Inso Mundo présente ses Têtes noires : « C’est plus simple de passer du grand au petit » et autres conseils

Inspiration Cela fait dix ans qu’Inso Mundo, autodidacte, fait du graffiti, « d’une manière plus intense depuis un peu plus de 5 ans ». En effet, des voyages en Amérique du Sud ont en quelque sorte renouvelé son intérêt pour la discipline artistique avant qu’elle ne s’étiole, notamment parce que le graff est « beaucoup plus figuratif et politique » et que la pratique « est plus facile » parce que de nombreux proprios de murs les laissent à disposition des artistes après discussion. Le … Lire la suite

CITY, la ville au bout des doigts

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois | 0

Cette appellation, CITY, c’est plutôt une manière pour Christophe de jongler avec son nom, son prénom et une ville qui l’obsède. Né à Lausanne à la fin des années huitante, il se souvient de son regard d’enfant sur la rue du Petit-Chêne, qu’il descend pour se rendre à son école près du Parc de Milan, en passant devant le Moderne. Mais le plus traumatisant dans tout cela, c’est un déménagement à Nyon. Evénement marquant contre lequel Christophe développe une carte … Lire la suite

OCUB 56 : Courges et moustaches, du TAC au 69…

Posté dans : OCUB | 0

DU 22 AU 25 OCTOBRE – Les journées TAC TAC TAC   Qu’est-ce à dire que cela ? TAC TAC TAC c’est 32 spectacles visibles une seule fois sur quatre jours à l’espace Saint-Martin 18. Menés par 130 artistes, il y a, au choix : théâtre, danse, jeune public, installations, improvisations, crash-tests, lectures, étapes de travail, spectacles, rencontres, soirées. Les portes sont ouvertes 1 heure avant chaque début de journée et l’entrée est ensuite possible toutes les 15 minutes environ. Vous … Lire la suite

DROP 2 : l’art urbain partout et pour tous

Posté dans : Culture | 0

L’odeur des autocollants restés trop longtemps au soleil est étrange, un mélange de chimie et de vieux papier. Heureusement pour nous, elle n’a pas le temps de s’installer. Les bourrasques de vent la font régulièrement disparaître et on arrive sans mal à profiter de l’atmosphère excitante des beaux jours. Quelques minutes passent et je me dis que c’est une drôle de coïncidence de retrouver deux membres de PBK9 à côté d’une vitrine où deux ouvriers s’acharnent à décoller une vitro-phanie, … Lire la suite