Positioning, tripping…

Posté dans : Culture 3
En foulant le dancefloor du D ! jeudi soir, je ne soupçonnais pas les découvertes surprenantes que j'allais rencontrer. Après la demi-finale lausannoise du New Talent Tour de Caprices Festival, je rentrai chez moi soufflée par de jeunes talents et particulièrement par l’un d’entre eux.

Quelle ne fut ma surprise quand on me demanda si j’avais envie de faire partie du jury pour choisir le groupe qui aurait la chance de faire une première partie à Caprices dans deux semaines. Un peu craintive mais tout aussi enthousiaste à l’idée de me voir confier ce rôle, j’acceptai avec plaisir. C’est sans regret que j’ai participé à cette expérience. En effet, j’ai découvert deux groupes qui en valent la peine. Le premier, Pegasus, vient de Bienne et c’est celui qui a remporté le concours. Le second se nomme Ashcombe et j’ai complètement craqué pour cette jeune formation.

Les cinq jeunes hommes de Pegasus, en arrivant sur scène, avaient déjà conquis le public. Une dynamique, une musique, un charisme et surtout une image qui transpirent un positionnement marketing bien travaillé. Ces jolis garçons ont chacun un rôle bien défini : le chanteur central guide les autres, le bassiste beau gosse lance des petits coups d’œil aux groupies, le guitariste nous fait rêver en jouant de son instrument derrière la tête, le clavier porte la chemise à carreaux incontournable en 2010 et le batteur plus discret a l’air timide et plus jeune (le romantique inévitable dans tout groupe de rock qui se respecte, équilibre oblige !). Il est clair que cela peut paraître cynique mais ne me jugez pas trop vite : je suis tombée dans cet habile piège marketing avec une facilité presque indécente. Je ne permettrais pas de mettre le succès de Pegasus uniquement sur cette prise de conscience d’« image de marque », il est évident qu’ils ont du talent. Ce sont d’excellents musiciens et jeudi soir, ils sont les seuls à avoir su entraîner le public dans leur univers. Ce n’est pas un hasard s’ils ont récolté les suffrages unamnimes auprès du jury. Ce qui est intéressant tout de même, c’est qu’à peine arrivés sur scène, nous avions déjà compris qui seraient les gagnants. C’est tout à leur honneur car leur image va de pair avec leur succès et fait partie intégrante de la carrière qui les attend.

Ashcombe, eux, n’ont pas eu la chance d’être sélectionnés pour Caprices mais, pour moi, ils sont les gagnants. Cette formation trip-hop se produisait pour la première fois sur scène jeudi. Incroyable ! La chanteuse, une magnifique jeune femme de vingt cinq ans, a su me transporter dans son univers. Valérie Deniz a débuté à la Star Academy en 2003. Rappelez-vous, la seule candidate suisse de la Star Ac’ qui est (mal)heureusement sorti rapidement du château. Contrairement à Elodie, Nolwenn ou Jenifer elle ne correspondait pas à ce que Nikos, Kamel et les autres attendaient d’elle. C’était réciproque apparemment et on peut être soulagés de ne pas l’avoir vu en finale. En effet, sept ans plus tard, la jeune femme a persévéré, elle a travaillé dur, fréquenté des écoles de musique pour finalement monter à Paris avec ses compositions en poche afin de trouver des musiciens. Après diverses recherches via MySpace, bouche-à-oreille et le culot, elle rencontre ses musiciens, monte le projet Ashcombe et revient en Suisse cette année pour jouer à Lausanne. Evidemment, tout n’est pas encore au point, tout ce que j’en dis, c’est avoir été conquise par leur musique. Le genre de concert où il me faut dix minutes pour revenir, redescendre des nuages, tout là-haut où je ne sens plus rien sauf la musique dans mes tripes…

Après quelques jours, revenue à la réalité, j’ai eu le plaisir d’apprendre qu’Ashcombe s’était vus offrir la possibilité par les programmateurs de jouer à Caprices le vendredi 10 avril. Je vais pouvoir m’envoler à nouveau !

http://www.myspace.com/ashcombe
http://www.myspace.com/pegasusswitzerland
http://www.pegasustheband.com/

Articles similaires

Manuela Bruchez

3 Responses

  1. Avatar
    sandra
    | Répondre

    La moindre des choses quand on fait partie du jury et qu’on écrit un article concernant un concours qui a reuni 4 groupes/artistes, c’est au minimum de faire un bref résumé de la prestation de chacun, même si vous vous attardez sur 2 d’entre eux. Je rappelle que Dorian Gray est arrivé premier des votes des internautes cette année très loin devant tout le monde avec 2154 voix, contrairement à Pegasus qui n’a récolté que 2 pauvres petits votes; Cela fait reflechir, quand on sait que cette année ce concours a été vendu au public comme une possibilité de faire partie du jury;ce même jury, qui choisi arbitrairement de faire accèder certains groupes à la demie-finale, et les fait gagner par la même occasion……. c’est tout simplement scandaleux!!

    • Avatar
      manuela
      | Répondre

      Tout d’abord, la gestion du concours sur internet ne me concerne pas car j’ai simplement donné mon avis sur les groupes présents ce soir-là. Raison pour laquelle, je ne peux me prononcer sur ce point.

      D’autre part, avant d’assister aux concerts la semaine passée, j’avais déjà choisi une approche “coup de coeur” pour mon article. J’ai préféré partager avec les lecteurs du Lausanne Bondy Blog mon enthousiasme pour deux groupes plutôt que de faire une présentation/critique des quatre concurrents présents. 

      J’ai pris très au sérieux le rôle de membre du jury mais en rédigeant cet article mon rôle premier était rédactrice du LBB qui n’est pas contrainte à l’impartialité.

      • Avatar
        sandra
        | Répondre

        Il est donc dommage qu’aucun fan de Dorian Gray n’ai fait partie du jury ! Car aparament c’etait la seule chance pour cet artiste de gagner, etant donné que ni le plebiscite de son public l’ayant placé premier sur 521 groupes, ni les votes massifs par sms surtaxés lors de cette soirée n’ont été pris en compte ! Pour un concours qui met les fans au centre de tous les choix cette année, il faudra repasser!

Répondre à manuela Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.