Un courant d’air Frais-sinet

Posté dans : Personnages | 0
Un nouveau souffle pour la chanson française débarque des rives lémaniques. Interview de Nicolas Fraissinet, un artiste qui a le vent en poupe.

Même planqué sur un résidu de banquise, Nicolas Fraissinet chauffe de sa voix les scènes européennes. Aux balbutiements de sa carrière, Paris lui bat la mesure, en l’invitant à glisser ses notes au Réservoir, au Sentier des Halles et à l’Olympia. Sous les projecteurs de Paname, le jeune Vaudois est mis en lumière. Il est alors convié au Paléo 08, venant faire frissonner les festivaliers avec son anthologie chansonnière. En 2009, cet auteur-compositeur-interprète connaît à plusieurs reprises le quart d’heure de gloire promis par Warhol. A son palmarès, entre autres, le Prix SACEM au Festival Jacques Brel à Vesoul et le Prix des Jeux de la Francophonie à Beyrouth. Avis aux mélomanes et aux curieux : ce week-end, son piano se pose à L’Esprit Frappeur, à Lutry, avant de reprendre la route…Les aventures du petit Nicolas n’en restent donc pas là.

Tendez l’oreille! L’album « Courants d’air » offre des airs peu courants. Si certains titres, « Le Pingouin » ou « La Fée », rappellent des comptines enfantines et que la rime se fait parfois trop facile, les textes deviennent rarement prosaïques. Un brin caustique, le chanteur étale ses états âmes. Il chante les départs inopinés, les gamins abandonnés aux petites absences, les historiettes d’amants qui condamnent certains bonshommes à marcher « avec leurs yeux, leur main, leur cœur sur le côté ». Le Monsieur est aussi musicien. Et le musicien a du doigté! Quelques escapades sur les touches noires et blanches et voilà que dansent mélancoliques mélodies ou rythmes galvanisants.

En ce début d’année, le LBB est parti à la rencontre de ce courant d’airs frais, décidément très Fraissinet … Il en résulte une interview un chouïa décalée.

 

Tu croises l’ange Gabriel qui dit : “T’es qui toi?”. Que réponds-tu?
 « Je te réponds si tu me prêtes tes ailes »

Papa Noël obtient des super pouvoirs et te propose l’un des trois cadeaux suivants : être invisible 3h par jour, arrêter ou accélérer le temps à ta guise ou un abonnement illimité de téléportation. Quel est ton choix?
Sans hésitation, l’abonnement illimité de téléportation… plus de transports entre les concerts, petits détours par la plage de Bora Bora pour la pause déjeuner, quelques visites régulières chez les pingouins, après un petit détour par les magasins québécois pour les vêtements polaires… et l’heure du thé sur les jardins suspendus de Babylone, si j’ai un forfait tout compris avec option remontage de temps à partir de 17h la semaine ou le week-end…

Un souvenir marquant avec le Père Noël?
Le jour où je me suis rendu compte qu’il existait vraiment après une longue conversation avec l’un de ses rennes ( celui avec nez rouge ).

Quelle a été ta plus grande émotion 2009? Et ta pire désillusion?
Pour les grandes émotions, je dirais les voyages que m’a permis la musique, le Québec avec le Grand 8 et Beyrouth avec les Jeux de la Francophonie. La pire désillusion, c’est de ne pas avoir croisé l’ange Gabriel, donc pas de présentations, pas d’ailes, c’est nul…

Le scandale suisse 09 pour toi c’est : l’arrestation Polanski, les otages chez Kadhafi, les réductions d’indemnités pour les chômeurs en détresse alors qu’on avait renfloué en mia les caisses de l’UBS ou…?
Pour moi, le grand scandale, c’est lorsque le renne au nez rouge est venu me voir en me parlant de l’existence réelle du Père Noël et qu’il m’a déclaré en sanglotant qu’il avait traversé déjà la moitié de la Suisse et que j’étais le seul à le croire… Y a pas de quoi être fier…

Quel Michael aurais-tu aimé rencontrer en 2009 : Jackson avant sa dernière “apparition” au Stapples Center, Moore pour la sortie de son film ” Capitalism : a love story”, Jordan pour causer “Nike Air” et marketing ou Vandetta pour qu’il t’explique pourquoi la ”bogossitude” a fait un flop?
Jackson ! sans hésiter… pour le voir préparer son spectacle… Qui va m’apprendre le Moonwalk, maintenant ???

Fin 09, t’es-tu demandé, comme Cali, combien de jours de deuil y’aura à la mort de Johnny?
Euh non, mais je pense qu’il y en aurait beaucoup – on aime ou on n’aime pas, mais un artiste de cette envergure ça se respecte, et ça court plus vraiment les rues de nos jours…

As-tu durant l’année 2009 abusé de ta notoriété grandissante pour obtenir des passe-droits?
Oui… honte à moi, j’ai réussi à avoir une bière gratuite à la fin d’un concert…

Le soir du Nouvel an c’était : disco à gogo(s); verres de rouge et retour avec Nez Rouge; journée de ski – bonne bourgui – minuit une au lit
Moi je fais la fête le 30 et le 1er … le 31… pfff…

1er janvier : la première pensée en te regardant dans le miroir?
Ben «  bonne année ! »

Une chanson qui pourrait illustrer l’année 2009 et une autre pour la nouvelle année ?
PYRAMID SONG de Radiohead pour l’année 2009, toutes celles qui précèdent et pour pas mal d’années à venir !

Le surnom qui te fera toujours rougir de honte en 2010?
Ah ben ça me rend tellement rouge que je n’ose même pas l’écrire !

Le mois prochain, une semaine de vacances avec un des sept sages, qui choisis-tu ?
Ca dépend lequel me laisse choisir la destination…

S’il te restait 24 heures à vivre…
…ça serait vraiment très très triste …
…Je me dépêche de trouver l’ange Gabriel pour qu’il me demande qui je suis et pour qu’il me prête ses ailes, en espérant qu’il soit suffisamment curieux pour ça…

Nicolas Fraissinet – Petit Con (avec Thierry Romanens) – extrait de l’album Courants d’air

Articles similaires

Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.