Deux cafés, l’addition : « Les gens sont un peu coincés. »

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Études obligent, c’est dans la splendide cafétéria de l’Anthropole que j’aborde Laura, 25 ans, étudiante en communication à l’Université de Lausanne. D’origine italienne, mais lausannoise de naissance, elle se dit amoureuse de la ville, surtout après son retour d’une année d’échange : « il faut toujours se barrer pour aimer ce que l’on a ». Et, depuis qu’elle fait découvrir la ville aux Erasmus avec l’association ESN Xchange, c’est un amour qui n’a eu de cesse de grandir. LBB : Quelle chanson Lausanne pourrait … Lire la suite

La Gale présente “Salem City Rockers” : l’authenticité en live

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

Après un premier album qui s’intitulait simplement “La Gale”, Karine Guignard revient avec un second:  “Salem City Rockers”. Salem qui fait référence évidemment à la chasse aux “sorcières” pratiquée jusque dans les années 1700 en Suisse romande et qui existe toujours sous diverses formes, selon elle. Vendredi dernier, la vente des billets affichait sold out en prélocation, ce qui présageait a priori une bonne soirée. Devant le Romandie, une file d’attente qui n’en finit plus, des déçus aux barrières qui … Lire la suite

La source sûre : Grégoire Junod, déjà syndic ?

“Pour toi c’est Monsieur. Monsieur le syndic même !” Voilà ce qu’aurait déclaré le socialiste de quarante ans à un patron d’une grande boîte de nuit lausannoise. Tenant à garder l’anonymat, le gérant précise : “C’était le 28 août dernier. Il est arrivé, seul, vers 23 heures, visiblement éméché. Après avoir commandé une bière au bar, il a demandé à me voir. Nous nous étions déjà rencontrés pour évoquer les nouvelles dispositions légales pour ma boîte. Les échange étaient courtois jusqu’ici. Mais, cette fois, … Lire la suite

Sleep in and out

Posté dans : Lausanno-lausannois, Politique 0

La situation des personnes sans logement est précaire, c’est évident. Même le jardin du “Sleep-in”, maison d’accueil d’urgence a été le refuge de dizaines de gens ces derniers mois face au manque de place dans les structures spécialisées. En cet fin d’été, les municipalités de Lausanne et Renens ont pourtant décidé de faire évacuer le jardin, estimant, entre autres, que les conditions d’hygiène et de sécurité n’étaient pas respectées. Ce fut chose faite le 30 août dernier où entre 50 et … Lire la suite

Lausanne, la romantique

L’aventure commence par une anecdote de mon ami Jeremy qui faisait visiter Lausanne à sa copine Sarah. Il me dit qu’il lui a montré les tours de Lausanne en inventant une histoire sur une femme, ses trois amants, et un concours. Evidemment, cela pique ma curiosité et ni une ni deux, nous voici tous les trois à nous balader dans la ville. Il est tout d’abord nécessaire de distinguer la tour de l’Ale de celles réalisées au début du XIXe … Lire la suite

Ecriture urbaine, poésie de l’instant

« Parfois je crois que je te vois », en français, est une installation littéraire qui traverse le monde créée par l’Argentin Mariano Pensotti. Son but ? Sortir l’écriture des livres ! Comme un discret metteur en scène, il organise l’installation de quatre écrivains, aux quatre coins d’un lieu de passage important ; ici la station LEB–TL au Flon de 12h à 14h. L’écrivain – que cela soit Antoinette Rychner, que l’on que l’on retrouve aussi dans Entre les lignes, ou encore Daniel … Lire la suite

OCUB 49 : Lausanne under the sun

Posté dans : OCUB 0

Du 26 juin au 11 juillet – Marius Borgeaud C’est l’œuvre d’un peintre né à Lausanne en 1861 que la Fondation de l’Hermitage nous donne à voir cet été. Marius Borgeaud est un acteur majeur de la création artistique suisse du début du XXe siècle au même titre que Ferdinand Hodler et Félix Vallotton. L’exposition comprend une centaine d’œuvres qui représentent des figures et des lieux, des paysages, les points de vue sur la ville, mais surtout des intérieurs. En effet, une … Lire la suite

Lecture numérique : à emporter partout grâce à la Bibliothèque cantonale et universitaire

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 0

La geek et lectrice assidue que je suis avait déjà testé la lecture électronique sur tablette et liseuse. Pour moi, les avantages principaux de la lecture numérique sont l’accès plus aisé à la littérature anglophone, genre les comic books en VO (merci ComiXology!), ainsi que le poids du device comparé à celui d’un bouquin. 9000 livres c’est à la fois beaucoup, et peu. La bibliothèque doit, dans un premier temps, sélectionner les livres qu’elle va mettre à disposition de ses lecteurs, … Lire la suite

Préparez vos bikinis et vos tongs… les piscines ouvrent le 13 mai

Je ne sais pas si vous êtes un habitué de Bellerive ou de Montchoisi, car il y a deux camps différents : ceux qui passent l’été à la piscine et ceux qui n’y mettent pas les pieds. La piscine de Bellerive est l’une des plus grandes d’Europe. Elle a été construite en 1937 et agrandie en 1964, l’année de l’Exposition nationale. Dans un cadre magnifique, au bord du lac, elle est dotée d’infrastructures sportives (ping-pong, terrain de football, plongeoirs) et … Lire la suite

JE “LIKE” LES PETITS MAGASINS DE LAUSANNE. ET VOUS ?

Posté dans : Au quartier, Personnages 0

Ne vous méprenez pas sur mon compte. Je ne suis pas contre le progrès. J’aime bien commander des livres sur le net et me rendre de temps à autre chez le Suédois (que j’appelle « le magasin à 100 balles », car nous y allons juste pour acheter une plante, puis nous suivons le circuit fléché obligatoire et achetons brosses à w.-c., paniers en osier, cadres pour photos, plaids pour chiens … et à la caisse, la dame nous dit … Lire la suite

Ce soir il y a une boum. Viens, ce sera trop plein, euh, bien !

Posté dans : Culture, Soirées 1

Samedi dernier, le D! Club et l’ABC accueillaient les désormais fameuses BOUM ! Le cru du mois était de 1998, excellent choix qui réjouissait un très, même trop grand nombre de personnes. Le principe est simple : il suffit de s’inscrire à l’événement sur sa page Facebook pour directement figurer sur la guest list. Cet accès bien trop facile aurait dû permettre à quelques 2’500 nostalgiques d’entrer dans le club gratuitement, et ce avant minuit. La soirée promettait d’être si pleine que … Lire la suite

Chronique d’une paresseuse vol.3 – Flon

Aujourd’hui, je vous emmène découvrir un petit raccourci bien utile lorsqu’on veut économiser ses forces pour se rendre du Flon au Palace… Cela ne concerne pas grand monde me direz-vous ! C’est vrai. Sauf que la paresseuse que je suis l’utilise pour ensuite descendre quelques mètres et prendre la rue du Petit-Chêne… Pour parvenir à ce raccourci, il vous faut vous diriger vers le kiosque du Flon, puis lorsque vous êtes devant, tourner à gauche comme si vous vouliez sortir. … Lire la suite

Tomber amoureux d’un musée parce qu’on y va la nuit ? Le test

“Sex sells”, c’est ce que je me suis dit en voyant non pas une affiche dans la rue, mais un event sur Facebook. Le sexe et l’amour, ça fait vendre, c’est clair. La Saint-Valentin en est la preuve, mais en plus, de faire une pré-Saint-Val, quand les gens ne sont pas encore saoulés par les cœurs roses bonbons et les nounours leur explosant à la gueule, cela tient presque du génie marketing. La campagne réseau sociaux Facebook + Instagram est savamment orchestrée et … Lire la suite

OCUB 39 : Un agenda débordant entre DJettes, loto, trucs romantiques et concerts !

Valérian : Si comme moi, à l’époque du bug de l’an 2000, tu étais trop jeune pour sortir mais que tu vouais un culte aux tenues complétement folles de Cam’ron, au sparadrap ridicule de Nelly et que tu rageais d’avoir manqué le règne du maillot de basket en boîte de nuit, c’est au Romandie le 7 février que tu dois aller Emmavagabonde, Lady Mary et Luxelia seront là pour faire cracher les sonos des tubes que tu avait toujours rêvé … Lire la suite

Qui se cache derrière COFOP, le graffeur le plus prolifique de Lausanne ?

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois 2

C’est donc à l’occasion de cette exposition « Courant d’Art » que je me suis infiltrée aux SIL et que j’ai pu discuter avec Yves Dijamatovic, adjoint au chef du service de l’électricité, et Françoise Augsburger, chargée de communication. Le projet En 2009, le professeur de dessin et artiste Pascal Jaquet prend contact avec les SIL pour lancer le projet, avec ses élèves du COFOP. Après une étude de faisabilité du projet et un essai avec des graffeurs locaux reconnus, le projet … Lire la suite

1 3 4 5 6 7 8