Un hamburger pour récompenser une carrière

Posté dans : Culture | 0
Ce jeudi, une chercheuse de renom reçoit à l’EPFL un prix au nom énigmatique.

Lisa Randall, physicienne de renom, ne s’imaginait probablement pas que ces recherches lui vaudraient un jour d’être lauréate d’un prix nommé « Hamburger ». Et pourtant, ce jeudi 18 mars, cette professeure de l’université d’Harvard (Massachusetts, USA) sera présente à l’EPFL pour recevoir un prix récompensant l’ensemble de sa carrière scientifique. Dix jours après la journée internationale des femmes, l’occasion est parfaite pour valoriser la recherche féminine.

Les constats sont en effet inquiétants : à l’EPFL, 1 professeur sur 8 est une femme. Dans les universités suisses, 1 personne sur 10 est une femme (source : fondation WISH). Si la proportion d’étudiantes dans les différents cycles (Bachelor, Master, doctorat) est beaucoup plus importante qu’il y a quelques années, il n’en reste pas moins que le monde polytechnique demeure une affaire de mâles.

La fondation EPFL-WISH (Women In Science and Humanities) l’a bien compris et entend soutenir et promouvoir la recherche féminine à l’EPFL. Depuis 5 ans, cette association composée en majeure partie de femmes débloque des fonds, organise du coaching et décerne des prix aux chercheuses.

Le Prix Erna Hamburger est décerné pour la cinquième fois cette année. Il rend hommage à Erna Hamburger, une physicienne suisse qui a été la première femme nommée professeure ordinaire dans une Ecole Polytechnique en Suisse.

Lisa Randall présentera ses travaux sur la physique des particules et les extra-dimensions de l’espace ce jeudi 18 mars 2010 à l’auditoire SG dans la Faculté ENAC.

Prix Erna Hamburger 2010

Articles similaires

Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.