Summit FOUNDATION est au Montreux Jazz Festival.

Posté dans : Société | 0
Pour la dixième année consécutive, Summit FOUNDATION est présent sur les quais du Montreux Jazz Festival pour promouvoir le développement durable de la manifestation et sensibiliser le public aux problèmes environnementaux. Le Lausanne Bondy Blog y a rencontré Laurent Thurnheer, créateur de la fondation.

C’est au tournant des années 2000 que Laurent Thurnheer décide de créer Summit FOUNDATION. En effet, alors qu’il travaille dans l’organisation d’événements sportifs en montagne, Laurent ne peut que constater et déplorer le substantiel état de saleté des domaines skiables, lorsque le printemps revient, que la neige fond, et que la montagne recrache les innombrables déchets qu’elle a couvé sous son manteau blanc durant les longs mois d’hiver.

C’est justement sur un télésiège, alors qu’il regarde un ami jeter son mégot de cigarette dans la nature, que Laurent a l’idée de l’Ecobox, cette petite boîte ronde, en fer blanc recyclé, qui permet de conserver toute sorte de petits déchets et qui a grandement contribué à faire connaître Summit FOUNDATION auprès du public helvétique. « Mon pote m’a dit que si je lui trouvais un système simple et pratique pour conserver ses mégots, alors il arrêterait de les balancer dans la nature. C’est à ce moment-là que j’ai pensé à utiliser ces petites boîtes rondes et étanches, qui sont à la base de boîtes à cachou. Mon pote pourrait continuer à fumer ses clopes, tout en conservant ses mégots, et cela sans même devoir enlever ses gants ».

Si Summit FOUNDATION vend à l’heure actuelle quelque 150’000 Ecobox par année, elle s’engage également dans de nombreuses autres activités, qui ont toutes pour dénominateur commun de promouvoir la protection de la nature et la mise en œuvre de solutions simples et concrètes applicables au quotidien. Pour exemple, l’on peut citer l’Ecopoint, ce « mini centre de tri » d’une contenance de 1000 litres pour une surface au sol d’1m2 (la surface d’une palette CFF), qui permet de trier 5 sortes de déchets (aluminium, PET, verre, papier/carton et piles) ainsi que de déposer séparément les déchets incinérables et les mégots de cigarettes.

Au rang des activités de la fondation, l’on peut encore citer, pêle-mêle, l’organisation d’opérations nationales de ramassage de déchets en montagne, l’opération « zéro mégot », qui vise à sensibiliser et conscientiser la population à la problématique des mégots de cigarettes, la publication de l’Eco Guide des stations de montagne, en partenariat avec l’association française Mountain Riders, ou encore le rôle de consultant joué par Summit FOUNDATION dans un projet de coopération internationale au Maroc.

Aujourd’hui, après dix ans d’existence, la fondation Summit emploie trois salariés ainsi que trois civilistes à temps plein. Elle continue de plaider pour la protection de la nature et promeut la compatibilité de cette dernière avec les loisirs, les activités festives et la vie de tous les jours. Si vous faites un tour par les quais du Montreux Jazz Festival, n’hésitez pas à faire une halte au stand Summit, de nombreuses informations et un sympathique team de bénévoles vous y attendent.

Articles similaires

Francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.