OCUB 71 : tout s’envole, le son, les oiseaux et les claques !

Posté dans : OCUB | 0
Où croiser un blogueur ? En voilà une bonne question ! Et ça tombe bien, car on a la réponse. On en a même plusieurs.
Emilie Zoé, à écouter au Bourg vendredi 27 mai.
Emilie Zoé, à écouter au Bourg vendredi 27 mai.

VENDREDI 27 MAI – Emilie Zoé : vernissage d’album  

Emilie Zoé, j’en ai entendu parler il y a une semaine à peine. On m’a dit que c’était une artiste suisse qui montait. Curieuse, je me renseigne. J’apprends que la musique rock, Emilie Zoé la pratique depuis l’âge de 18 ans, qu’elle a accompagné Anna Aaron en tournée entre 2011 et 2014, qu’entre deux dates, elle a bossé et enregistré un EP – autoproduit – en 2013. J’écoute un peu, j’aime. Il y a de la douceur et de la mélancolie. Quelques jours plus tard, par le hasard des mails, on m’informe que vendredi à 22h c’est le vernissage de son premier LP (Long Play) « Dead-End Tape » au Bourg. Alors, je ne sais pas vous, mais moi j’y serai ! Quand tout s’enchaîne aussi parfaitement, il suffit de se laisser porter. 🙂 Julie 

© Black Milk / Fat Beat Rec
© Black Milk / Fat Beat Rec

.

VENDREDI 27 MAI – Black Milk au Romandie

L’année dernière, je suis allée à Vevey découvrir Black Milk au Rocking Chair. Et j’ai adooooré ! Ce MC originaire de Detroit nous offre un son indé, des paroles presque compréhensibles sur scène, un flow de malade et en plus de ça, il est beau gosse. 😉 Plus sérieusement, il a travaillé avec Pete Rock, J Dilla ou encore Guilty Simpson. À voir ABSOLUMENT ! Première partie : Jonas (artiste suisse romand). Infos sur le site du Romandie. Sitara.

.

© Dionysos / Barclay
© Dionysos / Barclay

SAMEDI 28 MAI – Dionysos à l’Octogone

When I was a child, I was a Jedi ! Tu es dans la trentaine et tu te rappelles cette ritournelle que tu fredonnais en descendant les rues de la ville sur ton skate déjà trop usé. Dionysos était le nom du groupe et l’est d’ailleurs toujours, car la formation valencienne de rock dégingandé est bel et bien toujours en activité et vient faire bouger l’Octogone de Pully ce samedi 28 mai. Avec leur huitième album, Vampire en pyjama, sous le bras, ils promettent de vous en mettre plein la vue et de prouver que le rock français n’est pas totalement mort. Toutes les informations ici ! Florian

.

© Musée de la Main
© Musée de la Main

JEUDI 2 JUIN 2016 – Nuit au Musée

En tant que fidèle convertie au Musée de la Main (aaah, mon premier article au LBB !), je serai présente le jeudi 2 juin pour cette Night à hauts risques (quel intitulé alléchant !). Cette édition s’étendra de 18h à minuit en passant par deux institutions puisque le mudac rejoint l’aventure. Au programme, toujours la même expo, Violences, mais aussi celle du mudac sur la sécurité. La particularité de la soirée se trouve dans l’horaire, les conférences et la démo de Parkour (!). Le public pourra aussi se frotter à des expériences dangereuses, mais sans risque… Mystère ! Un peu dépassées par leur succès, ces nights au musée seront peut-être moins bondées si elles se déroulent sur deux sites : à tester. Pour vous retrouver dans le programme dense, ce lien, et pour vous la péter sur les réseaux, Facebook ! Mathilde

.

© Ô Vallon
© Ô Vallon

DU 3 JUIN AU 2 JUILLET – Ô Vallon

Ateliers, expositions, jeux, projections, concerts, brunches, etc. Durant un mois, le Vallon met en avant toute sa richesse ! Situé dans le prolongement de la Cité et bordé par les plateaux de l’Hermitage et du CHUV, ce quartier reste assez méconnu des Lausannois. Il était temps de remédier à cela ! Saviez-vous, par exemple, que le Vallon abrite les anciens magasins de la ville et l’ancienne gare du funiculaire ? Ces deux curiosités urbanistiques ont été préservées et appartiennent au patrimoine historique de Lausanne. La manifestation invite les habitants de Lausanne et les usagers du quartier à prendre possession de leur environnement ! Toutes les informations sur les différentes activités sont par ici. Notez également que la Caravane des Quartiers fera une halte du 13 juin au 2 juillet aux abords de la friche. Alors, on y va Ô Vallon ? Julie

.

Selfie avec ma perruche
Selfie avec ma perruche.

DIMANCHE 5 JUIN – Observer les oiseaux au cimetière du Bois-de-Vaux

Les scientifiques nous répètent à l’envi que les oiseaux chantent dans une froide logique darwinienne, en poursuivant principalement comme objectifs la reproduction et la protection du territoire. Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée, à moi, que leurs chants, présents dans quasiment tous les endroits du globe où il y a un peu de végétation, y compris les cimetières, symbolisent aussi une sorte de bonheur initial, d’insouciance et de liberté que la nature tente désespérément de nous communiquer. Dans le sifflement d’un oiseau, j’entends un trop-plein d’allégresse, une véritable explosion de joie qui s’échappe du bec, comme la vapeur le fait d’une cocotte-minute surchauffée. On a le droit de rêver. 😉 De toute manière, que ce soit pour alimenter ses rêves ou nourrir sa culture scientifique, tout humain a à gagner de s’intéresser à nous amis volants. Aussi ne saurai-je trop vous recommander de participer à l’une des activités proposées dans le cadre de l’action “Lausanne Nature 2016”, organisé par la ville : une petite balade guidée de 2h ponctuée d’observation et d’écoute des oiseaux. Départ et arrivée à l’entrée principale du cimetière de Bois-de-Vaux, le dimanche 5 juin à 7h. Gratuit, mais sur inscription. Infos détaillées ici. Inscriptions . Lucien

.

Répondre