il fut l’initiateur et le fondateur du travail international dans le domaine des stupéfiants. Sa sépulture se trouve à moins de cinq mètres du caveau de la famille Sandoz.

Nourredine Zaza (1919-1963). Opposant Kurde (pléonasme). 

Victor Desarzens (1908-1986). Il est, avec Ernest Ansermet, l’instigateur de la reconnaissance internationale de la musique classique en Suisse romande. Alors qu’il jouait seul dans sa chambre du violon, il eut l’idée d’inviter des amis : c’est ainsi que naquit l’Orchestre de chambre de Lausanne qu’il dirigea jusqu’en 1973.

Gabrielle dite “Coco” Chanel (1883-1971). « Je ne fais pas la mode, je suis la mode ». 

Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc (1814-1879). Célèbre architecte français. Il est réputé pour ses restaurations dont les plus fameuses sont la Cathédrale de Lausanne, la Cité de Carcassonne et surtout la façade de l’Hôtel de Ville de Narbonne et les remparts de la vieille ville d’Avignon, tout près du pont.

Pierre Dudan (1916-1984). Chansonnier helvète dont les standards ont été repris par Franck Sinatra, Barbara Streisand ou encore Henri Salvador. On lui doit les succès populaires Café au lait au lit et Clopin Clopant, ainsi que les sulfureuses Ma Jacqueline et Pénétrez-vous bien de ceci, Madame.

Alfred Metraux (1902-1963). Ancêtre du M1 et du M2. Grand anthropologue spécialiste des peuples d’Amérique latine et des Caraïbes.

Pierre Graber (1908-2003). Avocat, Syndic de Lausanne et Conseiller Fédéral socialiste. Orateur hors pair, il se dit que ses blagues romandes faisaient des ravages à Berne.

Gualtiero Giorgi (1913-1992). Lausanne a accueilli l’imprimeur de billets de banque le plus prolifique de l’histoire ! Il a fondé la société qui porte son nom, aujourd’hui nommé KBA-GIORI. Basé à Lausanne, cette entreprise revendique que 95 % des billets de banque en circulation dans le monde ont été imprimés sur leurs machines.

Joël Albert (1957-1995). L’ange gardien du pont Bessières. Joël a passé de très nombreuses journées à recevoir et réconforter les désespérés et, s’il le fallait, les retenait par le bout du pantalon.

Alphonse Laverrière (1872-1954). Architecte lausannois qui a conçu une grande partie des principaux bâtiments, parcs et monuments de la ville. Citons le parc Valency, la façade de la gare, l’horrible tour Bel-Air, le jardin botanique, le tribunal Fédéral, le cimetière du Bois-de Vaux et même sa propre tombe.

Louis Réard (1896-1984). Un grand homme. Je le bénis chaque fois que je suis à la plage. Il a révolutionné la mode féminine en inventant le fameux bikini. Encore merci.

Pierre de Frédy, Baron de Coubertin (1863-1937). Refondateur des Jeux Olympiques. Si il est bel et bien “le Seigneur des anneaux” (Copyright Jean-Marie Brohm), alors le cimetière du Bois-de-Vaux est le lieu où tout commence et tout finit : Hobbitebourg.   

Un jour, après un long voyage, l’écrivain Scott Fitzgerald a dit : «  La Suisse est un pays où peu de choses commencent, mais beaucoup de choses y finissent. » D’où l’importance des cimetières ! C’est l’avenir ! Ainsi, dans mes rêves les plus fous, je me projette dans une petite centaine d’années, vendant des glaces à l’entrée du cimetière et présentant aux nombreux touristes nécrophiles les nouveaux pensionnaires célèbres que voici :

Ingvar Kamprad. Fondateur d’Ikea dont la tombe en kit – facilement montable mais indémontable – fait office d’épouvantail pour les corbeaux et autres charognards qui s’approcheraient trop prêt.

Michael Schumacher, mort à 102 ans sur un circuit de karting clandestin après une énième sortie de sa retraite dorée.

La confrérie non-fraternelle des Lambiel dont, vers la fin de vie, on se demandait lequel des deux fut le plus drôle.  

Daniel Brélaz. L’homme-chat, mort attaqué par une nuée de souris vertes mécontentes.     

Asher Edelman. Après avoir inspiré un personnage du film culte d’Oliver Stone Wall Street, sa conscience le rattrapa avec l’âge et il milita dans les deux dernières années de sa vie au sein du POP vaudois.

Athina Roussel Onassis. Fille d’Aristote Onassis, la belle et généreuse héritière récolta à l’orée de 2011, parmi ses nombreux concitoyens fortunés installés en Suisse, assez de fonds pour sauver son pays de la faillite.

Stanislas Wawrinka. Champion olympique grâce à Federer, ce tennisman est mort de joie après avoir enfin gagné un set face à son compatriote dans un match d’entrainement.  

Vincent Perez. Après avoir gagné plusieurs Oscars à Hollywood, il intégra, en tant que professeur émérite, les prestigieuses écoles de bogossitude fondées par l’archange Michael Vendetta.

Vincent Kohler, artiste contemporain internationalement reconnu. Les bobos – véritable pollueurs culturels du début du siècle – lui vouent un culte jusque dans l’au-delà.  

Jeremy Kisling. Je fus un grand fan. Tour à tour chanteur burlesque, poète romantique, troubadour irrévérencieux, chansonnier pour enfant, ménestrel bucolique, barde avec ou sans barbe, il fut comme le couteau national : multifonction.

Frédéric Recrosio, grand comik par la taille, dont les vannes potaches sont aujourd’hui enseignées aux enfants des écoles élémentaires vaudoises et valaisannes.

Sur ce, bonne visite.

Loris

3 réponses

  1. manuela
    | Répondre

    Tu as oublié quelqu’un : Loris, la star qui a révolutionné le LBB en avril 2010

  2. serge
    | Répondre

     et rien sur Stephan Eicher le Bob Dylan Suisse?

  3. […] Mormântul ei se află în cimitirul Bois-de-Vaux, Lausanne, Elveția. Image source […]

Répondre