Quand le rap suisse s’exporte, c’est du Stress!

Posté dans : Personnages | 2
Il est marié avec l'ex plus belle femme de Suisse, vient de la campagne vaudoise, un diplôme HEC en poche. Loin de la galère des banlieues françaises, Stress est l'un des artistes le plus "bankable" du rap suisse. Rencontre dans le chaudron de la Riponne, à quelques minutes de sa performance devant 10'000 personnes.

Dimanche 21 septembre, dernier jour du festival Label Suisse 2008. Sur la grande place de la Riponne, la ville a mis les moyens pour réaliser une manifestation à la hauteur des artistes qu’elle convie : une arène improvisée qui bouillonne déjà devant 10’000 spectateurs. Le concert ? Celui du rappeur Lausannois Stress. A quelques minutes de son entrée sur scène, je prends la température sur le concert qui l’attend et ses futurs projets sur la scène rap française : Karolyn, Nega, Diam’s, Soprano et M.A.M. Qui a dit que le rap suisse ne s’exportait pas ?

Peux-tu tirer un bilan de la tournée que tu as terminé il y a peu et qui a duré plus d’un an ? 

Cette tournée est terminée car actuellement nous sommes en studio pour un nouveau projet, nous faisons uniquement quelques dates pour des évènements spéciaux. C’était une super tournée, on a appris beaucoup à vivre en commun et apprécier ce qu’on a, car ce n’est pas facile de vivre une année tous ensemble, au bout d’un moment il peut y avoir des moments critiques, mais on a appris à les gérer et on est encore là!

On a pu voir dans les médias et sur internet que tu as commencé un nouveau projet, qui est notamment prévu pour sortir en France. Comment cela se passe-t-il ?

En effet, il y a une démarche qui est faite dans ce sens, on est en train de regarder pour aborder ça d’un angle pertinent par rapport à ce qu’il se fait, pour que les gens puissent se dire que c’est du Stress, chercher à faire un truc à part.

Les bruits circulent déjà comme quoi tu as enregistré des morceaux avec Diam’s et Soprano, comment se sont faites ces rencontres ?

C’était bien! Soprano je l’ai connu il y a dix ans lorsqu’on était jeune et que j’étais avec Double Pact et on s’était bien entendu. Diam’s, la rencontre s’est également bien passée, on avait un projet sur le dernier album mais finalement cela s’est fait récemment comme tout le monde avait des disponibilités. Ce sont des artistes que j’apprécie surtout car ils ont une démarche artistique, et je trouve qu’indirectement ma musique va aussi dans cette direction, musicale.

Tu arrives à un certain âge, tu as déjà une carrière en groupe et en solo bien remplie, penses-tu déjà à ton dernier album ? As-tu envisagé des reconversions possible étant donné que tu as fais une licence en HEC …

Pour moi, chaque fois que je fais un album, c’est le dernier! C’est une bonne perspective et ça permet de se faire plaisir tout en évoluant musicalement. Pour la reconversion, je ne sais pas, je sais juste que je ne pourrai pas travailler comme je l’ai fait à la fin de mes études. J’aime bien avoir le pouvoir d’initiatives et être responsable de mes échecs et réussites; je cherche juste quelque chose qui me tient à cœur… Je pense à la prostitution… (Rires) mais je ne pense pas que ma femme sera d’accord!

As-tu déjà pensé à faire ta propre structure pour soutenir les artistes locaux ?

Je me suis rendu compte qu’on n’a pas forcément besoin de structures, labels, mais plutôt de pousser des artistes dans la conception de leurs albums, c’est ce que je fais actuellement pour les albums de Nega, Karolyn et M.A.M.

Par rapport au concert de ce soir, de la journée Label Suisse, quel est ton état d’esprit juste avant de rentrer sur scène ?

Ca me fait plaisir mais c’est aussi une pression! Ce n’est pas évident car ce show on le joue depuis un an et il n’excite plus autant qu’avant! Mais par exemple monter sur scène au feeling comme cet après-midi (Ndlr : Stress est monté durant l’après midi avec La Fouine à la place de l’Europe) c’est de très bonnes expériences spontanées!

Pour conclure, un petit mot pour le Lausanne Bondy Blog:

Je suis bien content que Lausanne ait son blog, j’espère que cela continuera à être actualisé étant donné que Lausanne est une ville avec beaucoup d’événements culturels.

Prochainement dans le Lausanne Bondy Blog, immersion dans les studios du groupe de RAP Renanais MXX.

T.P

2 réponses

  1. xixa
    | Répondre

    Très intéressant!!! Merci

    On découvre Stress dans le calme…. 

    Me réjouis de découvrir d’autres articles

    jo

  2. fleks
    | Répondre

    Monsieur T.P vous y allez fort, “arrive a un certain age”. Il est pas si vieux que ca Stress.
    Bonne interview. Des precisions sur le nom du projet en cours?

Répondre