Fête du Slip 2017 : Le programme décortiqué

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois | 0

Le festival des sexualités est multidisciplinaire, une approche par catégorie d’événements s’est donc tout naturellement imposée. A noter que, dans un processus de démocratisation, les événements sont maintenant accompagnés de piments, à la mode des restaurants à la cuisine épicées qui souhaitent rassurer leur clientèle aux papilles sensibles. Le système se rapporte dans le cas de la Fête du Slip à la teneur en contenus sexuellement explicites. Compétition de films porno La Fête du Slip n’est pas un festival de … Lire la suite

La Fête du Slip 2016 : le festival qui en a

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois | 0

Ces dernières années, le Lausanne Bondy Blog s’est déjà penché sur cet olibirius du paysage culturel local qui prendra encore une fois d’assaut la capitale lausannoise. La FDS pour les intimes est un festival des sexualités. Kesako ? Ainsi le présentait Sasha Osipovich ici-même en 2012, un tel événement réunit une kyrielle “d’artistes, de performers, de musiciennes, de philosophes, de chercheuses ou d’éducateurs qui pourraient apporter une perspective différente et enrichissante à la construction de cultures sexuelles diversifiées et positives” en … Lire la suite

La Fête du Slip délie les langues pour parler franc

Posté dans : Culture | 0

En prémices, une couverture médiatique étendue dont la plus marquante a été une séquence au 12h45 qui, grâce à Lucie Blush et quelques images assez explicites, fait rougir. Cela a du chauffer dans les chaumières et cela ne plait pas au conservateur LesObservateurs.ch. La RTS y consacre également deux émissions radiophoniques sur la Première (Vertigo et Tribu) et le quotidien Le Temps balance la sauce avant et après le festival. En bref, tout le monde en parle et le quidam, qui … Lire la suite

Porno alternatif : doux, équitable et intello ? 

Posté dans : Culture | 0

Tout au long du festival, ces productions pornographiques sont également projetées dans différents lieux. C’est ainsi que le public peut vivre l’expérience de regarder un porno collectivement. J’ai vécu un évènement similaire lors du vernissage du premier numéro de la revue POV Paper, où j’ai découvert le porno alternatif via deux court-métrages de Toytool Comitée. Le premier avait pour caractéristique de proposer un « POV » féminin, c’est-à-dire, pour simplifier le jargon, que c’est la femme qui tenait la caméra et qu’on … Lire la suite