Une ode aux femmes en 26 poèmes

Posté dans : Culture, Lausanno-lausannois | 0

D’Amer et d’Amour. C’est l’intitulé fort bien trouvé du recueil que j’ai le plaisir de vous présenter, et dont l’originalité ne s’arrête pas au titre. Il recèle en effet 26 poésies qui nous parlent de 26 femmes, une pour chaque lettre de l’alphabet. Des poésies toutes rédigées sur le même modèle : des vers qui riment, de neuf pieds chacun, et groupés dans une formation 2-4-4-4-4-2. D’Amer et d’Amour : deux revers d’une même médaille Mais quelle est donc l’origine … Lire la suite

La littérature romande, ça vous inspire ? – « Silencieuse(s) », une BD sur le harcèlement de rue

Posté dans : Culture, Société | 0

Résumé Silencieuse(s) c’est l’histoire d’Agathe, Julie, Mahé, Zoé, Anaïs, Sarah, Lana et Solène, huit femmes âgées de 16 à 35 ans, venant de différents horizons. Amies, voisines ou inconnues. Toutes partagent pourtant un point commun, toutes sont victimes à un moment donné d’un acte de harcèlement de rue. Insultes, attouchements, interpellations déplacées, poursuites, etc., chacune d’entre elle vit une de ces situations et va réagir à sa façon.  Ce qui se détache de cette lecture Cette bande dessinée nous fait … Lire la suite

Les contours de Lausanne la nuit : rentrer seule d’un pas pressé

Posté dans : Société, Soirées | 0

Le 25 novembre avait donc lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Ces violences qui prennent place aux cœurs des foyers, silencieusement. Ces viols dont on ne parle pas, ou trop peu. La violence psychique d’un partenaire abusif. Comme l’expose le Musée de la Main en ce moment, la violence peut prendre différentes formes. Sanglante et visible, décriée ou sournoise, systémique, extrême… La violence des chiffres Selon les Nations Unies, un tiers des femmes est victime de … Lire la suite

Retour sur une vision du féminisme

Posté dans : Société | 6

Nombreux sont ceux qui ont un mouvement de recul lorsqu’une femme déclare être féministe. Pourquoi ? Il n’y aura évidemment aucune réponse exhaustive à cette question ici, mais plutôt l’éclairage d’une femme, qui sans se reconnaître dans cette appellation, reste prête à se battre pour l’égalité. LBB: À partir de quel âge as-tu commencé à entendre parler du concept émergeant du féminisme? Je pense que ça a commencé dans les années 68, c’est là que ça a vraiment commencé, il … Lire la suite