«On s’fait un p’tit kebab?» : palmarès des meilleurs dürüm lausannois

Posté dans : Lausanno-lausannois, Rien à voir | 0

Que serait un monde sans kebabs? Une telle perspective reste certes infiniment moins préoccupante que celle de la pénurie à venir de plusieurs ressources naturelles, ou de la disparition successive d’espèces animales telle que le puma concolor, dont on a il y a peu annoncé officiellement l’extinction. Mais tout de même, imaginer que le kebab pût ne jamais avoir existé ou évoquer à travers ces lignes la simple éventualité qu’un jour lui aussi puisse succomber, voilà une idée terrifiante qui si elle … Lire la suite

Lausanne à portée de petit budget : quelques bons plans non-exhaustifs

M loCe billet s’adresse donc aux touristes qui viennent visiter le coin sans vouloir se ruiner (sacré défi), aux étudiants français qui viennent d’être admis à l’EPFL et qui reçoivent une douche froide à chaque fois qu’ils voient un prix s’afficher ou simplement à tous les résidents qui n’ont pas le luxe de s’accommoder au coût de la vie suisse. Manger dehors Que cela soit pour se faire plaisir ou parce qu’on est en déplacement, les repas pris dehors mangent … Lire la suite

V comme Végane, L comme Lausanne

Posté dans : Lausanno-lausannois, Société | 2

Vrunch, Véganopolis Café, marche anti-spéciste pullulent sur mon fil Facebook. Ces initiatives sont toutes liées au véganisme. Il n’en faut pas plus pour attirer mon attention, car pour moi, le concept reste un mystère. A l’heure où les différents régimes alimentaires ressemblent parfois à des effets de modes ou à de la coquetterie stomacale, le véganisme prône l’éthique envers les animaux et demande une implication assez… draconienne. Véga… quoi ? Le véganisme est un mode de vie qui vise à éliminer … Lire la suite

Impatience juteuse pour Inglewood, meilleurs burgers romands

Posté dans : Lausanno-lausannois | 14

Le premier restaurant Inglewood a ouvert en novembre 2011 dans le quartier de Plainpalais par deux frères, Maïko et Bastien. Le succès rencontré très rapidement leur permet d’ouvrir une deuxième enseigne, aux Eaux-Vives. C’est comme ça que je les ai connus, en croisant toujours très fort les doigts pour qu’une table soit libre. La recette du succès ? Mettre la main à la pâte, si possible en famille, et des produits locaux bien frais. Cette combinaison fait apparemment aussi mouche auprès … Lire la suite