Pas Vu Pas Pris

Posté dans : Rien à voir | 5
Manuel d'escroquerie à l'usage de toutes les générations pour de petites économies inutiles.

Rassurons le peuple ; ces conseils impertinents à ne pas suivre ne sont pas l’œuvre d’un citoyen national. Comme chacun est censé le savoir, il n’y pas d’escrocs suisses, encore moins de gens malhonnêtes. Non, c’est un français que vous lisez et qui se plaît à revendiquer les qualités dont sont affublés communément ses concitoyens : arrogant, prétentieux, fainéant, courageux, intrépide, juste, fort, beau, intelligent, etc.

Précisons encore que votre LausanneBondyBlogeur ne fait pas les choses mentionnées plus loin. Il n’a en effet aucune envie de se retrouver dans un charter pour délinquants et d’être renvoyé dans son tiers-monde natal.

Le Métro. S’il vous arrive de prendre le métro ou le bus de temps en temps, ne prenez pas de billets. Ca ne sert à rien. L’amende s’élevant à 80 francs, le risque est peu élevé. Au bout d’une petite trentaine de voyages, vous serez forcément bénéficiaires ! Au pire, un rythme de quatre amendes dans l’année revient moins cher qu’un abonnement annuel.

Quelques conseils. Evitez de prendre ou sortir du métro aux arrêts du Flon. Dans le cas du M2, arrêtez vous à la gare, et montez jusqu’à la Riponne pour reprendre le wagon. Effectivement, c’est long et ça monte, courage ! Autres détails, ne faites pas ce genre de choses si vous êtes sans-papiers ou requérants d’asile, les conséquences pourraient être plus grave qu’une modique perte d’argent.

En cas de non-fonctionnement de la technique susmentionnée, ce qui est, avouons-le, fort probable, je vous enjoins de respecter les contrôleurs. Une fois capturé par la meute bleue, de la délicatesse dans vos paroles s’impose. Soyez malhonnête si vous le souhaitez mais souriez toujours, restez gentleman, c’est la marque des grands escrocs (pensez au sourire de votre banquier). Payez ensuite la somme due en restant digne et n’hésitez pas à les féliciter pour la qualité de leurs œuvres, ils adorent ça.

Le Matin. Qui s’amuse encore à payer Le Matin ? Les esprits subtils l’auront compris, je ne parle pas de la partie du jour comprise entre l’aube et midi mais du journal romand du même nom. Je me suis longtemps demandé pourquoi ce quotidien était payant alors que son lointain cousin, 20 Minutes, était gratuit. Les deux n’ont strictement rien à dire mais Le Matin possède un détail supplémentaire : le numéro de téléphone de toutes les courtisanes à la mode.

D’où les 2 francs 20. Donc, si vous voulez lire des articles creux, préférez le gratuit. Et pour les numéros roses, internet est une mine d’information beaucoup plus complète, promis !

Cette escroquerie a un caractère spécial vu qu’elle n’en est pas une. Il n’y a en effet aucun besoin de chiper ce journal ou de monter un stratagème pour combler le désir oppressant de savoir ce qu’il y a à l’intérieur : 20 Minutes et internet suffisent. Malgré tout, si vous souhaitez débuter dans la cleptomanie, subtiliser en douce Le Matin est un bon moyen de faire ses gammes.

La vignette des vélos. Particularité nationale, les bicyclettes aussi doivent être immatriculées. Cela coûte six francs au minimum et 25 francs au pire. Mais pour ce prix, vous aurez droit à une prestation de qualité dans le cas où, par exemple, vous seriez broyé par un gros camion. Dans ce cas précis, l’assurance prendrait en charge les frais de réparation de votre vélo jusqu’à 2000 francs, sympa. Restons honnête, d’autres allocations vous seraient versées dans une telle situation. Néanmoins, 25 francs, c’est encore trop.

Admettons alors que vous ayez oublié de vous procurer ce petit autocollant, voici quelques précautions : évitez de rouler sur la route, l’idéal étant de rester dans les champs. Si vous êtes téméraire, restez sur l’asphalte et portez un casque, cela donne un air niaiseux qui fait plus sérieux. A la vue d’un contrôle routier, lancez un grand sourire aux forces de l’ordre. Si malgré ce signe d’hypocrisie on vous invite à vous arrêter, deux solutions se présentent suivant votre sexe. Les filles, s’il vous plait, obtempérez, ne tentez pas le diable, ceci pour votre propre sécurité et celle des autres usagers. En revanche, messieurs, n’oubliez pas que vous allez plus vite qu’un homme à pied. Faites comme si vous n’aviez rien entendu, dressez-vous ensuite sur les pédales et accélérez brusquement. Ne regardez jamais derrière vous, prenez les chemins de traverse, passez sous les barrières du métro et ne regardez jamais la couleur des feux de signalisation. Et s’ils s’avisaient de tirer, bonne chance !

Les péages français. Nombreux sont les Suisses à sortir de leur réfrigérateur pour aller se réchauffer sur les bords de la Méditerranée. C’est une bonne idée mais les péages, comme vous avez sans doute du le constater, sont chers. Comptez au minimum 40 francs suisses pour un aller simple. Voici la solution miracle, approuvé par ESF (Escrocs sans Frontières), pour passer sans payer : approchez lentement des lignes réservées au payement par carte, suivez une petite voiture, attendez calmement qu’elle paye ; dès qu’elle a franchi la barrière, appuyez sur le champignon pour la suivre avant que le couperet ne s’abatte sur votre nouvelle berline grand luxe. J’ai bien conscience qu’un tel geste de rapidité peut paraître difficile pour un helvète mais c’est la condition ultime pour réussir la manœuvre. Un petit effort s’impose !

Si vous êtes malchanceux, l’alarme sonore du péage retentira. Tant pis ! Escrocs endurcis que vous êtes devenus, nul ne peut plus vous arrêter. Vous volez littéralement sur l’autoroute… jusqu’à ce que la nouvelle Subaru bleue de la maison poulaga vous intime l’ordre de vous arrêter en vous coupant le devant, tous feux allumés, comme des cowboys, tel Chuck Norris et le Ranger Tripette.

Ca se complique. Restez calme et suivez la règle d’or : plaignez-vous ! En Tunisie, pour ne pas passer pour un pigeon (voyageur), il faut négocier. En France, il faut se plaindre, c’est dans l’ordre des choses. Pour tout et n’importe quoi, lamentez-vous. Dites par exemple que vous n’aviez pas vu la barrière ou que vous ne connaissiez pas le procédé vu que cela n’existe pas chez vous. Se plaindre, c’est les valoriser, ne l’oubliez pas.

Ce petit manuel n’est pas exhaustif, il est loin de recenser toutes les escroqueries inefficaces. Chacun est ainsi invité à ajouter ses propres petites magouilles via ce média interactif, non pas pour mon propre profit comme vous l’aurez compris, mais pour les bénéfices de la communauté des escrocs expatriés dont je suis le président, le trésorier et l’unique membre. Merci.

Articles similaires

Loris

5 réponses

  1. camille_chardon
    | Répondre
    Sans vignette de vélo, sur l’asphalte, la demoiselle portera la jupette! Loris, voyons, ne me dis pas que tu n’y as pas pensé! Sinon, j’crois bien qu’il n’y a qu’un Belge pour tenter de semer les flics après avoir grillé un feu rouge à vélo… désolée mais on fait pas ça chez nous les gars!
    • etienne_doyen
      | Répondre

       Peuh.

  2. super article qui, de plus, est très agréable à lire !

    j’apprécie beaucoup votre style et mes connaissances avec qui j’ai pu en discuter
    sur les réseaux sociaux sont du même avis que moi.
    bon courage pour la suite ^_^

  3. stickers perso
    | Répondre

    Ꭻuste je désirais dire qսе votre article est vraiment super.
    Ꮮa teneur ԁe votre publication est simplement tiptop et јe pourrais supposer
    qu’il à été rédigé рar un expert du ѕujet. Аlors avec
    un grand plaisir que ϳe vais suivre ᴠotre blog ⲣour êtrе sure de rester à l’écoute ⅾe vos prochains posts.
    Un grand merci à ѵous Beɑucoup dе réussite ԁans vos projets.
    Вien à vous.

  4. Préstamos personales de 61 dias hasta 180 dias.

Répondre