OCUB 64 – Du pas gai, du moins gai, mais aussi du caliente !

Posté dans : Lausanno-lausannois, OCUB | 0
Pas de chichi au LBB : vous voulez danser toute la nuit ou plutôt parler des mystères de l'après-vie, nous avons ce qu'il vous faut ! C'est l'OCUB (pour Où Croiser Un-e Blogeur-se) !
© Luc Chessex
© Luc Chessex

JUSQU’AU DIMANCHE 28 FEVRIER – Le temps qui reste
Au moyen-âge, les violences, les épidémies, les famines et la simple usure au travail faisaient des ravages. On côtoyait la mort presque au quotidien. D’où l’importance qu’on accordait alors à la religion : penser à l’après-vie apparaissait prioritaire. Aujourd’hui, l’après-vie, on y croit moins et on y pense plus trop. La société matérialiste dans laquelle nous vivons, qui a pour maîtres les mots “consommation” et “divertissement”, ne nous y incite pas. Mais nous pouvons nous divertir et acheter autant que nous voudrons, nous serons toujours rattrapés par cette douloureuse certitude : la vie éternelle ne se trouve pas encore dans les rayons ! Heureusement, les possibilités de méditer sur le mystère de la mort restent innombrables, et je suis personnellement assez tenté de faire un petit tour par le musée de la main, qui propose actuellement une expo sur les soins palliatifs. Entrée gratuite. Toutes les infos utiles ici. – Lucien

ocub64.3
© 1986, 20th Century Fox

VENDREDI 19 FÉVRIER – La Mouche au Capitole
En passe de devenir la salle officielle de la Cinémathèque Suisse, en attendant qu’une nouvelle salle soit aménagée sous l’existante, le Capitole continue d’accueillir les évènements de la programmation courante. Ce mois-ci, l’honneur est fait au Canadien David Cronenberg, puisqu’en outre de l’intégrale qui lui est consacré, une séance spéciale aura lieu au Capitole ce vendredi 19 février, avec la projection en copie originale 35mm d’un de ses chefs-d’œuvre : La Mouche. On aura donc l’occasion d’admirer en immense et en grains Jeff Goldblum (Jurassic Park, The Life Aquatic) qui, voulant se téléporter, ne fait pas attention à la mouche qui entre subrepticement dans l’appareil, d’où il ressort plus tard mi-homme mi-mouche… Heureusement, l’amour de sa vie, Geena Davis (Thelma & Louise, Beetlejuice) saura reconnaître malgré les apparences l’homme qu’elle aime. Tout un programme donc pour ce film culte des 80’s emblématique de celui qui nous offrira par la suite eXistenZ, A History of Violence et Cosmopolis. Toutes les informations ici. – Florian

SAMEDI 20 février – We like it like that au Bourg
Dans les années 60 et pour environ 10 ans, un nouveau genre musical traversa la frontière pourtant particulièrement imperméable entre Cuba et le Harlem de la musique noire pour donner vie au seul genre musical latino dont les paroles étaient exclusivement en anglais : le Boogaloo. Si je vous dis I like it like that, vos pieds vont immédiatement se mettre à bouger sur le sol, non ? Eh bien c’est ça, le boogaloo : un piano, des percussions cubaines, on claque des doigts en secouant les épaules et la guerre froide devient tout à coup caliente ! Le Bourg, donc, projette ce samedi en avant-première le documentaire We like it like that, une rétrospective sur la naissance, la grandeur, et la décadence de ce petit mouvement “nuyoricain”. Et pour vous mettre en appétit, un petit mix 100% pur Boogaloo ! – Arnaud

SAMEDI 27 février – Les Préliminaires de la Fête du Slip

Bon bon bon, on se calme tout de suite ! Les Préliminaires, en préambule de la Fête du Slip 2016, auront cette fois lieu aux Docks et sont co-organisés avec la 360° Fever. Ce sera donc sûrement du lourd, bien humide. Dommage qu’on ne puisse pas acheter de prélocs – à 18 francs, au risque de devoir se faire jeter, devant les Docks le soir même. Refoulé ou pas, nous, le Lausanne Bondy Blog couvrira cette édition du festival avec délectation. Affaire à suivre. – Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.