Machine absurde

Posté dans : Lausanno-lausannois | 4
Les sorcières, soldats et autres techniciens de surfaces sont en deuil. La mort du vieux balai est annoncée et Lausanne distribue les faire-part dans ses rues, ou comment faire perdre toute crédibilité à Harry Potter dans un tournoi de Quidditch.

Oyez Oyez ! La ville Olympique a enfin sa motocrotte, ou caninette ! À la différence de celle imaginée par Jacques Chirac, à l’époque maire de Paris, point de moto pour Lausanne mais un truc à trompe électrique.

Après le « City Cat » et le « Pony », Lausanne vous présente le « Glutton ». Sur le site de son fabriquant belge, nous apprenons avec joie que : « Pour que la ville respire, le Glutton® aspire ».

Voici donc l’aspiration urbaine qui balaye d’un coup de trompe des décennies de balayage à l’huile de coude et son bruit de balai raclant le trottoir. Au XXIème siècle, l’éradication des déchets est au tout électrique et s’accompagne d’une succion mécanique. Cet aspirateur urbain est appelé à remplacer la grande brouette et le balai des hommes orange de la voirie.

Avec ses zéro rejet de CO2, il a même la marche arrière! En même temps, à CHF 25’000.-/pièce c’est un minimum mais quand on aime on ne compte pas, a tel point que la municipalité lausannoise en a commandé 14 exemplaires pour maintenir le niveau de propreté légendaire des trottoirs de la quatrième ville de Suisse.

La meilleure nouvelle de cette révolution urbaine c’est que les vieilles à toutous et autres citoyens mal élevés peuvent continuer à abuser de leur pouvoir de nuisance sans remords puisque, comme le dit si bien le fournisseur avec une certaine pointe d’humour : « Avec le Glutton®, le personnel en charge de la propreté est motivé et valorisé dans son travail ».

D’ailleurs, tous les agents d’entretiens et autres petites mains du nettoyage vous diront combien il est valorisant de ramasser la merde des autres.

 

Articles similaires

serge

4 réponses

  1. Thieu-Thieu
    | Répondre

    Eh oh Monsieur l’Emile-Zola-du-trottoir, à quoi ça rime de préférer le balais/brouette à un ustensile moins éprouvant pour l’ouvrier ? Et ça veut dire quoi, “les (…) citoyens mal élevés peuvent continuer à abuser de leur pouvoir de nuisance sans remords” ? Que l’existence du Glutton incite les gens à rester sales ? Comme si mémé avec son chien se disait “bon maintenant Pépète tu peux faire un plus gros caca qu’avant, c’est plus ramassé à la main”…

    Allez hop l’article, dans le Glutton ! sluuuuuuuuuuuurp !

    Bon c’est pas tout ça, je vous laisse parce que je dois faire caca… (sur le trottoir bien entendu, car ma ville est munie de Glutton. Pourquoi se priver de ce petit plaisir n’est-ce pas ?)

    • serge
      | Répondre
       
      Salut à toi Thieu-Thieu, fils de Miou-Miou?
      Tu es gentil pour le « brûlot » et tu sais aussi utiliser les mots qui flattent mais tu exagères.

      Maintenant je t’invite à relire ce texte trois fois et avec les deux mains sur la table ce coup-ci. Après tu m’expliqueras ou il est question de préférer le balai au progrès et surtout tu te calmeras un peu car trop de véhémence tue la véhémence.

      Tu feras quoi quand il y aura un vrai sujet bien sérieux, tu te recouvriras le corps de Cénovis en courant nu dans le Parc de Valency ?
       

      Pour être tout à fait franc, mon côté vieille France va regretter la bonne odeur du détritus à l’air libre dans sa benne maculée d’humus mais ça ne fait pas pour autant de moi un Mormon réfractaire et fanatique sans cervelle. 
       
      Pour ce qui est des vieilles à toutous, là je ne transigerais pas et désolé pour ta grand-maman mais je les soupçonne depuis toujours d’être encore vivantes uniquement pour faire chier la marche triomphante de la jeunesse conquérante.
       
      Longue vie et prospérité à toi Thieu
       
       
      • Thieu-Thieu
        | Répondre

        “fils de Miou-Miou”, “les deux mains sur la table”, “couvert de Cénovis”, “ta grand-maman”… Classe ! 
        (je retourne faire caca*, ça m’inspire)

        *ça aussi c’est classe tiens…

        • fuca
          | Répondre

          cet article améliore le transit manifestement.

Répondre