Musique en passant # 2

Posté dans : Lausanno-lausannois | 2
[VIDEO] Musiciens de rue à Lausanne. Seconde et dernière partie d’une immersion dans le quotidien d’un métier reconnu et méconnu.

Suite à une première rencontre dans un café avec Pete, un musicien de rue lausannois (lire Musique en passant # 1), je l’ai suivi dans son quotidien à l’aide d’une caméra. Cette démarche s’inscrit en fait dans le cadre de mon travail de mémoire en sciences sociales. Une démarche qui m’a également amenée à rencontrer d’autres musiciens, et plus particulièrement un groupe de quatre musiciens bulgares. Un mois sur deux en Bulgarie, ils viennent jouer en Suisse pour s’assurer un revenu plus élevé. Lausanne est une de leur ville de prédilection. Pas de véritable entretien avec eux car nous ne parlons pas la même langue, mais c’est l’occasion de voir en quoi l’image en dit parfois plus que la parole.  En effet, Tractor (percussionniste), Kiro (clarinettiste), Valentino (accordéoniste) et Lali (accordéoniste) sont les autres protagonistes de la vidéo qui vous est ici proposée. 

Il se trouve que le guitariste et le groupe de musiciens bulgares correspondent aux deux profils les plus rependus à Lausanne et définis par la police du commerce : les personnes domiciliées dans la région se produisant afin d’obtenir un revenu complémentaire ou accessoire, et les personnes venant de l’étranger et se produisant périodiquement à Lausanne afin d’en retirer un revenu principal. Mais d’autres « acteurs » entre ici en jeu. Plus qu’une recherche sur les musiciens de rue, il s’agit d’observer à l’aide d’une caméra les relations qu’ils entretiennent avec les passants, leur principal public. Faisons l’impasse sur les conceptualisations théoriques du mémoire dans sa version écrite pour en arriver à la partie filmée, une première qui a abouti à un essai de « documentaire sociologique ». Les temps forts et les temps faibles d’une journée, les doutes et les succès, le choix d’un endroit où jouer, d’un répertoire, le point de vue des musiciens et celui des passants, le rapport qu’ils ont avec les mendiants et d’autres aspects y sont abordés durant 35 minutes rythmées par la musique, les propos de Pete et un parcours au cœur de la ville.

Le voici en deux parties:


Musique en passant 1 / 2
envoyé par PitiSanchez. – Clip, interview et concert.


Musique en passant 2 / 2
envoyé par PitiSanchez. – Regardez la dernière sélection musicale.

Articles similaires

Cristina

2 Responses

  1. sebschnyder
    | Répondre

    De l’info lausannoise décalée, merci Cristina, excellentes idées!!!!

  2. fleks
    | Répondre

    Sympa les morceaux des bulgares. On reconnait les zics des films de Kusturica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.