OCUB 96 : C’est à l’extérieur que ça se passe entre Vins Vivants, Mafia Market, fête de la musique ou du bois et bien d’autres choses !

Posté dans : OCUB 0
Où Croiser Un Blogueur lors des beaux jours ? A l'extérieur surtout que ce soit pour boire du vin ou chiner, dans la rue ou en salle pour écouter de la musique. Summer is coming !

SAMEDI 17 JUIN – La rue des Vins Vivants et Yellow Mafia Market

Des vins vivants et la mafia asiatique qui investissent Lausanne… Dit comme ça, ça peut faire peur entre des vins qui marchent et les yakuza qui débarquent. Mais qu’on se rassure c’est juste à boire (avec modération bien évidemment) et à manger. Au vu de la chaleur annoncée ce ne sera pas un mal de bien s’hydrater. On commencera donc logiquement par un apéro, du terroir s’il vous plaît (!), à la rue des Vins Vivants, où vignerons et artisans locaux nous feront découvrir des produits 100% naturels, dont une centaine de vins. On ne risque donc pas d’avoir soif. Et petit plus, certains (vins) vivants feront l’after à la Grenette.
Et comme il n’est jamais prudent de boire le ventre vide, on se déplace dès 13h à l’Esplanade de la Cathédrale, c’est pas bien loin, au Yellow Mafia Market, pour goûter aux spécialités traditionnelles asiatiques et faire ses petites emplettes pour le barbecue du dimanche, le tout à prix modique. Pensez à prendre du cash, c’est la mafia ! Rue des vins vivants, 11h-22h, Rue de l’Académie 7 / Yellow Mafia Market, 13h-21h, Esplanade de la Cathédrale. Sabine


SAMEDI 17 JUIN – Vide-Grenier de la Place de Milan  

Tu n’as pas encore trouvé la robe de tes rêves pour l’été ? Tu cherches un blouson et tu as pas envie de te ruiner ? Tu es plutôt meubles ou déco, mais tu as peu de budget et marre d’IKEA. J’ai une solution pour toi ! Samedi, de 8h à 18h, un grand vide-grenier est organisé sur la Place de Milan dans le parc du même nom. L’occasion de venir chiner entre potes et qui sait sur quelles pépites tu vas tomber ! Julie


MERCREDI 21 JUIN – Fête du bois (écoles enfantines)

Eh oui, on est déjà tout proche de la fin de l’année scolaire, et donc de la traditionnelle fête des écoles enfantines (21 juin, détails ici), suivie une semaine plus tard de la fête du bois, pour les « grands » (3P-5P, 28 juin) ! L’une des bêtises souvent entendues au sujet de ces fêtes, c’est qu’il y pleuvrait à chaque fois. Je n’en crois rien, il s’agit sans aucun doute là d’une défaillance des cerveaux des parents, qui ne retiennent que tel ou tel après-midi pluvieux qui aura nécessité l’annulation du cortège, les privant ainsi du plaisir de voir leurs petits chéris défiler. Enfin bref, je dois bien reconnaître qu’une météo capricieuse n’est pas bienvenue ce jour-là. Songez que le spectacle ainsi menacé n’est pas seulement celui de petits bonhommes déguisés en peintre ou en marin, mais aussi celui de la fanfare, et, plus intéressant encore, celui des grosses huiles dans les autorités lausannoises censées prendre part au cortège ! A ce sujet, je me demande, Brelaz, en son temps, pouvait-t-il tenir le rythme de la marche, ou était-il assis dans la voiture balais ? Lucien

MERCREDI 21 JUIN – Fête de la musique

La musique est une compagne de tous les jours, elle rythme nos vies, nous berce, nous fait danser, nous énerve, nous remplit de joie, il arrive qu’elle nous fasse pleurer et parfois même, elle nous fait rêver… Le 21 juin Lausanne vibrera au son de multiples mélodies en tous genres, jouées par près de 1900 musiciens de tous les horizons, allant des professionnels aux enfants, afin de célébrer comme il se doit la Fête de la musique. Que vous prépariez minutieusement votre planning, grâce au programme de la manifestation, ou que vous vous baladiez au hasard, attiré par un air trépidant, vous découvrirez indéniablement un morceau qui vous ravira dans les quelques 165 concerts gratuits organisés ce jour-là. Espérons simplement qu’aucun bémol météorologique ne vienne troubler la fête ! Camille


 

VENDREDI 23 JUIN – Vernissage d’Aristide numéro 2

© Aristide

Au LBB, on aime bien les fanzines, ces revues amateurs constitués de textes et/ou d’images, dont les formes varient mais qui sont tous autoédités. A Lausanne, la scène fanzine existe grâce à plusieurs collectifs plus ou moins connus. Le 23 juin, c’est Aristide qui présentera son deuxième numéro lors d’un vernissage à l’Espace Saint-Martin. Le premier numéro, très réussi visuellement, mettait en valeur plusieurs artistes. Ils devaient s’approprier le thème de la distance en l’illustrant. Cette fois, pour le numéro 2, c’est la peur qui sera traitée ! Pour crâner sur les réseaux sociaux, dites que vous y allez. Mathilde

.


DU VENDREDI 23 AU DIMANCHE 25 JUIN – Pully Sound Sound Festival 

Ce festival ne vous dit rien ? C’est normal puisque c’est sa première édition ! Le Pully Sound Sound a été créé dans le but de mettre en résonance des artistes, des concepteurs et des producteurs venus d’horizons les plus divers avec les surprenants espaces trop méconnus du centre de Pully. Le festival occupe deux sites principaux à quelques encablures l’un de l’autre. La Maison Pulliérane et l’Esplanade du Prieuré, couverte pour l’occasion, vaste espace lumineux à la vue imprenable sur le lac Léman. L’église du Prieuré et le Musée d’Art de Pully sont également mis à contribution. Le temps d’un week-end vous pouvez profiter de plusieurs concerts, danser à une silent disco, tester le choréoké (le karaoké chorégraphique) ou encore participer à une expérience sensorielle autour du vin. Retrouvez toute la programmation sur l’événement Facebook ici. Certains concerts sont gratuits et d’autres payants. Vous pouvez également acquérir un abonnement à 90.– pour les 3 jours. Julie


SAMEDI 24 JUIN – Nuit des images

Ah les soirées estivales ! Les brins d’herbe entre les orteils, les odeurs de grills dans les narines et les bestioles qui te remontent la colonne vertébrale. Que demander de mieux ? Mais oui copain, c’est l’été ! Du coup, je ne sais pas toi, mais perso je préfère passer mon temps dehors. Ça tombe plutôt bien puisque la Nuit des images au musée de l’Elysée se déroulera le 24 juin dès 16h jusqu’au bout de la nuit. Moult choses au programme : des projections de projets perso, mais aussi des shows, une librairie et un brin de son. T’auras même l’occasion de créer ton animation. Cette soirée est également l’occasion de connaître plus à fond les lauréats du prix 2017. Toutes les infos ici. Alex


LUNDI 26 JUIN – Du hard aux Docks avec The Dillinger Escape Plan (supports: Warsawwasraw et God Mother)

The Dillinger Escape Plan, mages du mathcore, metalcore, progressive metal, free-jazz (!?) et grindcore s’arrêtent aux Docks ce lundi 26 juin. Les barons du hard me diront que Dillinger sont des habitués de la scène rock romande et qu’il n’y a rien d’exceptionnel à cet événement. Ce n’est pas la première fois que ces fous furieux viennent nous gueuler dessus à Lausanne ou dans la région. Par contre, c’est vraisemblablement la dernière. Eh oui, le groupe – le même qui a littéralement chié sur la scène du Reading en 2002 – se sépare après 20 ans d’existence (à moins que le groupe nous fasse une farce à la Johnny, qui en 2009 nous avait enfin annoncé sa retraite mais qui jusqu’aux dernières nouvelles est toujours là). Dans tous les cas, c’est poignant. Si tu n’étais pas au courant, et que tu t’es dit, comme moi quand j’ai appris que Dillinger jouait dans le coin, « que je les choperai à l’occase », il serait peut-être temps d’acheter un billet et venir le 26 juin avec des mouchoirs.
Si l’argument de la dernière fois n’est pas suffisant pour séduire ceux qui hésitent encore, peut-être que la malchance qui entoure cette tournée d’adieux de Dillinger peut avoir un certain charme et convaincre les amateurs d’adversité et de macabre. En février, le groupe doit annuler toute sa tournée européenne (y compris la date initialement prévue aux Docks le 21 février) suite à un accident de bus en Pologne (13 blessés quand même). Et ce n’est pas le plus cruel : le mois dernier, alors que Dillinger venait à peine de se produire en première partie de Soundgarden, voilà pas que trois jours plus tard Chris Cornell a décidé qu’il s’agissait du moment idéal pour se pendre. Treize blessés et le suicide d’un autocrate du grunge… Et Dillinger n’a pas fini sa tournée. (Plus d’infos | Prix : 30.– /35.–). Mortie

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.