La littérature romande ça vous inspire ? – « Stand-by : saison 1, épisode 1/4 »

Posté dans : Culture | 0
Les séries TV ça cartonne ! Addictives, elles savent nous charmer et nous rendre fous. Les feuilletons littéraires, prisés au XIXe siècle, fonctionnent sur un principe similaire. Mais que donnerait un feuilleton littéraire du XXIe siècle inspiré des séries télévisées actuelles ?

Il y a peu et par un hasard complet, je suis tombé sur un article du Temps dont le titre a immédiatement su captiver mon attention. Je me suis alors empressée de le parcourir intégralement. Celui-ci parlait de la récente publication du premier tome de Stand-by, une monographie en plusieurs volumes écrite en s’inspirant des règles scénaristiques des séries TV. Séduite par le concept, j’ai débarqué deux jours plus tard dans une librairie et me suis procuré le petit livre fluo qui avait tant réussi à attiser ma curiosité.

« Un panache de roche en fusion crève l’écorce terrestre. Avec une violence aussi phénoménale qu’imprévisible, l’éruption commence. » In: Pellegrino, B., Seigne, A., Vuataz, D.. Stand by : saison 1 1/4. Carouge: Zoé, 2018. P. 7

Résumé

A Naples, ce qui est craint depuis toujours se produit: un volcan entre en éruption. Ce phénomène naturel et cataclysmique va changer le cours des choses bien au-delà des frontières. A Paris, Alix voit ses plans américains s’envoler en fumée, au Groenland, un groupe qui étudie le climat arctique se trouve coupé du monde, au Monténégro, trois adolescents voyagent pour prendre connaissance du testament du père de l’un d’entre eux. Trois groupes, séparés par des kilomètres et des kilomètres et pourtant tous unis par la même catastrophe volcanique. Ce premier épisode conte les premières 24 heures après le premier signe d’éruption.

Ce qui se détache de cette lecture

Une saison composée de quatre épisodes, voici ce que nous proposent les trois auteurs de Stand-by, la série littéraire dont le premier épisode vient tout juste de paraître (les autres sortiront au cours de l’année 2018). Les ingrédients de ce projet ont été puisé dans les séries télévisées favorites des trois auteurs (Revenants, Breaking Bad, Black Mirror). Après s’être interrogés sur les raisons qui rendaient ces séries aussi marquantes, ils ont utilisé les réponses pour forger leur scénario, remettant au goût du jour le feuilleton littéraire.

« Quand tu as fini de jardiner, tu t’essuies les mains avec du papier journal, toi ? » In: Pellegrino, B., Seigne, A., Vuataz, D.. Stand by : saison 1 1/4. Carouge: Zoé, 2018. P. 128

Qui dit premier épisode dit présentation des personnages et plantation du décor. Rapidement, l’histoire nous entraîne dans un périple à travers l’Europe. Les voyages sont au cœur de cet ouvrage, tous les personnages ont quitté leur foyer pour une raison qui leur est propre. Au travers du texte, on voyage avec eux, découvrant aussi bien l’aéroport de Roissy et l’un de ses secteurs luxueux, les splendides pleines glacées du Groenland ou encore la ville de Kotor, ainsi que la mer et les montagnes noires qui la bordent. Progressivement, le passé des personnages nous est dévoilé. Chacun est dépeint avec plus ou moins de précision. Ils viennent de tous horizons, sont à différentes périodes de leur vie, ont des connaissances, des envies et des parcours variés. Pourtant tous paraissent réels. L’histoire se déroule à notre époque, l’utilisation fréquente des natels, des selfies, la consultation des comptes Facebook ou encore les discussions sur les séries (évidemment !), le démontre. Ces détails apportent une proximité avec les personnages, on se reconnaît en eux ou on identifie des amis et des connaissances. Malgré le fait que l’action principale ne se déroule pas en Suisse, plusieurs des protagonistes y vivent, ainsi on retrouve à plusieurs reprises des souvenirs de Lausanne, Genève, Villeneuve, qui nous permettent d’être encore un peu plus proche d’eux.

Durant ma lecture, j’ai été étonnée du résultat. Je m’attendais à une action beaucoup plus mouvementée, ainsi qu’à de nombreux dialogues, pour finalement me retrouver avec un rythme de narration assez lent et une majorité de description. Déçue ? Pas le moins du monde. Les descriptions nombreuses qui composent ce roman sont magnifiques et permettent au lecteur de parfaitement visualiser les scènes. Régulièrement, comme un flash info, nous découvrons l’évolution de l’éruption volcanique et les mesures prises dans la ville de Naples. J’ai adoré ces descriptions-là, qui nous permettent petit à petit de prendre conscience de l’ampleur du drame qui se prépare pour les habitants de la cité italienne. L’éruption d’un volcan est une horreur inimaginable, entre la pluie de pierre ponce, les gaz toxiques, l’explosion des os et d’autres conséquences toutes aussi « charmantes », on a largement le choix.

« Demain c’est fini – c’est ce qu’ils se répètent, chacun pour soi, sans savoir quoi penser de cette grande vérité. » In: Pellegrino, B., Seigne, A., Vuataz, D.. Stand by : saison 1 1/4. Carouge: Zoé, 2018. P. 27

Les dix-huit chapitres du livre sont rapidement parcourus. Tant en raison de la taille des caractères choisie, que des six pages illustrées en noir et blanc agrémentant ce petit ouvrage, ou encore et surtout, de la qualité du texte et de l’intrigue. Malgré la petite taille du roman, le texte semble plus vaste à sa lecture. Les auteurs réussissent à nous faire découvrir un récit avec moult détails en un nombre de pages limité. Les trois écrivains ont su travailler ensemble, dans un même style, une même optique, chose pas toujours aisée dans un groupe. Sans s’en rendre compte, l’histoire nous emporte et on ne demande qu’à connaître la suite. Je n’irais pas jusqu’à dire que l’attente sera insurmontable, toutefois, l’envie est là et j’aurai plaisir à lire la suite de cette aventure.

Le concept est-il respecté ? Le pari est-il réussi ? Il est difficile de se faire une idée précise basée uniquement sur un épisode : comme pour une série, c’est sur une certaine durée que l’on peut se faire un avis véritable. Tout ce que je peux assurer, c’est que pour le moment le texte m’a plu et que je me réjouis de découvrir les trois prochains épisodes.


Un feuilleton littéraire quèsaco ?

Apparu au XIXe siècle, il s’agit de romans dont chaque partie paraissait à intervalles réguliers dans la presse. A chaque numéro de journal, on découvrait la suite de l’histoire. Le texte était coupé de telle façon à ce que l’on s’arrête sur un retournement de situation, où au cœur du suspens… cela vous fait-il penser à quelque chose ? Les feuilletons littéraires rencontrèrent rapidement un succès retentissant et réussir à intéresser un large public. Un exemple célèbre de roman feuilleton est « Les trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas, qui parut dans le journal Le Siècle du 14 mars au 14 juillet 1844. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette forme de texte, l’article « Du roman feuilleton au fait divers : les débuts de l’industrie culturelle » de la Bibliothèque nationale de France, est un bon début.


Les auteurs

Bruno Pellegrino, Aude Seigne et Daniel Vuataz, habitent à Lausanne et à Genève. Ils ont entre 30 et 33 ans et sont tous trois membres du collectif littéraire AJAR (Association des jeunes auteurs romands). Écrivant en groupe ou en solitaire, chacun a déjà vu son travail publié. Les voyages, l’écriture, les séries et bien d’autres choses font partie intégrante de leurs vies. Actuellement, le dernier roman de Bruno Pellegrino « Là-bas, août est un mois d’automne » vient de paraître, Aude Seigne participe à l’édition 2018 du Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne et Daniel Vuataz travail dans le comité de Tastemot un cabaret littéraire. Frédéric Pajak, l’illustrateur, s’adonne également à l’écriture. En 2014, il a remporté le prix Médicis essai pour le tome 3 de « Manifeste incertain ».


L’éditeur

Les Editions Zoé sont installées à Carouge dans le canton de Genève. Elles ont publié leur premier roman en 1975 et ont continué dès lors à faire croître leur catalogue. Plusieurs de leurs titres sont disponibles en format numérique ou audio. Zoé publie également des textes traduits de plusieurs langues (dont le romanche!).


Intéressé(e) par le sujet ?

Sur le livre :

Sur les volcans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.