Mon séjour au Lausanne Palace

Posté dans : Lausanno-lausannois 0

Entre les quelques hôtels 5 étoiles présents en région lausannoise, le Lausanne Palace reste sans doute le plus emblématique, en tous les cas pour nous autres lausannois. Cela tient sans doute principalement à sa localisation, située au coeur de la circulation tant piétonne qu’automobile. Si l’on ajoute que l’on peut apercevoir ce bâtiment depuis de très nombreux endroits de notre chère ville pentue, l’on peut hasarder qu’il fait partie du top 3 des symboles lausannois, avec la cathédrale et le CHUV. Avez-vous toujours rêvé de pouvoir y dormir un jour, ou, tout au moins, êtes-vous curieux de savoir à quoi un séjour en son sein peut ressembler ? Je vous rapporte ici mon vécu.

Le Lausanne Palace, bâtiment emblématique de la ville.
Le Lausanne Palace, bâtiment emblématique de la ville.

Je n’ai jamais été particulièrement attiré par le luxe. Porter une rolex, rouler en limousine, faire une croisière en première classe, rien de tout cela ne me fait vibrer. Et pourtant, il y a de cela deux semaines, j’ai décidé, sur un coup de tête, de passer mon weekend au Lausanne Palace. Mon principal objectif : dormir. Vous froncez les sourcils ? Laissez-moi m’expliquer.

Alors voilà : depuis deux ans, je souffre d’insomnie chronique. Suite à plusieurs déménagements, mon corps, ou mon esprit, ou peut-être les deux, n’ont pas réussi à s’adapter. Ainsi, les réveils précoces, après environs 4h30 de sommeil, sont devenus pour moi la règle plutôt que l’excéption.

Je passe assez vite sur l’immense souffrance que représente une dette de sommeil sur le long terme. Je me contenterai de dire qu’elle peut pousser à toutes les tentatives, et quasiment toutes les dépenses, pour tenter d’y remédier.

Mes tentatives pour remédier à l’insomnie

Dans mon cas, la quête de Morphée devenue introuvable m’a poussé dans deux directions. La première, ce fût l’achat compulsif de matelas. J’ai testé au moins une dizaine de marques, et les ai jugé toutes plus insatisfaisantes les unes que les autres. Je puis citer Tempur, Happy Sleep, Superba et en passant par la marque de luxe Elite (sis au rez même du Lausanne Palace), il n’y a vraiment rien que je puisse recommander.

Quand on va au Lausanne Palace juste pour dormir.
Quand on va au Lausanne Palace juste pour dormir.

La deuxième, ce fût des séjours très fréquents et parfois prolongés dans des hôtels. Idée encore plus absurde que la précédentes me direz-vous. Bah… peut-être, mais quand on enrage en pleine nuit et qu’on est rempli de haine contre sa literie, on peut finir par fuir n’importe où ailleurs que chez soi pour tenter de dormir ! D’ailleurs, si cette deuxième voie est d’apparence plus idiote, elle m’a curieusement offerte plus de résultats que la première. Certes, je ne saurais recommander ni l’hôtel aquatis, ni l’hôtel des patients, ni l’hôtel des palmiers, ni l’hôtel ibis, ni même l’Hôtel de la Paix, je n’ai jamais fermé l’oeil bien longtemps en leur sein. Par contre, en surenchérissant plus encore, j’ai connu des nuits plus reposantes dans les établissements les plus luxueux : l’hôtel Movenpick, le Carlton, et, mieux encore, le Royal Savoy et le Lausanne Palace (ci-après : LP).

Je précise en coup de vent, suite à cette intro déjà bien trop longue, qu’après avoir réduit d’au moins un quart, voire un tiers, ma fortune pour les hôtels et les matelas, j’ai enfin à peu près cessé tout ça, et je vois un psy spécialiste du sommeil. Avec son aide ainsi qu’une application stricte de la méthode dite de restriction du sommeil (1), j’ai pu connaître des nuits vraiment meilleures, et chez moi s’il vous plaît :-D.

Il y a toutefois encore des rechutes, et c’est l’une d’entre elles, qui durait depuis quelques semaines, qui m’a fait prendre cette décision d’aller au LP pour pioncer. Plus assagi toutefois, plus sage qu’avant tout mon vécu et le parcours thérapeutique qui s’en est suivi, j’ai limité cela à un weekend, et j’ai décidé de joindre l’agréable à l’utile. J’ai donc invité un ami à faire une virée avec moi au spa pendant la journée du samedi (2), et j’ai également profité de mon séjour pour prendre les photos nécessaires afin d’en tirer un article.

Passons donc au coeur du sujet avec une critique par thématique.

Accueil : 10/10

On est bien-sûr très bien accueilli à la réception. En quelques mots rapides et précis, on est mis au courant de l’essentiel : où se trouve notre chambre et le spa, comment ça se passe pour le petit déjeuner… On se voit aussi proposer d’être accompagné à notre chambre pour le transport des bagages et pour qu’on nous explique les fonctionnalités de la chambre. Un peu gêné, j’ai préféré monter seul.

Confort général de la chambre : 10/10

Le mobilier : sobre et luxueux tout à la fois. (photo : © Lausanne Palace)
Le mobilier : sobre et luxueux tout à la fois. (photo : © Lausanne Palace)

Bien que flambeur à mes heures, j’ai quand même sélectionné la chambre la plus cheap possible, qui m’a coûté environ CHF 300 par nuits. Il ne s’agissait donc pas d’une suite et elle se trouvait côté ville. Située au troisième, la vue y était sympa quand même. Quant à l’intérieur, difficile de se plaindre. Un très joli mobilier, un divan confortable, un large bureau, une grosse tv, une tablette à disposition…

Salle de bain : 9/10

La salle de bain a de la gueule.
La salle de bain a de la gueule.

La salle de bain est l’un des autres éléments déterminants pour la qualité d’un séjour en hôtel. Au Lausanne Palace, elle est impressionnante. Alors pourquoi seulement 9/10 ? Eh bien, un petit défaut à signaler : les hauts parleurs intégrés au plafond, en principe disponible pour diffuser le son du téléviseur (et des chaînes radio) pendant le bain par exemple, ne fonctionnaient pas.

Literie : 8/10

D’autres critiques n’auraient peut-être pas pensé à cette catégorie, mais vous aurez compris que pour moi elle est sans conteste la plus importante. Au LP, en terme d’esthétique, rien à redire : le lit fait office de pièce maîtresse dans la chambre. Quant au confort, on se situe aussi dans la catégorie supérieure : vraisemblablement un matelas à ressorts sur un sommier tapissier. Petit hic : certains, comme moi, trouveront ce dispositif de couchage un peu ferme, malgré le surmatelas. L’on pourrait dire qu’un hôtel est contraint d’opter pour du ferme niveau literie, sans quoi certains clients un peu grassouillets ne pourraient absolument pas trouver leurs aises et auraient tôt fait de défoncer le lit. Possible, reste que, avec ma grande expérience en matière d’hôtels, il m’est arrivé, bien que très rarement, de trouver literie encore plus confortable ailleurs et parfois pour moins cher… d’où le 8 sur 10 seulement.

Le SPA : 10/10

Et hop ! Dans le jacuzzi.
Et hop ! Dans le jacuzzi.

Pour beaucoup, le SPA constituera le clou de leur séjour au LP. Le nom complet de l’établissement n’est-il pas d’ailleurs le Lausanne Palace & SPA ? Pour ma part, peinant toujours un peu à me motiver à faire trempette, la présence d’un ami me fût fort utile pour en trouver l’énergie. J’admets que cela me fit le plus grand bien. Température agréable dans la piscine, chaude à souhait dans le jacuzzi où se fût un bonheur de se prélasser quelques instants… Avant d’affronter ensuite de bien plus grandes chaleurs encore, avec le hammam puis le sauna. Ces deux éléments ne sont pas mixtes, il y a un côté femme et un côté hommes, ce qui est certainement bienvenu pour la bienséance. Toutefois, certain.e.s féministes trouveront peut-être à redire au fait que les températures dans les hammam et sauna féminins sont 5° moins élevées si j’ai bonne mémoire.

Espaces communs (corridor, salon au rez-de-chaussée,…) : 10/10

Salon au rez.
Salon au rez.

De magnifiques lustres, des couloirs et escaliers magnifiquement tapissés… Mention aussi au salon qui se trouve au rez, dans lequel on peut aller se prélasser ou discuter, avec un bar à disposition. Il y a évidemment aussi une salle de fitness que je me suis dispensé d’essayer.

Petit-déjeuner : 10/10

Une omelette pour Monsieur ?
Une omelette pour Monsieur ?

Vu ma sélection de la formule la plus cheap lors de ma réservation, le p’tit déj n’était pas inclus, et il m’a fallu payer un supplément de CHF 40 pour y avoir droit le dimanche matin. Aucun regret toutefois. Pain, confitures, yogourt, charcuterie, tout est de qualité supérieure, joliment présenté sur des buffets. Un cuisinier est présent derrière l’un d’eux, et, sur demande, il confectionne à volonté oeufs aux plats ou omelettes. J’en ai demandé une avec divers ingrédients (fromages / petits légumes / jambon / champignons) qui fût tout à fait excellente.

Réserver et / ou voir plus de photos

Pour une réservation d’un hôtel au meilleur prix, le plus simple est encore de taper le nom de l’établissement sur Google, qui propose désormais directement des comparatifs de tarif. Cette méthode m’a permis de débourser un peu moins de CHF 300 par nuit. Je ne recommande pas de passer par le site du LP où vous paierez plus cher, mais ça sera par contre toujours utile si vous voulez juste vous rincer les yeux.

(1) La restriction du sommeil se base sur un principe très simple : moins on se repose sans dormir, plus on dort.

(2) Un séjour pour une personne coutant le même prix que pour deux personnes, j’ai réservé pour deux tout en dormant seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.