Welcome to Shanghai : deux cafés, l’addition en Chine

Posté dans : Feuilleton, Personnages | 0
Vous connaissiez la version lausannoise de « deux cafés, l’addition » : interroger un inconnu sur sa vie à Lausanne à travers quelques questions bien choisies. Aujourd’hui, je vous propose la version shanghaïenne et vous invite à rencontrer Pierre-André, fier habitant de la province de Shanghai mais aussi ancien Lausannois.

J’ai fait la connaissance de Pierre-André sur un forum consacré aux Suisses habitant à l’étranger. À 68 ans, dont 52 passés à Lausanne, il connait plus que bien notre ville. Il a beaucoup voyagé en Afrique et en Asie et c’est dans la province de Shanghaï qu’il est maintenant installé depuis 2012. Afin de mieux connaître sa nouvelle vie chinoise et voir ce qui lui reste de Lausanne, je n’ai pas résisté à lui proposer un « deux cafés l’addition » par ordinateurs interposés.

Petit voyage à 9182 kilomètres d’ici :

LBB : Quelle chanson Shanghai pourrait vous inspirer quand vous chantez sous la douche ?

Comme il y a plus de 100 chaînes de télévision, le choix est infini, mais celle-là me paraît bien !

L'endroit idéal quand on débarque du ciel à Shanghai
L’endroit idéal quand on débarque du ciel à Shanghai

LBB : On dit de Paris qu’elle est la ville lumière, de Rome, la ville éternelle, New York, la ville qui ne dort jamais, que pourrait-on dire de Shanghaï ?

C’est toujours La Perle de l’Orient (autrefois également appelée Le Paris de l’Est).

LBB : Si Shanghai était envahie par les extra-terrestres, ils iraient où pour s’éclater le soir ?

Je ne vois que la soucoupe volante du Mercedes-Benz Arena. Ils pourront rentrer chez eux avec.

LBB : Si vous deviez vendre la ville, quel serait le slogan ?

Le mètre carré atteint les prix de Genève, mais c’est le moment d’acheter parce que ça va dépasser Manhattan dans un avenir proche.

LBB : Qu’est-ce que vous aimez le plus à Shanghaï ?

Pierre-André : "La vue en direction de la Suisse, depuis mon balcon un jour de neige. La neige est rare et la Suisse est à plus de 10'000 km."
Pierre-André : “La vue en direction de la Suisse, depuis mon balcon un jour de neige. La neige est rare et la Suisse est à plus de 10’000 km.”

Il n’y a que 117 Suisses parmi 23 millions de Chinois. Avec ça, le dépaysement est assuré.

LBB : Qu’est-ce que vous aimez le moins à Shanghaï ?

Heureusement que tout le monde n’est pas au même endroit, au même moment car il y a du monde partout. Et il vaut mieux éviter les endroits touristiques pendant les jours fériés.

LBB : Qu’est- ce qui vous manque de Lausanne ?

Le Cercle littéraire, sur la place Saint-François.

LBB : Qu’est-ce qui vous agaçait à Lausanne ?

Je connais chaque rue, chaque maison et chaque arbre. Raison pour laquelle il m’a fallu partir de plus en plus loin : à l’ouest, il y a San Francisco, et à l’est, Shanghaï. Après, il n’y a que de l’eau.

LBB : Un souvenir précis de Lausanne ou d’un événement qui s’y est déroulé ?

Dans les années 1950, les chars à bancs tirés par des chevaux, traversant la ville les jours de marché.

Un grand merci à Pierre-André ! Si vous voulez échanger avec des Suisses habitants à l’étranger ou si vous habitez vous-même ailleurs qu’en Suisse, il vous faut faire un tour sur ce site qui relie les Suisses du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.