Trucs et astuces pour prendre un taxibus

Posté dans : Lausanno-lausannois | 3
Amis des périphéries, ne vous ruinez plus ! Pour rentrer chez vous à moindre frais, une solution existe. J’ai nommé : les taxibus. Lumière sur un service méconnu.

35 francs. Habitante du Westside lausannois, c’est en moyenne ce qu’il m’arrivait de dépenser pour pouvoir rentrer chez moi aux heures où les transports publics ne sont plus. Autrement dit après minuit… Mais c’était avant d’apprendre l’existence des taxibus. Taxi parce qu’une voiture affublée du fameux panneau lumineux vous ramène devant votre porte, bus parce qu’elle passe à heure et endroit fixes. Le tout pour la modique somme de 4 francs, à ajouter au titre de transport habituel (abonnement ou billet standard). Dans mon cas, ce sont donc 31 francs d’économie aux frais des TL. Une excellente alternative qui soulage allégrement le porte-monnaie des non détenteurs de permis de conduire et autres non adeptes de marche à pied. Et pourtant. Neuf personnes sur dix n’en ont jamais entendu parler. Je me vois donc dans le devoir de vous en dévoiler les ficelles. Car ne sait pas prendre un taxibus qui veut !

Règle n°1 : Ponc-tu-a-li-té ! Les taxibus passent tous les soirs aux mêmes heures (y compris les dimanches et jours fériés !). 00H20, 00H40, 1H et 1H20. Pour en réserver un, il vous faut appeler la centrale au minimum 30 minutes à l’avance. A 29 minutes on se fait remballer… Pareil au moment de prendre le taxi. Une minute de retard risque de vous laisser choir sur le trottoir. Le numéro est le suivant : 0800 805 805.

Règle n°2 : Ne pas se laisser déstabiliser par la sympathie légendaire des dames de la centrale. Contentez-vous de préciser votre nom, l’heure et l’endroit où vous souhaitez prendre le taxibus, ainsi que la destination de votre course. Ne le faites surtout pas depuis un endroit bruyant au risque de vous faire gronder !

Règle n°3 : Ne pas se laisser avoir par les feintes du lieu de rendez-vous. Je m’explique. Les taxibus se prennent à quatre endroits précis : la gare de Lausanne, St-François, Bel-Air ou Chauderon. Attention ! Ils vous attendent à côté des arrêts de bus et non aux stations de taxis habituelles. Ainsi, à St-François, le taxibus s’arrêtera par exemple à proximité du kiosque rond, et non près des feux de signalisation.

Règle n°4 : Votre destination doit se situer dans les limites des zones 11 et 12 du réseau des TL, ou de façon plus claire dans l’agglomération lausannoise. Pour vous donner une petite idée, ça peut aller de Pully à la Blécherette, en passant par Crissier ou Ecublens. La plupart d’entre vous devraient donc y trouver leur compte.

Règle n°5 : Ne pas paniquer si un inconnu prend place à vos côtés. Il ne s’agit pas d’une embuscade visant à vous dépouiller des 4 francs soigneusement préparés au creux de votre main. Il peut simplement arriver que, comme dans un bus, une personne allant dans la même direction partage votre trajet.

Et c’est tout. Vous voilà prêt à narguer Cendrillon !

Vous ai-je précisé que les taxibus pouvaient également se prendre dans l’autre sens, à savoir des périphéries au centre-ville, avant même que le soleil se lève ?

Toutes les infos nécessaires sur : www.t-l.ch

 

3 Responses

  1. Fleks
    | Répondre

    J’apprécie bien l’idée du traquenard pour dérober les 4 CHF 😉

  2. Sara
    | Répondre

    Par rapport à la règle numéro 4, tu peux les prendre hors de ces zones, par exemble jusqu’à bussigny, tu paies juste la différence au prix du taxi dès la sortie de la zone, soit 12.- au lieu de 35.- !

  3. Klaus
    | Répondre

    Ha effectivement niveau antipathie des dames de la centrale, c’est impressionnant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.