OCUB 135 : Égalité des sexes, cinoche, projection de documentaire et urbanisme participatif

Posté dans : OCUB 0
Laisse-moi deviner, tu es inspiré et tu veux nous rejoindre? Mais tu es trop timide pour nous écrire? Pas de problème! Tu peux nous approcher grâce à l’OCUB, autrement dit: Où Croiser Un Blogueur. Si Manon te plait par sa capacité à partager si bien ses émotions, tu la trouveras dans une marche pour l’égalité des sexes. Si tu souhaites rencontrer Lucien et connaitre son secret pour faire des articles qui font rire, dirige-toi vers les salles de cinéma pour les rencontres 7e art. Si c’est Yoan que tu cherches car tu es impressionné par ses capacités à formuler des proses, retrouve-le à l’exposition «Lausanne 2030». Mais si tu angoisses à l’idée d’être bizuté par les anciens et que tu ne veux pas être tout(e) seul(e), tu as de la chance car Emmanuel est nôtre toute dernière recrue et il pourra te partager les horreurs que nous lui faisons subir au jour le jour. Mais bon… en fin de compte, même si t’en as rien à f… de nous rejoindre, tu peux toujours faire un tour à ces évènements car ils sont tous vraiment top. Cet OCUB est un grand cru!
Rendez-vous sur la Place Saint-François

VENDREDI 8 MARS – Manifestation féministe

Aaaaah, le mois de mars. Avec lui s’en vient gentiment le printemps, symbolisé par le retour des côtes de bettes et des radis (légumes de saison parmi d’autres) sur les étals du marché, ainsi que par une présence accrue du soleil et par des journées qui s’allongent. Mais le mois de mars, c’est avant tout le mois qui voit dans de nombreux endroits de la planète la Journée Internationale pour les droits et les libertés des femmes se célébrer. Pas question d’offrir des fleurs ou de recevoir des bons de réduction sur des ensembles de lingerie. Non. L’idée est de visibiliser le fait que les inégalités en matière de droits et de libertés entre hommes et femmes sont encore largement présentes et qu’il faut que cela change. Le 8 mars est en effet de retour et la manifestation qui partira ce vendredi à 18h de la place St-François servira (en Suisse) aussi d’échauffement en vue de la Grève Féministe Nationale du 14 juin 2019. La manifestation de ce vendredi est organisée par le Collectif Vaud pour la grève des femmes*/ grève féministe 2019, qui a d’ailleurs rédigé un manifeste en vue de la grève nationale du mois de juin. Marcher tous.te.s ensemble à travers notre belle ville pour l’égalité des droits. C’est pas un chouette programme ça? En plus, pas de pluie annoncée pour vendredi soir. Donc pas d’excuses. Toutes les infos iciManon


DU 7 AU 10 MARS  Rencontres 7e art Lausanne

Rencontres 7e art Lausanne

Même si je passe une part assez large de mon temps libre dans les salles obscures, j’éprouve toujours un petit malaise à me qualifier face aux autres de cinéphile. Car il me semble que parler de soi ainsi génère chez mes interlocuteurs des attentes, des impressions que j’en connais un rayon sur le cinéma. Or, à mon désespoir, ma mémoire est semblable à une vraie passoire, tandis que mon esprit est lent et sa puissance fort limitée. Si bien que je ne comprend pas toujours ce que je regarde et m’en souviens encore moins. Mais enfin cinéphile signifie «qui aime le cinéma», alors cinéphile je suis quand même! La vie me fait d’ailleurs un joli petit clin d’œil en lien avec mon activité favorite: je fête mes trente balais le 7 mars, et le 7 mars commence justement l’événement le plus marquant de l’année sur Lausanne en termes de cinéma: les rencontres 7e art Lausanne. Le concept est fort simple: de nombreux films ayant marqué l’histoire du cinéma sont montrés dans dans diverses salles à travers la ville, au Pathé Galeries, au Casino de Montbenon et au Capitole en particulier. Chaque séance est précédée d’une petite présentation. Notamment par des invités de marque, parmi lesquels Joel Cohen, Jean-Jacques Annaud et Matt Dillon. Ça commencera donc le jeudi 7 et finira le dimanche 10 mars, possibilité d’acheter cinq places à CHF 50. Je sais déjà ce que je vais faire de mon prochain weekend et je me réjouis beaucoup! Tous les détails ici. Lucien


MERCREDI 13 MARS  Projection du documentaire «Strange Fish» et discussion

Sur notre folle planète, chacun son rôle, chacun sa place. Il y a ceux qui ignorent la guerre, ceux qui la provoquent, ceux qui la font, ceux qui la fuient, ceux qui traversent la Méditerranée et ceux qui s’y noient. Il y a ceux qui aident les survivants et les naufragés et ceux qui ferment les yeux, ceux qui ferment les ports et ceux qui pêchent les corps. Dans le village tunisien de Zarzis, des héros ont décidé d’offrir une dernière dignité aux enfants, femmes et hommes dont les corps et les rêves sont venus s’échouer sur leurs plages ou s’entremêler dans les mailles de leurs filets. Inlassablement, ils creusent une après l’autre des tombes dans le sable pour leur donner une sépulture. S’alignent ainsi des monticules, qui rappellent à l’Europe la responsabilité qui est la sienne dans cette tragédie humaine. Giulia Bertoluzzi est allée avec sa caméra à la rencontre de ces pêcheurs d’étranges poissons. Elle nous livre un documentaire vrai, authentique et, finalement, plein d’espoir. «Strange Fish » (55’) est projeté le 13 mars à 19h à la Maison de quartier sous-gare de Lausanne dans le cadre du FIFDH et en collaboration avec Amnesty International Lausanne. La projection sera suivie d’une discussion en présence de Julie Melichar (SOS Méditerranée) et de Julie Geannet (Amnesty International Suisse). Emmanuel


Rendez-vous à la Rue du Port-Franc 18

DU LUNDI AU VENDREDI JUSQU’AU 22 MARS – Exposition «Lausanne 2030»

«Lausanne dans dix ans, ça s’ra comment?!» Vaste question et vu la vitesse à laquelle notre cité bienaimée se développe – notre syndic Grégoire Junod estime que la ville pourrait accueillir 30’000 nouveaux habitants d’ici 2030 – les enjeux urbanistiques et environnementaux à relever sont de taille pour parvenir à caser tout ce beau monde à Lausanne, sans risquer de détériorer son délicieux et singulier parfum de dolce vita. Car admettons-le humblement: si tant de gens veulent nous imiter en emménageant dans la quatrième ville de Suisse, c’est qu’elle jouit d’un cadre sublime et qu’elle offre des  conditions de vie exceptionnelles qui agissent sur nous comme des aimants (je vous jure que la Municipalité ne m’a pas versé un centime pour écrire cette phrase). Bref, pour mieux mesurer l’ampleur des chantiers d’avenir et les grands axes de développement qui occupent et occuperont notre Exécutif ces prochaines années, celui-ci met en consultation publique son Plan directeur communal, dans le cadre d’une exposition au Service de l’urbanisme. La démarche se veut citoyenne et participative, aussi la population est-elle invitée à formuler ses remarques et à exprimer ses points de vue, ou par contribution directe ou par courriel. L’expo est évidemment gratuite. Les horaires et toutes les autres infos sont iciYoan


Image à la une: capture d’écran de la vidéo de présentation du plan 2030 de la Commune de Lausanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.