OCUB 62 : Même pas froid !

Posté dans : OCUB 0
Contrairement à l'hiver, le Lausanne Bondy Blog sait ce qu'il se veut et vous le propose en bonne et due forme dans ce nouvel OCUB (Où Croiser Un Blogueur) au forts accents culturels et militants.

blacklivesmatterAUJOURD’HUI MÊME – #BlackLivesMatter : Quand les Noirs tonnent “Stop killing us”

Le cercle La Brèche nous propose une soirée dédiée aux mouvements de Noirs Américains face aux violences policières qui se perpétuent et qui ne semblent ne pas être punies comme cela devrait être. Ce soir, il sera demandé à ces deux activistes de nous présenter leurs actions et leurs possibles solutions. Face à ces violences policières, quelles perspectives ont-ils pour réagir, dénoncer et résister? Quels liens entre ce combat antiraciste, anti-discrimination et les résistances sociales? Cela une année avant la fin de la présidence de Barack Obama. Une soirée intéressante et sûrement impressionnante nous attend. La page FB de l’événement.
Quand : Mercredi 20 janvier 2016 – 20.00
Où : Espace Dickens (Avenue Dickens 4, 1006 Lausanne – angle de l’Avenue d’Ouchy au niveau de la Poste)
Combien : Entrée libre
Organisé par le Cercle La brèche, la revue en ligne www.alencontre.org et le Mouvement pour le socialisme (MPS)
Soutenu par la Gauche anticapitaliste dans le cadre de l’Autre Davos qui se tiendra à Zurich les 22-23 janvierSitara


© Shibanda
© Pie Tshibanda et Charge du Rhinocéros

VENDREDI 22 JANVIER – One man show anti-raciste à Entre-Bois

Tout le monde se souvient de cette affiche où un mouton noir se fait botter les fesses hors d’un troupeau de moutons blancs. Clap ! Clap ! Les caricaturistes du troisième Reich n’auraient pas trouvé mieux. Heureusement, la xénophobie, ça se soigne en réduisant son ignorance. Par exemple en allant assister au One Man Show de Pie Tshibanda intitulé  “Un fou noir au pays des blancs”. Sur un ton tantôt férocement drôle, tantôt bouleversant, cet immigré Africain nous amène non seulement à réviser nos préjugés, mais aussi à interroger nos définitions de la normalité et de la folie. A voir ce vendredi à 20h00 à la Grande-salle du collège d’Entre-Bois. Toutes les infos utiles ici. Lucien

SAMEDI 30 JANVIER – Dublin, cours toujours

D’accord, il fait froid, il pleut, ça glisse et en plus c’est les soldes, mais il faut bien, après les outrages que les Fêtes ont commis sur votre répugnante carcasse grasse, recommencer à bouger. Alors je vous propose, en grand sportif, d’aller courir en ville, le samedi 30 à 15 heures, dans les rues de notre belle petite ville en pente. Le collectif R, qui bataille depuis des lustres contre les renvois de réfugiés, organise une course solidaire jusqu’à Dublin contre la convention de Dublin en partant de la place Saint-Laurent. La cause est juste, et le collectif espère au moins 100 personnes pour courir. Regardez-vous dans la glace, est-ce que vous ne trouvez pas que ce serait une bonne idée ? Ce n’est que 3.8km, en plus. Arnaud

DIMANCHE 31 JANVIER – José Gonzalez à l’Antigel

Lausanne – Genève, Genève – Lausanne. Aller-retour pour ce début d’année où Genève fait sa belle et nous séduit à coup de festivals (genre l’Antigel et le Black Movie). Pour ma part, je voudrais diriger le projecteur sur la valeur sûre qu’est José Gonzalez. Présent aux Docks à Lausanne, il y a peu, ce Suédois propose une folk dextre et brillante. En plus, le concert a lieu dans cette magnifique salle qu’est l’Alhambra de Genève. Informations sur l’événement Facebook du concert. Mathilde

© Cécile Vuillemin et Les Éditions du Madrier
© Cécile Vuillemin et Les Éditions du Madrier

MARDI 2 FÉVRIER – Vernissage Poétique à La Clef

Comme vous commencez sûrement à le savoir, chacun de nos blogueurs dispose de plusieurs cordes à son arc. Aujourd’hui, je vous parle donc de Cécile, notre rédactrice en chef, qui aime tellement les mots et leur musique qu’elle a décidé de les célébrer en poésie, et de célébrer cette même poésie dans un recueil de papier et d’encre. Il s’intitule Entre Orient et Occident et rassemble 17 de ses poèmes, rédigés ces dernières années sur les routes américaines et japonaises. Le tout est accompagné de photographies prises sur le vif et agrémenté d’une préface de l’écrivain americano-romand Jon Ferguson. Des ruines d’Hiroshima au vide du désert de Mojave, de la folie d’Akihabara au tortueux fleuve Mississippi, Cécile vous invite donc à découvrir la beauté des mots et du voyage lors du vernissage d’Entre Orient et Occident. Rendez-vous mardi 2 février, à La Clef, dès 18h30. Des extraits sont disponibles sur le blog de Cécile : Words on the Road et sur la page Facebook du même blog. Florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.