Un nouveau journal fait son entrée dans le paysage romand

Posté dans : Culture, Personnages | 0
La semaine passée, j'ai eu la chance de rencontrer Justin Favrod, créateur et rédacteur en chef, d'un nouveau journal mensuel romand dont le premier numéro paraîtra en décembre.

Passé simple (son doux petit nom), sera consacré à l’histoire et à l’archéologie en Suisse avec quelques détours par la France et nos pays voisins. Quoi ? Un journal sur l’Histoire ? C’est pas ennuyeux, ça ?

Amis internautes, détrompez-vous ! Le journal que lance M.Favrod s’annonce passionnant, rempli d’anecdotes et de faits incroyables !

Justin Favrod  ©Nicole Chuard
Justin Favrod
©Nicole Chuard

Justin Favrod est un passionné d’Histoire depuis sa jeunesse. Il a étudié les lettres en latin puis a fait un doctorat en histoire. Il aime découvrir ce que personne ne sait et surtout déranger ce que tout le monde croit savoir. Tout de suite, on sent chez lui une vocation pour l’Histoire, comprendre le passé, comment et pourquoi certaines traditions persistent, remettre en perspective le présent. Son parcours est un peu atypique, il devient journaliste par hasard parce qu’il aime écrire et qu’il le fait bien. D’abord pour le Journal de Genève et la Gazette Lausannoise, puis à la Liberté. On lui demandait surtout d’écrire sur des sujets politiques, mais dès que l’occasion se présentait, il prenait la plume pour parler d’Histoire et partager avec les lecteurs sa passion. Et c’est effectivement la volonté de transmettre qu’on retient tout de suite quand on rencontre M.Favrod.

C’est à la suite de ces articles historiques qu’il s’est rendu compte de l’engouement des lecteurs pour les événements marquants du passé. Il recevait nombre de questions ou remarques après leur parution. Lui est alors venu l’idée de se lancer dans l’incroyable, mais non moins périlleuse, aventure de la création d’un journal d’Histoire et d’archéologie.

Fribourg  ©passesimple.ch
Fribourg
©passesimple.ch

A travers ce journal, M.Favrod répond à une demande puisqu’il n’existe pas de journal papier spécialisé dans ces domaines en Suisse romande, contrairement à la France, par exemple. L’amour du papier, c’est aussi ce qui l’a motivé à mettre en place un magazine et pas seulement un site internet journalistique. Entouré d’une équipe de 4 personnes, il lance le projet qui mijote depuis un an et demi. A vrai dire, il ne pensait pas que ce serait une aussi grosse entreprise au niveau de l’organisation et du marketing. Eh oui ! Créer un journal, ce n’est (malheureusement!) pas juste écrire des articles planqué derrière son ordinateur.

Mais Passé simple, il sera comment, concrètement ?

A chaque numéro un gros dossier sur un thème précis, une époque, un fait. De l’actualité sur les nouvelles découvertes archéologiques, les sorties de livres d’histoire, les musées, bref de l’actu, quoi ! Et c’est pas tout : un éclairage viendra approfondir des sujets aussi variés qu’intéressants comme par exemple l’épidémie de choléra en Suisse romande.

Adelaïde, impératrice romande. ©Bianchetti/Leemage
Adelaïde, impératrice romande. ©Bianchetti/Leemage

Au final un journal de 36 pages en couleur sur du papier de qualité pour faire honneur aux trouvailles photographiques et historiques.

On fait comment pour s’abonner ?

On va faire un tour sur le site internet du journal et cliquer sur abonnement. 90.- par année pour 10 mois d’infos historiques, c’est pas cher payer pour briller en société.

Alors, hop, on se rue sur l’abonnement et en plus c’est un super cadeau de Noël pour ton cousin féru d’archéologie et ta maman exaltée par l’Antiquité.

Ce journal est une vraie mine d’or sur l’Histoire de la suisse romande, mais avant tout une preuve qu’il est possible de réaliser ces projets quand on s’y consacre pleinement.

Chers lecteurs, chères lectrices, le paysage journalistique manque d’audace et de nouveautés, si vous êtes passionnés par votre domaine et que le clavier vous démange, lancez-vous dans l’aventure !

Répondre