OCUB 122 : Une éclaircie dans le ciel gris

Posté dans : OCUB | 0
Curieux? Amoureux de musique? Sensible à l’entraide ? Passionné de culture? Botaniste à ses heures perdues? Désœuvré? Téméraire? Hyperactif? Ou simplement avide de découvrir de quoi s’occuper ces deux prochaines semaines pour oublier un temps gris et orageux de ces derniers jours? Quel pot! Voici justement notre dernier OCUB qui saura répondre aux attentes d’un paquet d’entre vous.
Mais que se cache-t-il derrière cette affiche?

DU MERCREDI 13 AU DIMANCHE 24 JUIN – Ô Vallon

Habituellement, dans nos OCUB, nous vous présentons chacun un voir deux événements qui ont su captiver notre attention, mais aujourd’hui, j’ai décidé de passer outre cette habitude. Pourquoi me restreindre à un seul événement ? Non, cette fois-ci je change la donne et me focalise plutôt sur un seul lieu : le quartier du Vallon. Et il y a de quoi y faire croyez-moi ! Depuis le début du mois ce quartier lausannois vibre d’énergie. Ateliers divers et variés, spectacles d’improvisation, brunchs, initiations au tango, contes, concerts, films, et bien d’autres activités font partie du programme de « Ô Vallon ». Cette 2ème édition de ce festival de quartier souhaite apporter de la convivialité aux habitants du Vallon, permettre de créer des rencontres, en résumé: apporter un plus qui permette de rendre ce lieu vivant et pas uniquement habitable. Les événements sont ouvert toutes et tous (habitants ou non du quartier) et la grande majorité sont gratuits ! Vous trouverez l’ensemble du programme en cliquant ici et bien d’autres informations utiles ici. Ne reste plus qu’à faire votre propre petit programme, en sélectionnant ce qui vous intrigue ou vous charme. Camille

 


Villes sauvages

JEUDI 14 JUIN  Exposition sur la biodiversité urbaine au musée botanique

Bien-sûr, l’impact de l’activité humaine sur la biodiversité est inquiétante, car de nombreuses espèces ont en effet disparu ou sont en passe de disparaître. Néanmoins, tel peut-être qu’un alcoolique en santé encore étonnamment bonne malgré d’innombrables cuites, elle a de la ressource, la terre mère, elle se bat. Ainsi, même dans les villes, qui concentrent tant de nuisances humanoïdes, une part de faune et flore sauvage trouve le moyen de prospérer, dans de petits recoins de nature urbaine. Le musée botanique sis à la place de Milan propose justement une expo sur ce thème jusqu’au 28 octobre, et l’entrée est libre. Une visite guidée de l’expo sera en outre proposée ce jeudi 14 juin à 18h00, participation gratuite là aussi. Tous les détails ici. Lucien

 

SAMEDI 16 JUIN – Journée nationale du réfugié à Lausanne

Journée nationale du réfugié

La migration est un sujet qui agite régulièrement les médias suisses et internationaux. Il ne s’agit bien entendu pas du tout d’un phénomène nouveau, mais qui fait plutôt partie intégrante de l’Histoire depuis des siècles, et qui se retrouve bien trop souvent récupéré maladroitement par des politiques qui semblent bien incapables d’apporter un soutien concret aux personnes concernées.
Mais, plutôt que de me lancer dans une critique acerbe et sûrement maladroite elle aussi du système suisse et de ses lacunes béantes dans le domaine de l’accueil de réfugiés, laissez-moi plutôt vous recommander d’aller vous balader ce samedi, entre la Place St-Laurent et la Place Centrale, à l’occasion de la Journée nationale du réfugié. Une pétition à signer, des flashmobs, un jeu de simulation (inscriptions gratuites mais obligatoires), des témoignages de personnes migrantes, des contes et un grand repas jalonneront cette riche journée.
Cette manifestation, organisée entre autres par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) et l’Entraide Protestante Suisse (EPER), offrira une très belle occasion d’aborder les questions de migration différemment que par les messages lacunaires et peu constructifs portés par les médias. Et c’est bien en prenant le temps de regarder quelque chose que l’on croit connaître sous un autre angle que le changement, aussi infime soit-il, arrive à s’insinuer. Pour des infos plus détaillées, ça se passe par ici et par . Manon


Gala, Jérôme Bel

.

SAMEDI 16 JUIN – Gala de Jérôme Bel au Théâtre de Vidy et fête de fin de saison 

Reprise ! Après le succès l’an passé de la création lausannoise du projet de Jérôme Bel, Gala est repris à Vidy pour fêter la fin de la saison théâtrale. Gala, ce sont autant des gens qui montrent leur danse que des danses qui montrent des gens. Il y a des amateurs, des professionnels, des personnes de tous âges et de tous horizons, réunis pour un gala où des corps recouvrent leurs représentations. C’est festif et décontracté dans ma tête. Danser pour exprimer quelque chose de soi, danser pour s’oublier, danser pour célébrer. Voilà qui me donne furieusement envie d’écouter Let’s dance de Bowie, là, tout de suite. Danser jusqu’au bout de la nuit aussi, puisque samedi dès 21h30 Dj’s Garancina et Valou IRL s’emparent du foyer pour continuer de faire vibrer les corps et les esprits et clôturer la saison en beauté. Entrée libre. Ambiance garantie. Julie

.


JEUDI 21 JUIN – Fête de la Musique

Préparez-vous… ça va swinguer!

Y a-t-il plus grosse bastringue que la Fête de la Musique? Connait-on une plus importante manifestation en termes d’artistes mobilisés, d’énergies humaines et de moyens techniques déployés, que celle de cette grand-messe sonore, populaire et gratuite, agendée annuellement chaque 21 juin pour célébrer conjointement la musique et le premier jour de l’été? Comme à son habitude à Lausanne, la Fête de la Musique prendra ses quartiers dans toute la ville; les scènes seront foulées par plusieurs groupes et artistes en tous genres, alors que d’autres street stages éphémères seront construites spécialement pour l’occasion. Présenter ici l’ensemble des concerts prévus durant cette journée serait évidemment une gageure, donc après avoir épluché le très foisonnant programme qui nous attend, voici un choix de quelques noms qui valent selon-moi le détour: le DJ Funky Chap distillera ses vibes éléctro-cosmiques à la Jetée de la Compagnie (18:30), idéales pour démarrer la soirée en douceur. La talentueuse chanteuse et violoniste Yilian Cañizares présentera à la BCU de la Riponne (19:00), un jazz caribéen percussif et empli de mélancolie. Puis le funk cuivré de DFX viendra nous filer un bon coup de fouet à la Place de la Louve (21:00). A la Place du Vallon (21:30), The Yelins nous invitera à un voyage pop mâtiné de rock-psyché. Ambiance métissages ensuite, entre rock et afro-blues, avec Jacob Salem & Somkieta  (23:30). Et pour finir en apothéose (et en pogo), le rock stoner de Hey Satan sur la Place Centrale (23:45), nous fera regretter que la Fête de la musique, lorsqu’elle a lieu en semaine, ne prévoie d’offrir le lendemain un jour férié à tous ceux qui y ont participé… Le programme complet et toutes les infos ici. Yoan


Répondre