OCUB 34 – Faire l’amour en toute santé, tenter le diable en musique, retrouver les images de son enfance !

Lausanne n'est jamais plus vivante que lorsqu'il fait froid dehors et chaud dedans. Découvrez les portes que vous propose la ville avec l'OCUB ( pour "Où croiser un Blogueur.euse"). On vous parle de ce qu'on va faire, de ce qu'on aime, de ce que c'est d'être blogueur.euse, lausannois.e et d'avoir le swag !

OCUB 2014 Diner DiableJoël : Ce vendredi 14 novembre à 18h45, vous pouvez aller vous faire initier au jeu de rôle à la bibliothèque de Chauderon. Alors je n’y serai personnellement pas, parce que j’ai été initié il y a quelques années déjà, mais si ça vous tente ou vous intrigue, allez-y. Mieux encore, si vous avez un ado boutonneux et que vous souhaitez qu’il évite la drogue, le sexe et toutes les conduites dites à risques, inscrivez-le ! C’est le Space Fridge, club de jeu de rôle lausannois, qui tient les rênes. Quelques (maigres) infos ici.

Sinon, du 11 au 16 novembre au théâtre du Vide-Poche est représenté Un dîner avec le diable. Il s’agit de pantomime qui veut dépasser la collision avec le mur imaginaire, et démontrer que la pantomime est bien vivante (et oui ‘pantomime’ est féminin apparemment…). Ah et le sous-titre est “It tastes so good to be bad”, alléchant. Informations et réservations ici.

© Angel Ceballos, 2010 / Matador Records
© Angel Ceballos, 2010 / Matador Records

Mathilde : Ce jeudi 13 novembre, les Docks accueillent les mastodontes d’Einstürzende Neubauten, ce groupe mythique de la musique industrielle, une anthologie en concert ! Quant à moi, je vise encore plus glam, shiny et fou ! Perfume Genius est en effet programmé au Romandie, et j’y serai… Ce petit génie s’appelle en fait Mike Hadreas et la gomina ne lui fait pas peur. Son nouvel album, Too Bright, vient de sortir, et c’est déjà le troisième signé chez Matador Records. Pour vous convaincre, voici un clip, la bio de l’artiste et tous les détails de l’événement.

J’ai aussi le regret de vous annoncer que je ne pourrai pas être présente à deux autres rendez-vous musicaux géniaux, desquels il faut absolument que d’autres profitent intensément à ma place : Jungle, le 21 novembre aux Docks, et Kate Tempest, le 23 novembre au Romandie. Les deux n’ont rien à voir, mais ils font partie des découvertes marquantes de 2014 et ils sont britanniques. Jungle est un groupe à la soul léchée, dont les beats glissent contre une peau douce et brillante, pleine d’huile de monoï. Kate Tempest sème, quant à elle, des mots coups-de-poing dans une sorte de slam amer, populaire et vindicatif. Ses textes sonnent justes et vous permettront de bosser votre anglais : extrait.

© Keith Haring/Dolce Vita
© Keith Haring/Dolce Vita

Arnaud : Ce samedi, à onze heures, la Ville de Lausanne paye l’apéro. Vous avez bien lu ! Si vous vous inscrivez ici-même, vous pourrez non seulement visiter l’Hôtel de Ville, mais encore rencontrer notre Bienveillant Syndic autour d’un petit verre de blanc. Cette initiative est organisée par le Bureau Lausannois pour les Immigrés (le BLI), mais je gage qu’il ne vous sera pas demandé vos papiers.

Et si vous n’êtes pas transi.e par la grâce de notre Félinophile Mugnificence, vous pourrez ce soir-là vous plonger dans une page d’histoire de Lausanne underground, en vous rendant au Romandie pour une sélection d’archives de la défunte Dolce Vita soigneusement sélectionnées et présentées par Fred Hausammann, réalisateur du film Bouge ! Petit extrait ici. Ça commence à 22:30, et ça se finit avec des DJ ! Elle est pas belle la vie ?

© Agat filmS & Cie, 2012
© Agat filmS & Cie, 2012

Sitara : Le mardi 25 novembre (oui je sais c’est dans deux semaines), j’organise une soirée projection au Théâtre 2.21, dans le cadre de mon travail au sein de l’association Espace adoption. J’ai choisi le film Le secret de l’enfant fourmi qui soulève des questions liées aux conditions d’abandon, quand celles-ci sont de nature culturelle et magico-religieuse. Avant la projection, nous aurons l’intervention de Maryvonne Charmillot, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Genève en sciences de l’éducation, qui nous parlera de ces pratiques. Le film sera suivi d’un moment d’échanges. Théâtre 2.21. 20h. Entrée libre, contribution de soutien laissée à votre appréciation. Event Facebook.

Lucien : Le salon suisse de la santé, c’est cette semaine. Ça se passe à l’EPFL, du 13 au 16. 12.- tarif adulte, gratuit jusqu’à 25 ans. J’ai fait un tour sur le site, et le programme est ENORME ! 🙁 Heeeeeelp ! Comment synthétiser tout ça, il y en a trop, je ne vais pas y arriver, trop de stress, risque de de burn-ouuuuuut ! Du calme, du calme, il faut me détendre… Tchhhhh, avec ma cigarette électronique. Grunch, grunch, ou un bon mars. Pan ! Pan ! Ou un jeu vidéo bien bourrin genre Call-of-Duty… Clop, clop, clop, ou un petit footing… Sol, la, si, do, en écoutant un peu de musique… ou à l’aide de la méditation en pleine conscience, pourquoi pas ?

© Planète Santé, 2014
© Planète Santé, 2014

Les plus perspicaces d’entre-vous l’auront compris : j’en ai un brin rajouté concernant le stress que peut m’inspirer la rédaction d’un OCUB, et quand aux béquilles évoquées pour aider à vivre détendu et heureux, j’en utilise certaines, mais pas toutes, rassurez-vous :-). Mais tous ces sujets de santé, et bien d’autres encore, seront évoqués lors du Salon Suisse de la Santé, effectivement extrêmement riche et varié. Qu’on soit encore au berceau ou qu’on aie déjà un pied dans la tombe, il y en aura pour tous les goûts ! Plus de cent conférences et débats, une multitude de jeux, de tests et d’animations pour petits et grands… Bref, à rendre très jaloux les organisateurs de l’ennuyeux Comptoir Suisse :-). Toutes les infos utiles ici. Et pour les paresseux qui se refusent à bouger de chez eux, le site de l’event vous propose même de très intéressantes lectures, .

© Groupe Vaudois de Philosophie, 2014
© Groupe Vaudois de Philosophie, 2014

Cécile : Ce soir, mercredi 12 novembre, le Groupe Vaudois de Philosophie organise sa deuxième soirée consacrée au thème “Faire l’amour – Le sexe comme expérience limite”. Cette fois-ci, se sera La Philosophie dans le Boudoir, texte de Donatien Alphonse François de Sade, plus connu sous le nom de Marquis De Sade, qui fera l’objet d’une mise en lecture par Vincent Brayer. La soirée se déroulera à la maison de quartier sous-gare à 20h30, l’entrée est libre ! Pour plus de renseignements, c’est par ici !

Florian : Une partie de mon enfance est morte le 11 août dernier, lorsque j’appris que Robin Williams venait de mourir. Il y a quelques jours, les résultats de l’enquête et de l’autopsie sont enfin tombés : Williams s’est suicidé par pendaison… une résultante possible de son traitement contre la maladie de Parkinson et ses états récurrents de paranoïa. Depuis le 1er Novembre, la Cinémathèque Suisse rend hommage à la carrière de ce comédien éblouissant, avec une sélection de treize films, qui nous rappellent tout le bonheur que Robin Williams avait disséminé aux enfants et adolescents du monde, grâce à ses yeux pétillants, son sourire fou et sa joie de vivre.

© Touchstone Pictures, 1989
© Touchstone Pictures, 1989

De Peter Weir à Steven Spielberg, en passant par Terry Gilliam, Gus Van Sant ou encore Woody Allen et Christopher Nolan, Williams avaient aussi fait le bonheur des plus grands réalisateurs, grâce à son jeu multi-facette et son talent dramatique. Prochaines projections à ne pas rater (parmi d’autres) : le thriller Insomnia (dimanche 16/11 à 18h30), la fable peter-panesque Hook (mercredi 19/11 à 15h00) et l’éblouissant drame Le Cercle des Poètes Disparus (lundi 24/11 à 21h00). Plus d’infos sur le site de la Cinémathèque Suisse.

.

Répondre