La Fête du Slip – Festival des Sexualités

Posté dans : Lausanno-lausannois, Politique 1
Ce vendredi dès 20h, au café Théâtre Le Bourg, a lieu la première pré-édition du Festival des Sexualités, La Fête du Slip. Ce projet se tourne vers une approche positive et festive des sexualités, comme nous l’a expliqué Sasha Osipovich, initiateur et directeur du festival.

L’événement de ce vendredi se veut annonciateur du Festival des Sexualités qui débutera en mars 2013. En présence du réalisateur, vous pourrez assister en première suisse au dernier volet d’une série produite par Kristian Peteresen, dont plusieurs films ont été primés internationalement, Fucking Different XXX. Et avant cela, vous pourrez aussi débuter la soirée à la Librairie HumuS qui s’est proposée d’accueillir le public pour des lectures érotico-politiques ainsi que la présentation du manifeste de la Fête du Slip (FDS). Ce manifeste propose de réfléchir différemment aux sexualités. Il rappelle qu’il y a certains éléments qu’il faut prendre au sérieux, comme le consentement, la santé et la procréation, pouvant résulter de certaines combinaisons génitales. Mais ensuite, comme il le souligne, « il n’y pas de façon plus ou moins valable de pratiquer le sexe ». En fait, « le plus grand obstacle à une approche saine des sexualités c’est le tabou, la censure et la pudibonderie ». Le sexe concerne évidemment tout le monde. Et « l’expression culturelle des sexualités est incontournable et importante ». La FDS, comme va nous l’expliquer Sasha Osipovich qui a bien voulu répondre à nos questions, souhaite que la sexualité soit « participative, libre et collective, plutôt qu’exploitante, normative et élitiste ».

LBB : Pouvez-vous nous présenter le projet en quelques mots ?

Sasha Osipovich : La Fête du Slip- Festival des Sexualités est un projet de festival consacré à une approche positive et festive des sexualités. Notre objectif est de créer une plateforme pour le débat et l’échange culturel et social autour des sexualités. Le thème est fixe, mais toutes les formes sont possibles, que ce soit la littérature, la performance, la musique, le cinéma, les débats ou les conférences, etc.

LBB : Et quelles sont la ou les associations ou autres qui y participent ? Pouvez-vous vous présenter ?

SO : C’est l’association Cave 3 qui est derrière le projet. Plusieurs personnes tant au sein de Cave 3 qu’en dehors se sont impliquées dans le projet. L’association Cave 3 a pour but de produire et promouvoir la culture petite et locale, mais de partout, surtout dans le cinéma et la musique. L’autre association à s’être intégrée au projet est l’association du Salopard qui gère le Café-Théâtre LE BOURG, où la soirée de vendredi a lieu. Nous avons aussi la chance de collaborer avec David Berguglia et Emmanuel Crivelli d’IVII et DoTheRightPrint (graphisme et sérigraphie) qui ont créé les visuels excellents de la FDS. Nous collaborons aussi avec la Librairie HumuS, librairie et galerie érotique, qui accueillera la première partie de la soirée, avec des lectures érotiques et politiques ainsi que la présentation du manifeste de la Fête du Slip.

LBB : Pourquoi ce thème ? Pouvez-vous nous raconter comment s’est organisé cette soirée, et comment ont été choisies les performances ?

SO : Avec Viviane Morey et Franka Vitali, les deux autres membres du comité d’organisation de la FDS, nous avons toutes trois fait des études genre à l’université et nous avons toutes trois investi les sexualités comme sujet de prédilection dans nos activités culturelles et associatives. Puis en octobre 2010, j’ai découvert le Porn Film Festival Berlin et toute une communauté sex-positive active dans la vraie vie, alors que je ne connaissais ce mouvement que sur internet auparavant. Et c’est là qu’est née l’idée de créer mon propre festival, dans ma ville, à Lausanne. J’ai tout de suite partagé l’idée avec Viviane et Franka, qu’elles ont adoptée. Au fil des mois et des discussions, nous nous sommes rendu compte que ce projet avait un écho très positif et que des dizaines de personnes étaient prêtes à nous soutenir et à participer. Kristian Petersen, qui réalisait à ce moment-là son dernier film, Fucking Different XXX, nous a proposé de faire la Première Suisse du film lors de notre festival. Le début de la programmation se mettait en place. Ensuite c’est Robert Roccobelly qui s’est joint au projet, puis Cave 3, avec DJ Kama notamment, puis HumuS et finalement en janvier 2012, nous avons obtenu un rendez-vous avec Le Bourg qui nous a tout de suite soutenus et a proposé de faire le festival chaque année début mars, aux alentours de la Journée des Femmes. Vu le délai court pour mars 2012, nous avons décidé d’organiser une petite soirée qui se veut annonciatrice de la première édition du festival qui aura lieu en mars 2013. La soirée du 9 mars 2012 est l’occasion pour nous de présenter le délire et la démarche de la Fête du Slip.

LBB : Quel est le message, s’il y en a un, qui vous tient à cœur à travers cette soirée ? Quelle est la démarche de ce festival ?

SO : Notre démarche, c’est de vouloir créer le débat et l’échange autour des sexualités. Notre positionnement est très clair et nous l’avons même mis par écrit dans un manifeste que nous avons rédigé pour l’occasion. Pour résumer, nous pensons que les sexualités devraient être un sujet de discussion politique et non pas de discussion morale. Nous pensons que le sexe est fondamentalement, potentiellement une activité positive. Nous pensons que les véritables enjeux dans les sexualités c’est le consentement, l’éducation et la santé. Nous pensons que le tabou autour du sexe n’empêche pas les gens d’en avoir, mais cela les empêche d’avoir du bon sexe, du sexe sain relationnellement et physiquement. Nous allons à l’encontre de l’approche normative et marchande de la sexualité dans notre société et nous voulons laisser place à la diversité et à des expressions culturelles et artistiques des sexualités qui correspondent à qui nous sommes et ce que nous voulons vivre et défendre, ce qui n’est pas le cas de l’industrie pornographique telle qu’elle existe aujourd’hui.

LBB : Vous annoncez qu’il y aura prochainement un festival des sexualités , en quelques mots, expliquez-nous ce que vous êtes en train de nous préparer …

SO : Chaque édition annuelle sera marquée par un thème qui guidera la majorité des choix de programmation dans tous les domaines. Nous allons parcourir l’Europe et peut-être plus loin à la recherche d’artistes, de performers, de musiciennes, de philosophes, de chercheuses ou d’éducateurs qui pourraient apporter une perspective différente et enrichissante à la construction de cultures sexuelles diversifiées et positives. Dans plusieurs lieux, sur plusieurs jours et de plusieurs façons différentes, nous allons inviter le public à surprendre et se laisser surprendre, à l’encontre des idées reçues sur le sexe, le genre, la corporalité et la moralité.

LBB : Quelque chose à ajouter ?

Venez à la Fête du Slip, venez apporter votre vision et vos idées sur les sexualités et venez découvrir des façons de penser et vivre le sexe que vous n’auriez jamais imaginées. Ce festival se veut participatif, et non pas élitiste. Let’s talk about sex!

Pour plus d’information : http://www.lafeteduslip.ch/

 

  1. Avatar
    BERTHET claudine
    | Répondre

    Toujours des idées originales pour tes articles sur le bondy-blog, Sitara! Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.