Klamydia’s : expertise associative pour la propagation de l’information en santé sexuelle LGBT

Posté dans : Société 1
Klamydia's, c'est un nom à la fois accrocheur et repoussant pour l'association lausannoise qui s'est emparée de la thématique, malheureusement underground, de la santé sexuelle des « femmes ayant du sexe avec d'autres femmes ».

Cette expression à rallonge désigne toutes les femmes qui pratiquent du sexe avec d’autres femmes… Volontairement large de sens, car toutes les femmes concernées ne se considèrent pas lesbiennes ou bisexuelles. Les professionnel-l-e-s de la santé utilisent le sigle « FSF » et pour une légèreté de rédaction, FSF fera l’affaire.

.

Une image de la campagne « Love Life » de 2015… Représentatif ?
Population minorisée

Au sein des personnes LGBT, les hommes ont été beaucoup touchés par l’épidémie de VIH, et les effets d’un activisme exemplaire ont secoué les autorités de santé publique pour que des campagnes de prévention et de dépistage soient mises en place, en Suisse et dans les autres pays qui reconnaissent au moins quelques droits à cette population. En 2017, les FSF restent le parent pauvre de la famille LGBT. Mais pourquoi est-ce important ?

Surprise ! Les IST sont également transmissibles entre deux partenaires de sexe féminin. Cette information est souvent ignorée. D’autre part, les statistiques démontrent que les femmes qui se considèrent comme lesbiennes se rendent peu ou pas chez le gynécologue. On est d’accord, l’expérience en soi n’est pas forcément super agréable, mais s’il s’agit de devoir faire son coming out, cela peut tout de suite prendre une tournure un peu plus gênante. D’autre part, les bénéfices directs qui peuvent être perçus par une patiente qui consulte afin d’obtenir une méthode de contraception sont carrément absents de l’équation. Du coup, beaucoup de lesbiennes font l’impasse. Mais même en face d’un professionnel de la santé, les FSF n’obtiennent pas forcément d’informations qui les concernent… Les connaissances des « experts » de santé sexuelle étant souvent lacunaires (avis émis par la rédaction).

.

Le cas lausannois

A Lausanne, toutefois, la situation est meilleure. En effet, il existe depuis près de 10 ans un collectif devenu association qui occupe le terrain et surtout, diffuse l’information idoine auprès des personnes concernées. Cette association unique en son genre c’est donc les Klamydia’s. Le boulot fourni est impressionnant, tout comme le vide qu’il comble. J’ai rencontré Camille, cofondatrice et actuelle présidente de l’association, pour qu’elle nous présente son travail de titan. Elle est entourée d’une petite équipe de quelques membres qui offrent leurs compétences de médecin, graphiste ou de relecteur. L’association est donc entièrement bénévole et ne bénéficie d’aucune subvention, même si certains projets ont reçu un soutien financier.

Si vous avez été attentifs en lisant les paragraphes précédents, vous avez saisi qu’il y a deux groupes qui ont besoin de davantage d’information : les FSF et les professionnels de la santé sexuelle/gynécologues. Deux publics différents, deux approches distinctes. Klamydia’s propose donc plusieurs manières de s’informer : un site web, des ateliers et les guides ! Le site web permet de trouver une réponse à des questions spécifiques et d’autres ressources (comme la fameuse vidéo sur la digue dentaire, créée par l’association, ou d’autres sites web). L’expertise de Klamydia’s fait que l’association est souvent invitée à donner des formations sous forme d’ateliers. Une autre pierre angulaire, c’est les guides élaborés par l’association. En fait, il s’agit de créer de la littérature pour les patients et pour les professionnelles et de la rendre accessible. Même si le sujet est souvent délaissé par les politiques publiques, les informations scientifiques sont bien là ! Comme il s’agit de prévention, il faut expliquer. Expliquer donc aux lesbiennes et autres FSF quelles pratiques comportent quels risques et comment s’en prémunir. Puis il faut expliquer… à des experts, qui connaissent le domaine de la santé, mais pas forcément le public FSF. Les gynécologues eux-mêmes doivent se mettre au fait des pratiques sexuelles, mais surtout éviter de tomber dans le panneau de l’hétéronormativité… (Heureusement, aujourd’hui, la santé des personnes LGBT est parfois abordée dans les formations, comme le DAS en Santé Sexuelle proposé entre l’Université de Genève, l’Université de Lausanne et la Fondation Santé Sexuelle.)

.

Un des guides créé par l’association Klamydia’s.

Les quatre guides publiés par l’association sont :

MEMO à l’attention des gynécologues sur la santé des femmes qui aiment les femmes

Guide du safer sex entre femmes

Guide pour l’entretien des sex-toys  

Safer sex pour les personnes Trans*

Ces guides sont distribués gratuitement pour les personnes individuelles, et ils sont aussi disponibles en format pdf. Le guide à destination des personnes trans vient de sortir, et pourrait faire l’objet d’un article à part entière toujours pour parler du manque d’information disponible et des lacunes des médecins.

.

Image du premier jeu des Klamydia’s sur les IST.

« Ludification », ça rime avec « lubrification » ?

Les guides susmentionnés sont une première étape absolument nécessaire, mais le meilleur moyen de faire passer une info, c’est le jeu. Du moins, c’est ce que s’accordent à dire les pédagogues adeptes de la gamification (ludification en français) … Les Klamydia’s ont déjà un jeu super mimi avec des microbes qui représentent les IST, mais le 16 juin aura lieu le lancement d’un nouveau projet lors de la soirée « à la conquête du clito d’or ». Plus d’informations sur l’évènement Facebook ici. Ça promet !

Mise à jour 20.06.2017 :
Le 16 juin, l’association les Klamydia’s a annoncé la sortie de son jeu “Lez’Game” qui mêle les questions de prévention, de sexualité et d’intimité autour des FSF, et donc de n’importe qui ! Toutes les infos sont disponibles sur le site des Klamydia’s


Les articles du LBB sur la prévention et le safer-sex :

 

  1. Avatar
    alex
    | Répondre

    bonjour et merci pour ce super blog lausannebondy
    je suis un lecteur regulier depuis de nombreuses semaines et j’apprécie la qualité des articles.
    pour moi ce qui aiderait à mettre plus long au lit serait ceci ; http://bit.ly/LeSecretPourDurer
    Je me permet de la poster ici car elle aide beacoup de personne au quotidien.
    merci et à bientot sur d’autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.