Nouvelle théorie du complot dévoilée au CPO

Posté dans : Culture 2
Les complotistes et leurs théories farfelues ont inspiré l'idée d'un spectacle intitulé "COMPLOT - Les Suisses sont parmi nous", qui se joue actuellement au CPO, à Ouchy. Etant donné ma fascination pour la bêtise humaine, et en ma qualité de bénévole régulier dans les locaux du CPO, je ne pouvais pas rater cette occasion de pondre un article.

L’être humain, avec son cerveau surdimensionné, est un animal des plus surprenants. Sa capacité de comprendre et de raisonner lui a certes permis de trouver des solutions à bien des problèmes, lui permettant d’assurer de mieux en mieux sa survie et son confort, et de s’élever très au-dessus de tous les autres créatures. Mais que de souffrances aussi, dues à ce même cerveau ! Conscients de notre propre mortalité, nous nous sommes inventé des divinités étranges, et divers moyens plus ridicules les uns que les autres pour nous assurer une après-vie agréable, allant parfois jusqu’au sacrifice humain.

Tout ceci est du passé“, pensez-vous peut-être. “L’obscurantisme des religions, dans nos contrées, prend fin, vaincu qu’il est par le triomphe de la raison et de la science”. Désillusionnez vous. Dans un sens, nous n’avons fait que remplacer nos anciens dieux par un nouveau plus grotesque encore : l’homme lui-même ! Il n’y a qu’à lire les revues sportives, les critiques dithyrambiques à l’égard des meilleurs réalisateurs de cinéma, des meilleurs acteurs, et des meilleurs écrivains contemporains, pour réaliser que nous nous sommes mis à nous diviniser nous-mêmes. Nous sommes en train d’oublier notre caractère limité, médiocre, promis au déclin, d’oublier que même Messi ou Di Caprio auront tôt fait de manger les pissenlits par la racine.

Et les obscurantismes, les superstitions les plus enfantines, n’ont absolument pas disparu. En effet, le succès de l’astrologie, des cartes, des faiseurs de secret, de l’homéopathie et de tant d’autres médecines alternatives ne se dément pas.

Autre exemple : les très nombreuses théories du complot qui pullulent sur la toile. C’est que l’imagination de l’être humain reste très fertile, et la crédulité de beaucoup, encore et toujours sans borne. Si bien que les complotistes ne manquent pas d’adeptes tout prêts à avaler n’importe quelle fadaise, pour peu qu’elle leur permette de simplifier leur vision du monde. Et d’identifier dans les USA ou dans le pontife de Rome le grand Satan, source de tous les maux.

Christian Denisard. Après l'introduction qu'il mène seul, il joue ensuite un rôle plus effacé pour assurer son et images diffusés par un beamer. Tout en effectuant quelques interventions hilarantes tout au long du spectacle.
Christian Denisard. Après l’introduction, qu’il mène seul, il joue ensuite un rôle plus effacé pour assurer son et images diffusés par un beamer. Tout en effectuant quelques interventions hilarantes tout au long du spectacle.

Tantôt agacé, tantôt amusé que je suis par la bêtise humaine qui perdure et se renouvelle sans cesse sous de nouvelles formes, mon attention fut forcément attirée par le nouveau spectacle d’Eugène et de Christian Denisart, de la compagnie les Voyages extraordinaires. Ces deux talentueux comiques, aux créations diverses et variées, mais que j’ai personnellement connu dans l’inoubliable émission “La Soupe”, proposent actuellement un spectacle intitulé “COMPLOT, Les Suisses sont parmi nous”. Je suis vendeur bénévole de tickets au sein du CPO qui accueille cette production, l’occasion était donc trop belle de me lancer moi aussi dans un effort créatif pour un nouvel article ! C’est ainsi que j’ai assisté avec attention à la première vendredi passé.

A la stupéfaction de tous, Denisard nous fait comprendre que nous sommes espionnés : sa conférence est sur écoute!
A la stupéfaction de tous, Denisard nous fait comprendre que nous sommes espionnés : sa conférence est sur écoute!

Après la vente des billets, je me retrouve donc tout content à rejoindre le public pour m’assoir au fond de la salle, à attendre le début du spectacle. Un début qui se révèle quelque peu étrange : Denisart, à la surprise générale, commence un discours affligeant de banalité sur l’histoire du chocolat en Suisse. Mais surviennent alors les premiers rires dans la salle : par le biais de messages écrits que Denisard fait “discrètement” défiler devant nous, il nous fait comprendre que nous sommes sur écoute. Il nous invite alors à collaborer avec lui pour échapper à la vigilance de ceux qui nous espionnent. Comment ? Par une idée fort originale que je me dois de taire, au risque de gâcher la première grande surprise du spectacle aux éventuels futurs spectateurs qui me lisent.

Sachez simplement que nous finissons bien vite par retrouver le duo de comique au complet devant nous. C’est alors Eugène qui prend le rôle central, son collègue Denisard étant relégué à passer les diapos et à lancer une petite vanne de temps en temps. Les grandes révélations dont le spectacle fait l’objet peuvent alors commencer ! Et précisons-le d’emblée : tous les faits dévoilés sont véridiques. Echantillon :

  • James Bond a une mère suisse ! Vaudoise de surcroit. Une certaine Monique Delacroix, citée dans l’œuvre de Fleming, et qui serait décédée dans un accident à Chamonix.
  • C’est enfermé à la Bastille pour avoir infligé des traitements inappropriés à des jeunes filles que le marquis de Sade a écrit l’un des ses écrits les plus marquants : “Les Cent Vingt Journées de Sodome“. Le manuscrit original, que le marquis avait caché dans sa cellule de peur de se le voir confisquer, connaîtra une histoire mouvementée, avant d’arriver en 1982 dans les mains de Gérard Nordmann, qui n’est autre que le descendant bien-sûr suisse de l’un des fondateurs de… Manor !
  • Courbet, le peintre du très célèbre tableau “L’origine du monde“, a terminé sa vie expatrié en Suisse. Il était accablé de problèmes en France pour son implication chez les communards, et notamment pour avoir collaboré à la destruction de la Tour Vendôme.
  • L’auteure de “Frankenstein ou le Prométhée moderne“, Mary Shelley, s’est vue inspirer ce roman lors d’un été pluvieux qui la confinait dans sa villégiature à Cologny, près de Genève, également au bord du Léman. Coïncidence qui la mena peut-être aussi à attribuer des origines genevoises à Frankenstein, le créateur du monstre…
Portrait de Mary Shelley, l'auteure de Frankenstein, peinte par Richard Rothwell. Exposé au National Portrait Gallery.
Portrait de Mary Shelley, l’auteure de Frankenstein, peinte par Richard Rothwell.

En fin de compte, on le voit, ces révélations se composent de toute une série de petits faits insolites ou troublants sur la Suisse et ses liens avec la littérature, la peinture et le cinéma. L’aspect comique de ces faits, souvent réellement drôles ou surprenants en eux-même, est renforcé par la manière qu’a Eugène de les raconter. Ce d’autant plus que cet énergumène tente avec force et conviction de nous démontrer que correctement assemblés et reliés, les faits qu’il relate dévoilent une vaste machination, un véritable complot international impliquant la Suisse.

Le train fou des inepties avancées par Eugène partait parfois trop vite pour moi, me laissant au bord du quai. Oui, je vous l’avoue, mes modestes capacités cognitives ne m’ont pas toujours permis de bien suivre et comprendre les détours des raisonnements empruntés par Eugène. Mais ceux-ci, par leur caractère excessivement saugrenu, n’étaient peut-être pas nécessairement destinés à être compris. Dans tous les cas, je suis sorti du spectacle l’esprit légèrement confus sur la nature du complot que nous étions censé découvrir. Le titre, “COMPLOT – Les Suisses sont parmi nous”, me laissait penser que les complotistes étaient des Suisses. Or, si j’ai bien compris, Eugène et Denisard démontrent plutôt qu’un complot a été monté contre nous, les Suisses.

Eugène. Homme érudit, auteur important dans le monde romand qui a reçu divers prix.
Eugène. Homme érudit, auteur important dans le monde romand qui a reçu divers prix.

Ce qui est certain, c’est que l’objectif poursuivi par nos deux compères ne réside pas dans la solidité de leurs démonstrations : celles-ci sont reliées par des fils qui rivalisent d’extravagances. La prestation se termine d’ailleurs en forme de bouquet final par une “preuve” accablante qui nous montre de façon définitive que toutes les histoires dont j’ai donné quelques échantillons plus haut sont reliées entre elles. Cette preuve, que je me dois également de taire pour maintenir l’effet de surprise des futurs spectateurs, bat tous les records de l’absurde, et déclencha d’importants fous rires parmi le public. Faire rire coûte que coûte, tel a dû être le leitmotiv des deux comiques lorsqu’ils ont concocté leur pièce !

Le rire, chers amis, il nous restera au moins toujours ça. Tant qu’à faire, plutôt que de se désespérer en constatant les folies de nos pensées, de nos croyances et de nos actes, bref, de tout le caractère hautement ridicule et absurde concentré chez le plus intelligent des grands singes, autant en rire ! Le spectacle d’Eugène et Denisard en est une agréable invitation.

Que ceux qui j’aurais réussi à motiver ne traînent pas trop pour réserver un billet : Sur les cinq représentations restantes, trois affichent déjà complet. Aux dernières nouvelles, il était encore possible de réserver pour ce jeudi 10 mars à 19h30 et ce dimanche 13 mars à 15h30. Toutes les infos utiles sur le spectacle et les représentations sur le site internet du CPO et sur sa page facebook.

2 Responses

  1. Avatar
    Yann
    | Répondre

    Que mettez vous dans la case complotime ?
    Ne pas être convaincu par la thèse du tireur isolé pour l’assassinat de JFK, c’est du complotisme ?

    • Lucien
      Lucien
      | Répondre

      Douter que des hommes aient marchés sur la lune, penser sérieusement que le gouvernement des USA aie pu prendre le risque d’organiser lui-même les attentats du 11 septembre, ou croire que les extraterrestres sont secrètement en contact avec les présidents américains, voilà quelques cas avérés de complotisme, à mon humble avis.

      Quant à l’attentat de JFK, je n’ai jamais étudié la question très à fond, mais je crois savoir que d’innombrables théories différentes ont tenté de l’expliquer. Il faudrait que je les étudie pour mieux les connaître et pouvoir vous dire ensuite lesquelles sont vraisemblablement farfelues et lesquelles sont plausibles… mais je ne le ferai pas, trop paresseux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.