OCUB 124 : L’été lausannois entre musique, lac, parcs et peinture

Posté dans : OCUB | 0
L'été est bien là ! Dans cet OCUB (pour Où Croiser Un-e Blogeur-se) on vous invite à vous évader au lac, au jardin, en musique ou en peinture et à profiter de la douceur des jours de juillet.

DU 10 AU 15 JUILLET – Festival de la Cité

Le festival de la Cité est un magnifique patchwork. Véritable entremêlement d’arts vivants, de musiques actuelles, classique et jazz, sa programmation est une déclinaison du spectacle artistique sous toutes ses coutures. Parce qu’il serait vain et trop long d’essayer de dérouler ici tout le fil de son programme, voici quelques pépites que «La Cité» nous réserve pour ce qui est du volet musical : Horizon Liquide propose un répertoire électro au croisement entre krautrock, techno de Détroit et sonorités orientales. Le cocktail du collectif L’Orage est une fusion ultra-pétillante composée de funk, de jazz, d’afrobeat et d’improvisations flamboyantes. Le rappeur Rootwords, qui écume les scènes de la région depuis plusieurs années, débite ses textes conscients, accompagné d’une «vraie» orchestration avec clavier, basse et batterie. A ne pas manquer non-plus: le rock expérimental de Schnellertollermeier, la transe minimaliste de Parquet, le jazz (tendance ethio-jazz) de Ill Considered, ou encore le hip-hop de la Sud-Africaine Dope Saint Jude et de l’Anglaise Nadia Rose. N’en jetez plus, il y en a vraiment pour tous les goûts! Le reste de la programmation et les autres infos iciYoan


DU 14 AU 22 JUILLET – LAUSANNE SUR MER

Impossible de partir à la mer mais l’envie elle reste bien vivante ? Aucun souci ! Le lac est là pour étancher votre soif d’émotions et d’aventures estivales ! Du 7 au 22 juillet, Lausanne sur mer débarque aux pyramides de Vidy des mercredis aux dimanches de 14h30 jusqu’à 20h. Il ne s’agit pas là d’un atelier où l’on s’amuse à tenter de saler l’eau du Léman, pas plus que d’un gigantesque concours de château de sable, en vérité, Lausanne sur merdonne l’opportunité à toutes et à tous (à partir de 12 ans) de découvrir les sports aquatiques que sont le surf, le ski-nautique, l’apnée, le wakeboard, etc.  Et ce pour la modique somme de 5 CHF dès 12 ans et 10 CHF dès 19 ans. De nombreuses activités terrestres gratuites sont également proposées, comme le ping-pong, le foot-tennis, l’airtrack, le stackine, etc. De plus, chaque jour une activité spéciale est mise en avant, le 15 juillet par exemple c’est le kenjutsu ! Bref tout un programme. Toutes les informations importantes, ainsi que la liste des «petits plus» sont à découvrir sur le site de l’événement ici. Et vu que le sport et l’amusement ne font pas tout, une terrasse vous accueillera également pour boire et manger à votre guise. Au cas où, l’aventure recommencera en août du 15 au 26. Camille


DU 20 JUILLET JUSQU’AU 18 AOÛT – Les Garden-Parties de Lausanne

On reprochera tout ce qu’on veut à l’armée suisse, elle a au moins un mérite : celui de rappeler aux pauvres soldats qui s’ennuient à mourir de longues semaines durant à quel point la vie est belle quand on est libre de ses allées et venues. Et puis, à force de s’ennuyer, on se découvre tout à coup créatif, et on se met à multiplier les stratégies pour atténuer le caractère interminable du temps qui passe. Moi par exemple, il m’a fallu l’armée pour m’apercevoir que la lecture se révèle plus sympathique, moins vite lassante… à l’air libre ! Aussi, chers amis, si vous vous ennuyez pendant des jours de vacances cet été, pensez aux parcs lausannois, tout prêts à vous accueillir. A noter également que la ville de Lausanne mettra de la vie dans l’un de ces parcs, lors de 5 week-ends consécutifs, avec un programme très riche : musique, danse, théâtre, art de rue, cinéma open-air… Tout cela gratuitement, sauf bien-sûr l’offre de nourriture, qui sera locale et de qualité. 20-21 juillet : Mon-Repos ; 27-28 juillet : Milan ; 03-04 août : Vallée de la Jeunesse ; 10-11 août : L’Hermitage ; 17-18 août : Valency. Plus d’infos sur cette page web (avec un programme détaillé téléchargeable), et puis également sur la page facebook des Garden-Parties… Lucien


JUSQU’AU 28 OCTOBRE – Manguin, la volupté de la couleur à l’Hermitage

Henri Manguin, La Sieste (Le repos, Jeanne, Le Rocking-Chair), 1905.

Qu’est-ce qui m’attire chez Henri Manguin ? La lumière sans doute. Cette langueur propre à l’été qui se dégage de ses peintures. La sensation de la chaleur enveloppante des jours de canicule. J’aimerai me rendre à la Fondation de l’Hermitage par une journée de 30° celsius ou plus et trouver le repos dans ses tableaux. L’exposition retrace les premières années du parcours artistique de cet amoureux de la couleur, surnommé le «peintre voluptueux» par Apollinaire. L’accent est mis sur la période fauve, durant laquelle Manguin accompagne et parfois même précède les audaces de ses amis peintres, en quête de nouveaux moyens expressifs par le biais de la couleur. Offrant de somptueuses harmonies chromatiques, les toiles de cette époque témoignent d’un talent et d’une inventivité rares. Fidèle à l’expression d’une sensualité heureuse, Manguin a pour sujets de prédilection les nus, les paysages méditerranéens, les scènes de la vie de famille et les natures mortes, qui sont autant d’hommages au bonheur de vivre. Peinture délassement. A voir avec «Mystery of Love» de Sufjan Stevens dans les oreilles pour se tenir au coeur de l’été, dans le corps de la couleur. Julie 

Répondre