Une bonne année qui commence mal…

Posté dans : Société | 0
Quand la plus grande banque de Suisse transmet ses voeux sous forme de mea culpa, il y a de quoi craindre le pire pour l'avenir.

Monsieur, L’évolution qu’on connue cette année les marchés financiers est sans précédent. Nombre d’entre vous nous ont fait part de leurs incertitudes et déceptions et nous ont indiqué que la situation de notre banque les préoccupait. Traduisez: Les requins de la finance ont cassé leur gros jouet cette année. Toi, épargnant de longue date, tu as perdu l’argent que tu mettais de côté depuis 53 ans alors tu n’étais pas content du tout. Le scandale une fois éclaté, tu t’es précipité au guichet de ta banque de Pétaouchnok et a voulu retirer le peu qu’il te restait. 

Nous comprenons ces sentiments, d’autant plus que nous avons-nous-mêmes commis des erreurs. Nous regrettons de n’avoir pas pu toujours répondre à vos attentes en cette période difficile et tenons particulièrement à vous remercier de votre fidélité que nous savons devoir mériter. 

Traduisez: Nous voulons te rassurer nous avons déjà de la peine à maîtriser l’art de l’orthographe alors que dire de nos erreurs de gestion. A la recherche des milliards que nous avons perdus, nous n’avons pas eu le temps de nous occuper de tes 80 000 francs momentanément égarés. Vu le nombre de petites gens dans ton cas, à avoir retiré soudainement leurs économies, nous tenons à te dire que nous avons finalement besoin de toi.

Nous souhaitons avant tout continuer à être pour vous un partenaire solide et fiable. Bien sûr, seuls, les mots de suffisent pas. Nous avons donc pris une série de décisions nécessaires voire radicales pour protéger notre banque pour le bien de nos clients, nos collaborateurs, nos actionnaires et la population suisse. Notre première priorité l’an prochain est de préserver la solidité de notre base de capital, d’assurer la qualité de nos services et de renouer durablement avec les bénéfices. 

Traduisez: Nous avons toute une série de belles phrases pour t’expliquer que nous restons de vrais durs de la finance mondiale, des Suisses qui représentent la stabilité et la confiance. Souviens-toi que même l’argent le plus pourri peut être en sureté chez nous, alors aie confiance cher épargnant. Pour remédier à la débandade actuelle, nous avons reçu des milliards du gouvernement qui devront renflouer provisoirement les caisses. Nous améliorerons aussi notre service grâce à l’engagement de pros de la communication prêts à t’écrire encore de nombreuses lettres comme celle-ci. Enfin, nous espérons bientôt être à nouveau riches, pour cela nous jouerons toujours avec ton argent mais cette fois nous choisirons le bingo au lieu du loto.

L’effet de ces mesures ne sera pas forcément sensible du jour au lendemain, mais nous percevons plusieurs signes encourageants pour l’avenir, notamment auprès de nos clients. C’est précisément en Suisse, notre marché le plus important, que nos contacts avec vous nous permettent de mesurer la qualité de notre travail. Sachez que nous n’avons cesse chez XXX de mériter votre confiance au quotidien. (…)

Traduisez: La finance, c’est comme la chance, ça vient et ça repart, mais quand tu trouves un trèfle à quatre feuilles tu peux espérer des jours meilleurs. En Suisse, nous avons d’ailleurs nos vaches à lait bien grasses qui nous permettent de jouer encore et encore. Alors, ne t’en fais, nous n’allons pas t’abandonner, toi, bon cheval te levant tous les matins pour nous donner ton argent.  

Vos suggestions et commentaires concernant la situation d’XXX sont reçus avec le plus grand sérieux. Nous ne pouvons malheureusement pas répondre immédiatement et individuellement à tous les courriers qui nous sont adressés. Nos conseillers à la clientèle sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions financières et dresser un bilan pour la nouvelle année. 

Traduisez: Tes remontrances seront conservées dans la grande armoire à insultes prévue dans les sous-sols de nos locaux. Tu imagines bien que vous êtes nombreux à nous haïr sous prétexte que nous avons des salaires annuels à 7 chiffres alors nous ne prendrons pas le temps de te répondre. Mais nous avons une palette de larbins gagnant, eux, beaucoup moins. Ils t’aideront à économiser sur les frais que nous aimons te prélever mensuellement. 

En réitérant nos remerciements, nous vous souhaitons de très bonnes fêtes.

Traduisez: Sans rancune et vive la future année de crise!

A LIRE EN PETIT EN BAS DE PAGE:
Pour des raisons techniques, il est possible que vous receviez cette lettre plus d’une fois.

Traduisez: Il n’y a pas de petites économies, tu recevras donc plusieurs fois ce courrier afin que nous commencions directement à mettre en pratique le long blabla que nous venons de te faire! 

Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.