“J’aimerais voir la joie.”

Posté dans : Culture | 1
Kol est peintre. Kol est triste, mais croit en l'Homme. Kol est instinctif et Lausannois. Kol sera en Live-painting ce samedi à Pépinet. Nous l'avons rencontré pour vous.

elle - Voir la joieKol peint des visages tristes avec des couleurs tristes. Je m’inspire des vraies personnes que je vois dans le bus ou dans la rue, me dit-il. Facile à croire, en effet.

Kol peint aussi ses émotions, et là les gros plans deviennent larges et les personnages plus énigmatiques. Mais ce qu’on ressent surtout à la vue de ses tableaux, c’est une sorte d’urgence et d’instinct plutôt primordial, qui le pousse sûrement à mettre sa rationalité en veille pour mieux éveiller sa créativité créatrice et destructrice. Comme il l’annonce sur son site : Restons libre de faire et de défaire.

Pourquoi je peins ?… (longue hésitation) … Par souci d’observation, je pense.

Kol ne parle pas beaucoup, ou seulement quand il est en confiance. Non pas par souci d’étiquette ou de mystère calculé, mais simplement car lui-même n’a jamais vraiment compris pourquoi il avait commencé à peindre.

En fait, j’ai commencé en grattant sur ma table de salon et en remplissant les crevasses avec des couleurs. Comme ça, juste par automatisme. Un peu comme de l’art brut. Je suis passé assez naturellement aux tubes et à la toile, par souci de réflexion. Je voulais voir ce que ça donnerait si j’emmenais la chose plus loin. Puis, les tableaux se sont assez vite empilés sur le sol de mon atelier. Ça fait trois ans maintenant.

jesus - Voir la joieTrois ans que deux motifs se répètent sans cesse dans ses toiles : la tristesse et les visages. Les yeux, les couleurs, les expressions. Ses œuvres ne sont pas faites pour mettre à l’aise, mais pour communiquer un mal-être commun, de solitude et d’aliénation.

C’est une façon de montrer que je vois les gens, que je les observe. Ils sont bien plus expressifs qu’ils ne le pensent et je ressens leurs émotions, leur tristesse, quand je les regarde. Je voudrais voir autre chose, mais je ne vois que ce qui ne va pas. J’aimerais bien, un jour, y voir la joie.

Alors bien-sûr, tout ça trouve un écho dans mes propres émotions et sentiments. J’essaie de me mettre en l’autre et j’en profite pour m’y exprimer. Ma méthode en est le rallongement. Je fais de l’abstrait, au feeling, avec des gestes violents. J’essaie de trouver l’entre-deux, entre les gens et moi. C’est pour ça que je peins des visages, pour essayer de capturer ce petit quelque-chose.

Le 6 avril dernier, Kol ouvrait son atelier (chez lui) pour une exposition à durée limitée. Plus l’occasion de voir les gens que de montrer ses peintures. C’est d’ailleurs là que je l’ai rencontré dans le calme et la chaleur des proches et curieux, venus découvrir son art.

de dos - Voir la joieJe peins pour m’amuser. Même sans retours, j’aurais continué à peindre. Si j’avais voulu arrêter, je l’aurais déjà fait. Mais cette exposition était surtout un événement convivial et je ne voulais surtout pas aller voir du côté des galeries, qui auraient sûrement décidé pour moi. Je préfère faire ma marque ailleurs.

Ça tombe bien, car ce samedi 24 mai, Kol sera Place Pépinet en live-painting, intitulé Une toile pour une peau, dans le cadre de la Journée de la Protection Solaire, organisée par la Ligue Vaudoise contre le Cancer. De 9H à 15H, accompagné du graffeur Philippe Baro et du pianiste Max. P, il peindra en direct plusieurs œuvres. En appuyant sur un buzzer, le premier spectateur qui aime l’œuvre arrêtera l’artiste et repartira avec l’œuvre (en l’état au son du buzzer) pour un prix de son choix, d’un minimum de 20.-.

Le but est de faire participer le public et de rendre l’art accessible. Et aussi de contribuer aux actions de prévention solaire qu’organise la Ligue Vaudoise contre le Cancer en milieu scolaire, car tous les bénéfices lui seront reversés.

.

Plus d’infos sur l’event du 24 mai, sur la page Facebook.

Plus d’infos sur Kol et ses peintures, sur son site officiel et sur sa page Facebook.

Et en bonus une vidéo qui présente une des nouvelles techniques de Kol :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=wXoJmQvY3zs[/youtube]

Photo, vidéo et peintures © KOL

 

Une réponse

  1. LABEIRIE Monique
    | Répondre

    Félicitations KOL pour cette initiative originale.
    Que cette jounee du .24 Mai soit un véritable succès!!!
    A très bientôt pour découvrir tes œuvres a Lausanne.
    Amicalement
    Monique

Répondre