Le lundi au soleil, c’est une chose qu’on n’aura jamais

Posté dans : Vie du blog | 1
Commentaire en immersion dans le chaudron créatif du LBB. A la découverte de la recette du blog le plus couru du canton.

Comme tous les partis politiques, organisations secrètes, associations sportives ou sectes satanistes, le Lausanne Bondy Blog dispose d’un jour et d’un lieu de rencontre, secret bien évidemment, ou chaque semaine que Eric Clapton fait, ses membres se retrouvent pour préparer la recette de ce qui deviendra ton pain quotidien de lecteur anonyme mais qui, selon les statistiques, existe vraiment.

Dans la pratique, ce petit groupe absolument pas représentatif puisqu’à trop grande majorité estudiantine, se réunit à l’heure où les grands fauves vont boires, avec plus ou moins de ponctualité.
  
La séance commence par le rituel immuable du « debrief » qui consiste à se congratuler parmi sur la qualité inégalable des papiers publiés la semaine précédente, occasion également de se moquer, ou pas, des rares commentaires laissés courageusement par nos lecteurs aussi discrets qu’un panda de chine à l’approche de braconniers. C’est également à ce moment que les plus chanceux se commandent à manger bien que l’alimentation de base du groupe reste la bière, en quantité variable pour certain. 

La seconde partie est consacrée aux publications de la semaine en cours et de la suivante. Ce passage est plus ou moins rapide dans la mesure ou, comme toute bonne entreprise, nous travaillons beaucoup en flux tendu ce qui permet de faire la majorité des papiers « à la minute » ce qui garantit leur fraîcheur exceptionnelle. Cela se concrétise par un tour de table ou chaque participant expose à ses collègues, ceux qui écoutent, l’idée brillante qui deviendra LE post que chacun rêve secrètement d’écrire juste avant de recevoir le Nobel de littérature et de pouvoir se retirer au Canada élever des caribous avec la satisfaction d’avoir contribué à rendre le Monde meilleur. À contrario, il arrive aussi que certains articles se préparent à la vitesse de gestation des éléphants et sont tellement préparés qu’ils ne sont jamais publiés.

La troisième partie voit le départ des premiers membres, ceux qui ont une vie sociale normale, alors que ceux qui restent, les autres, inadaptés ou simplement alcooliques mondains font sauter la troisième ou quatrième tournée en sortant fumer la cigarette attendue depuis longtemps. S’ensuit alors la partie la plus intéressante, celle ou les langues se délient et ou les stratégies s’échafaudent. C’est la partie « off » de la soirée, celle où il faut être pour connaître les dernières histoires et autres potins malsains.

Ce qui se passe dans la dernière partie de la soirée ne sera pas révélé ici afin de préserver une certaine part de mystère. Maintenant je prends les paris sur le nombre de commentaires que ce message va encaisser mais d’ici là, j’espère que vous en savez un peu plus sur cette cuisine alors mangez-en !

 

Articles similaires

serge

Une réponse

  1. phileas
    | Répondre

    jolies les couleurs de tes photos iphone hipstamatic ! c’est quelle “pellicule” et quel “objectif” ?

Répondre