Shurik’n, mon amour

Posté dans : Personnages | 5
...Où comment je me suis retrouvée nez à nez avec lui dans un tea-room de mémés un jour ferié.

 

Ah, quel homme. La quarantaine bien sonnée et toujours cette aura de coolitude magnétique. Autant vous dire que j’ai ressorti “l’Ecole du micro d’argent” en rentrant chez moi et que je me le suis ré-écouté à coin; mes voisins du dessous s’en souviendront encore dans deux ans. J’ai même redansé le MIA toute la journée après ça. Shurik’n, Sentenza, je vous lance ici un appel solennel: La prochaine fois que vous venez à Lausanne, passez à la maison, je vous ferais une bouffe.

 


Gab

5 réponses

  1. thomas_pinto
    | Répondre

    ahaha superbe :=)

  2. sputnik
    | Répondre

    haha, “faites du bruit marseille”, énorme!
    sacré oncle shu, à se faire démasquer dans des cafés de mamy, il va perdre sa street credibility hehe!

  3. ronin
    | Répondre

    jolie la référence graphique au moment, le trait est sympa, l’histoire aussi bravo 🙂

  4. Tashka
    | Répondre

     Waouw, magnifique! Tant le crayon que la narration, c’est vraiment superbe. Faut absolument que tu lui envoies le lien, il ne peut pas rester insensible à ça!

  5. LouLafayette
    | Répondre

    Il m’est arrivé la même chose il y a environ deux ans, à Lausanne aussi.
    Tu as toute ma sympathie.

Répondre