OCUB 144 : Deux semaines pour créer, militer, danser, aimer !

Posté dans : OCUB 0
Tout beau, tout bronzé, pimpant comme un jeune amant, voici venu notre dernier OCUB (pour Où Croiser Un-e Blogueur-se), annonciateur d'une rentrée des plus festives, des plus culturelles et des plus enrichissantes. Comme d'hab, quoi! Nous vous proposons donc une balade au milieu de créatrices-teurs, une visite féministe, un spectacle sur l'amour au pluriel et une soirée festive entre le lac et le Bourg. On se réjouit!

SAMEDI 31 AOÛT – La Cité des Créateurs

Une idée largement répandue consiste à croire que les nullards en théorie pourront souvent compenser par de grandes compétences pratiques ou sportives, cependant que les “têtes d’oeufs”, comme dirait Malcom, paieront leurs capacités intellectuelles par une gaucherie importante pour tout ce qui est manuel ou de l’ordre du mouvement dans l’espace. Cela est absolument faux : de nombreuses études ont démontré que les différentes intelligences sont positivement corrélées entre elles. Pour parler clair, cela signifie que quelqu’un de très doué en rédaction littéraire aura de bonne chances d’être bon en mathématiques également, mais aussi… dans la pratique d’un sport ou la fabrication de belle poterie ! Autrement dit, et c’est peut-être un peu triste à dire, mais le froid QI, facilement quantifiable par des tests, influe sur la performance dans n’importe quel domaine de l’activité humaine. Dès lors, la prochaine fois que vous vous promènerez dans un marché de Noël ou autres foires truffées de créations artisanales toutes plus belles les unes que les autres, vous vous promènerez en fait au milieu de productions de personnes toutes plus intelligentes les unes que les autres. A ce propos, l’occasion d’une telle promenade vous sera justement donnée samedi prochain 31 août dans le quartier de la cité lors du festival la Cité des Créateurs. Outres les talentueux exposants, il y aura aussi des food trucks et des dj’s, tous les détails iciLucien


DIMANCHE 1er SEPTEMBRE – Visite guidée féministe

Grande fan d’Harry Potter et féministe convaincue que je suis, quelle n’a pas été ma joie de découvrir tout récemment une association lausannoise nommée Rowennaactive dans la lutte contre le sexisme quotidien. En effet, Rowenna (de Rowena Serdaigle, l’une des quatre fondateurs de l’école de sorcellerie Poudlard) a été fondée en 2018 avec pour but principal de visibiliser et dénoncer les (encore bien trop) nombreuses discriminations à l’encontre des femmes via notamment la rédaction d’articles, le relai de pétitions en ligne et l’organisation d’événements. Et c’est ce dernier point qui vient alimenter l’OCUB que je vous propose ! Ce dimanche 1er septembre, laissez-vous embarquer dans une visite guidée de Lausanne entièrement articulée autour des figures féminines qui ont marqué l’histoire de la ville. Le rendez-vous est fixé à 14h, le soleil est invité (j’ai vérifié) et la visite démarre devant les portes de la Cathédrale. Toutes les autres infos iciManon


DU 3 AU 8 SEPTEMBRE – « Femmes amoureuses » au théâtre Pulloff

« Amour » est-il masculin ou féminin ? Comme le voudrait la tradition orthographique, au pluriel, il serait assurément féminin. A vrai dire, l’usage, au pluriel comme au singulier, n’a cessé d’hésiter, d’osciller et de tâtonner. Masculin en latin, féminin en ancien français, masculin dès la Renaissance, puis un peu des deux aujourd’hui. Dans la vraie vie toutefois, l’amour n’a pas de genre et il est sans conteste pluriel. Pour nous en convaincre, le spectacle « Femmes amoureuses » nous propose d’explorer les méandres amoureux de cinq femmes. Entre confidences intimes et révélations sentimentales, elles nous dévoileront, à travers la plume de Mélanie Chappuis, l’amour au féminin sous tous ses angles : coup de foudre, désir amoureux, maladie d’amour, abandon, résilience et libération. Sensuels ou profonds, risibles ou tendres, farouches ou généreux, il s’agit là de passages obligés de l’amour au féminin dans lesquels, finalement, tout être humain – homme, femme ou autre – pourrait se reconnaître. Joué à guichets fermés à sa création en 2017, « Femmes amoureuse » est à voir du 3 au 8 septembre au théâtre Pulloff. Mise en scène José Lillo. Toutes les infos ici. Manu


VENDREDI 7 SEPTEMBRE – Tropical Hi-Life à la Jetée de la Compagnie et au Bourg

Bien déterminé à prolonger l’été, le duo Leo (Limited Brothers) et Soul Koffi (Koffi & The Gang) prend ses quartiers à la Jetée de la compagnie le temps d’une soirée. La preuve imparable que ce binôme est très tôt tombé dans la marmite funk? Leurs bacs à vinyles, remplis de pépites afrogroove et autres sonorités tropicales, irrésistiblement dansantes. Après ce premier acte à la Jetée, qui prendra des airs d’after work prolongé, les festivités se poursuivront dès 23h, sur le dancefloor du Bourg. A noter que deux invités de marque seront eux aussi présents aux platines: le français Jean Toussaint (Gravitation), connu comme l’ambianceur des «Sono Tropic» de la Gravière à Genève, des soirées fortement teintées de sonorités antillaises. Et DJ Cortega, qui enjaillera pour sa part les ouailles du Bourg, à coups de sons afrobeat et afrohouse. L’entrée à la Jetée est gratuit, celle au Bourg 10 francs. Toutes les autres infos sur la page facebook de l’événementYoan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.