OCUB 33 – Halloween, âme éternelle, addiction, art brut, hipsters et féminisme

Posté dans : OCUB | 0
Pour Halloween et pour après, alors que les journées ont pris une heure dans la tronche, les blogueurs et blogueuses vous proposent de sortir des sentiers battus avec l'OCUB ( pour "Où croiser un Blogueur.euse"). On vous parle de ce qu'on va faire, de ce qu'on aime, de ce que c'est d'être blogueur.euse, lausannois.e et d'avoir le swag !

Halloween MAD OCUB 33Florian : Les magasins sont déjà remplis de chocolats et décorations de Noël… mais avant de plonger tête baissée dans cette frénésie de victuailles, de cadeaux et de papier rouge brillant, profitons d’une fête beaucoup plus fun et décomplexée, qui arrive plus vite que Noël : Halloween ! Ce vendredi 31 octobre (et samedi 1er novembre), plusieurs possibilités s’offrent ainsi à vous. Les clubs tout d’abord, avec en tête le Mad et le Mica, qui proposent respectivement une soirée Hôpital en folie et Halloween Vs Pharaoh Zombies, déguisement thématique exigé bien-sûr ! Vous pourrez également aller voir le film Annabelle, qui malgré son manque cruel d’originalité cinématographique, pourtant produit par le talentueux James Wan (Saw, Insidious, The Conjuring), fait preuve d’une malédiction étrange, puisqu’il s’est fait déprogrammer de plusieurs cinémas français et américains, pour cause de bagarres, fauteuils arrachés et frénésies de certains spectateurs (presque tous adolescents…). Pour l’instant la Suisse n’est pas touchée, mais on ne sait jamais. Allez vérifier vous-même au Cinétoile et au Pathé Flon. Sinon, rien ne vous empêche de déambuler en ville grimés en Freddy ou Jack Skellington, et d’aller quémander des friandises aux gentils habitants de la ville. Le pub-crawl thématique et marathon film d’horreurs restent toujours bien sûr des possibilités toujours appréciées. À vous de choisir !

 

tolerantLucien : Ces temps-ci, je m’émerveille sur les transformations provoquées par l’automne. Les arbres se parent de couleurs jaunâtres, et se dépouillent peu à peu. Les feuilles tombent. Il en va de même pour les hommes. Ils ne deviennent pas jaune, mais gris, et ils attrapent des rides, prennent du ventre, perdent la mémoire, se courbent peu à peu… Mais qu’advient-il après l’issue fatale ? Quel est le sens de la vie, et comment la vivre ? Voilà des problèmes cruciaux, chers amis, qui ont un petit peu plus d’importance que le choix de la marque de votre prochain smartphone ! Pour vous aider dans vos cogitations, la semaine des religions aura lieu du 01 au 08 novembre 2014. Patronnée par un petit groupe de sommités, dont deux anciens conseillers fédéraux, elle permet à toutes les religions de se présenter au public, dans un esprit de tolérance, de dialogue et d’ouverture, et sans esprit de prosélytisme. L’occasion d’un partage spirituel interreligieux sur la place St-François, d’une petite visite guidée à la synagogue ou à la mosquée, d’un culte chrétien oecuménique, ou encore d’une initiation à la méditation zazen suivie d’un thé offert… Presque tous les événements sont gratuits et sans inscription, et bon nombre ont lieu dans la région lausannoise. Infos pratiques ici.

 

Mathilde : Chers lecteurs, dans mon agenda personnel, j’ai dégoté de quoi vous réchauffer et vous éclairer… de quoi mieux vivre la baisse des températures et le changement d’heure.
En effet, ce samedi, le 1er novembre, POV paper sera lancé en grande pompe. Ce journal trimestriel, qui peut être considéré comme un side-project de la Fête du Slip, s’intéresse à la culture du … porno, je crois. Et je me réjouis de savoir si c’est vraiment intéressant, ou bien si on rentre dans le registre de la masturbation intellectuelle et/ou du voyeurisme. Les festivités débuteront au théatre de l’Arsenic avant d’investir l’espace autogéré.
En ce qui concerne l’éclairage, le spectacle “NEONS Never Ever, Oh! Noisy Shadows” fait son retour pour deux représentations, les 6 et 7 novembre, au théâtre Sévelin. En janvier, j’avais été séduite par un art que je ne connaissais pas : la danse contemporaine. La performance raconte un couple qui dans l’ombre se déchire, se retrouve. Si vous hésitez encore, une représentation ne dure que 40 minutes.. Pas trop long pour un baptême !

 

art brut OCUB 33Joël : J’ai récemment eu le privilège de faire une visite guidée quasi privée de l’Art Brut (c’est exprès qu’on dit pas “musée”, si jamais). Alors vous vous dites sans doute que ça ne vous concerne pas vraiment et que je suis juste en train de me la péter, mais vous avez tort. Enfin sur la première partie, disons. Donc, pour revenir à l’Art Brut, jeudi 30 et vendredi 31 octobre, des étudiants de la Haute Ecole de Musique (HEMU, huhuhu…) viennent prendre contact avec l’Art Brut dans le monde, l’expo temporaire qui se finit bientôt. Alors outre l’ambiance fort étrange que ça promet, il y aura aussi un instrument de musique créé pour l’occasion et qui servira de fil rouge aux concerts. Chouettos, sans doute.
Des infos ici et .

 

Cécile : Dès aujourd’hui et jusqu’à dimanche, l’Arsenic présente son nouveau spectacle “King Kong Théorie”, basé sur le roman de Virginie Despentes et mis en scène par Emilie Charriot. Une comédienne et une danseuse se partagent la scène dans une production qui s’annonce originale. Si vous êtes intéressée par la question de l’identité sociale, différentes activités sont proposées le samedi 1er novembre (voir Mathilde :)).
Dépêchez-vous de réserver votre place. Toutes les infos se trouvent ici.

 

Sitara : Demain je pense aller au cinéma CityPully où le groupement romand d’études des addictions ( le GREA) propose différents événements pour sensibiliser la populations à ces thématiques. Demain, donc, a lieu une grande soirée au cinéma de Pully avec “CinémAddiction”. Ce projet regroupe plusieurs associations qui œuvrent dans ce domaine (la Fondation du Levant, la Fondation Les Oliviers, la Fondation Le Relais, la  Fondation vaudoise contre l’alcoolisme, la Fondation ABS, AACTS). Ils nous proposent de découvrir leur travail et également le documentaire « Breaking the taboo » qui présente un bilan de 50 ans de guerre à la drogue à travers le monde. La projection sera suivi d’un débat sur le « changement » animé par Jean-Marc Richard.
Le GREA propose également d’ouvrir le débat sur un plus long terme avec les personnes intéressées et de participer, de proposer un projet pour la semaine Alcool 2015. Toute personne ou institution qui souhaite proposer un projet de sensibilisation à ces problématiques peut s’adresser au GREA et soumettre son idée. infos: www.je-parle-d-alcool.ch

 

Arnaud : Pendant que Florian étrennera son costume de sex nurse, je serai quant à moi dans un tout autre univers, guère moins codifié cependant : Une grand’ messe hipster. Car oui, ce vendredi, tout Lausanne pourra être aussi branchouille et français que possible : Technikart (la revue de tous ceux qui sont ou voudraient être branchouilles et français – je devrais dire parisiens mais y a-t-il une différence ?) organise une soirée sobrement intitulée Drama Family au Romandie. Les inénarrables Mister IG et Thierry Théolier (ancien du Syndicat de la hype – je vous jure que c’était un truc qui existait vraiment – et principal théoricien du dudisme, ça envoie du lourd et du détaché) seront vendredi à Lausanne pour, je cite “rock’n’roll en couv’, new wave ringardos en première et synth pop en quatrième pour un numéro spécial“. C’est à 22:00, réjouhipstance garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.