La Fondation Madeleine Moret, au service des femmes depuis 40 ans

Posté dans : Politique, Société | 0
À l’avenue Eglantine, au numéro 6 exactement, est située la Fondation Madeleine Moret, plus connue comme « la Maison de la Femme ». C’est une belle et grande maison. À l’intérieur, le temps semble s’y être arrêté. La décoration des lieux est à la fois un peu désuète et si charmante. Une maison qui invite à l’entraide, à la discussion, au développement personnel et à des rencontres. Un grand choix d’activités, conférences et services y sont proposés.

photo 3 entréeRevenons au début du siècle dernier. À une époque où les femmes, dit-on, brodaient, cuisinaient, élevaient leurs enfants et n’avaient pas le droit de vote. C’est en 1901 que Madeleine Moret, fille de notaire, voit le jour dans ce quartier cossu de Rumine. Dès son plus jeune âge, elle s’intéresse aux découvertes scientifiques, ce qui paraît un peu singulier dans son milieu. Elle sera d’ailleurs plus tard la première femme à obtenir une concession fédérale de radio-émetteur. Mademoiselle Moret est une pionnière, une battante, une femme comme nous les aimons, car elle a ouvert la voie à d’autres.

En 1948, la Fédération  Vaudoise des Unions de Femmes souhaite créer une maison pour les femmes et organise des ventes diverses et variées pour récolter les fonds nécessaires.
Madeleine Moret, qui était membre de cette Association, a permis la concrétisation de ce  projet en léguant la maison d’Eglantine. Décédée en 1973, elle a demandé, par testament, qu’une fondation soit constituée dans ce but.

Selon les vœux de Madeleine Moret, les objectifs de la Fondation sont les suivants :

  • servir de lien entre les sociétés féminines de Lausanne et du canton et notamment de mettre à leur disposition un lieu de réunion
  • servir à la défense des droits de la femme, la protection des intérêts féminins et l’amélioration de la condition de la femme et de la société en général
  • travailler au développement culturel et artistique des femmes par des conférences, cours, discussions, expositions, bibliothèque et tout autre moyen de diffusion culturel.

Aujourd’hui, la Maison de la Femme abrite diverses associations, chacune d’entre elles avec un but bien précis. Citons, parmi celles-ci, l’Union des Femmes qui dispense des conseils juridiques. Egalement très actives, la Fédération des Unions de Femmes du Canton de Vaud, l’Association pour les droits de la Femme, le Bureau d’Information Femmes (BIF), le Centre de Liaison des Associations Féminines Vaudoises et l’International Women Club.

L’AFMR – qui est présidée par un homme – accompagne les familles monoparentales et recomposées. Ses membres et bénévoles sont nombreux, qui inventent chaque semaine de nouvelles sorties, réunions, excursions auxquelles participent et s’investissent petits et grands.

En marge des services de consultation et d’aide, de nombreuses activités et conférences sont régulièrement proposées : vide dressing, ateliers d’écriture, concerts, coaching, débats et très prochainement un « afterwork »…..

salon jaune 3La Maison de la Femme ne reçoit aucune subvention. Les frais de fonctionnement de cette grande maison sont conséquents et la majeure partie des consultations et activités est gratuite. « Les Amis de la Fondation Madeleine Moret » apportent leur contribution par une cotisation annuelle de Frs. 25. –. Malgré l’aide apportée par ces « Amis », les moyens sont limités et il faut dire que le mot « bénévolat » acquiert au sein de cette Fondation son sens le plus noble et désintéressé. Les groupements et associations externes, ainsi que les particuliers peuvent louer l’une des salles que la FMM met à disposition pour l’organisation de soirées, réunions et séminaires.

Non, la Maison de la Femme ne s’est pas figée dans le temps. De là-haut, Madeleine Moret, qui aimait tant la technologie, doit être ravie de constater que la Fondation a sa propre page Facebook.

FONDATION MADELEINE MORET
Eglantine 6
1005 Lausanne
Tél 021 323 33 22
www.maisondelafemme.ch et page Facebook

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.