OCUB 90 : Programme Commun, désobéissance, mode, seniors et rigolade !

Posté dans : OCUB | 0
Voici quelques endroits Où Croiser Un Blogueur (OCUB) pour les deux prochaines semaines. On vous incite à circuler librement, à la désobéissance, à vous parer d'une tenue éblouissante et à rire !

DU JEUDI 23 AU DIMANCHE 2 AVRIL – Programme Commun 

C’est déjà la troisième édition du Programme Commun ! Le Théâtre de Vidy, l’Arsenic, le Théâtre de Sévelin 36 et la Manufacture, mais aussi l’ECAL et la Cinémathèque suisse s’unissent pour une mise en commun de leurs programmes artistiques, de leurs espaces et de leur engagement pour des arts vivants et contemporains. Le programme Commun est une invitation à circuler librement entre des lieux et des disciplines artistiques pour découvrir les créations d’artistes renommés ou émergents, venus de Suisse romande et alémanique, du Tessin et de différents pays européens. Du théâtre, des expositions, des conférences, bref dix jours de propositions artistiques singulières et engagées qui s’ouvrent avec une Traffic PARTY ce samedi 25 mars. Julie


DU MARDI 28 MARS AU DIMANCHE 2 AVRIL – Festival des Désobéissances à l’Oblo

J’aime bien aller trainer sur le site du ciné Oblo. Pour découvrir des nouvelles choses, occuper un soir de libre ou te proposer une sortie OCUB fantastique. Et cette fois encore ça n’a pas manqué, regarde ce que tonton Alex t’as trouvé. Un festival ! Dès mardi prochain et durant toute la semaine se déroulera le Festival des Désobéissances. Tu trouveras à l’Oblo des projections, des performances, des lectures, des concerts et bien plus. Mais avant d’aller plus loin, qu’est-ce que c’est ce festival ? Eh bien j’avoue que je serais bien en peine de t’en dire plus. Voyons ensemble la présentation. « Le festival des Désobéissances est l’occasion de tirer la langue à tout ce qui sépare, écarte et cloisonne. Six jours de rencontres solidaires, de convergence des luttes : Sonate en mi-mineur pour violon et personne migrante ; post-wave electro pop de niche et syndicalisme dépoussiéré ; écologisme montagnard et dentelle identitaire LGBTIQ ; un p’tit tutti frutti de guitares épilées et lectures sous alcool ; strip tease d’OGM et insurrection de navet, et puis… vous tout.e.s ! Venez avec vos déprimes et vos rayons de soleil, votre p’tit bordel et des inconnu.e.s que vous aurez rencontré.e.s dans la rue ! » Personnellement, ça a fini de me convaincre. Du coup, rendez-vous est pris. On s’y retrouve ? Alex


JEUDI 23 MARS – Nouvelle boutique de créateurs de mode

Le LBB n’a pas encore de rubrique mode mais qui sait ? Un jour peut-être ! Finalement, savoir dénicher un vêtement chelou pour en faire la pièce maitresse d’une tenue éblouissante cela ressemble à la découverte d’un bon plan méconnu lausannois pour en faire un article du blog. C’est la raison pour laquelle je me cacherai entre deux tenues suspendues lors du vernissage de la nouvelle boutique de Waxbazar. Son existence sur internet puis dans une petite boutique donne lieu à l’ouverture de cette nouvelle boutique plus grande dans un quartier qui bouge. Waxbazar met en valeur de la mode éthique ivoirienne, les créations de Sonya Meloni et, grâce à un « pop-up corner », des artistes sur la voie du succès. A découvrir lors du vernissage du 23 mars, de 17h à 21h. Mathilde

MERCREDI 5 AVRIL – Rigoler pour se ressourcer (pour les aînés)

Il fut une époque où les vieillards étaient nourris logés par leurs enfants, jusqu’à leur mort. De nos jours, sauf pour quelques rares chanceux qui mourront chez eux grâce aux soins à domicile, la dernière ligne droite s’effectue dans un home. Pas forcément cool, surtout pour ceux, malheureusement nombreux, qui ne se font jamais visiter ou presque. Visitez vos aïeux ! Vous pouvez y aller même avec un motif purement égoïste : les vieillards sont presque tous drôles et comiques, certes souvent à leur insu, et il n’est pas rare que l’on puisse rire de bon cœur en leur présence. Mais vous êtes peut-être seniors vous-même, et mes quelques lignes vous auront vexé… Désolé, mais je soutiens bel et bien que tous les humains sans exception sont au fond des clowns, et que cet aspect comique ressort plus particulièrement à la petite enfance et dans le grand âge. Pour vous autres les « vieux », je ne peux que vous encourager à garder intact votre capacité à vous esclaffer face à vous-même et aux autres. Par exemple en rejoignant un groupe d’aînés qui se donne rendez-vous ponctuellement à l’Espace Proche, place Pépinet 1, pour se détendre, rigoler sans raison, et discuter autour d’une collation. Prochaine occurence le 5 avril de 9h30 à 11h, plus de détails ici. Lucien
.

Répondre