FCC : un championnat interplanétaire !

Posté dans : Lausanno-lausannois | 2
Le week-end dernier a eu lieu le 6ème championnat interplanétaire de Feuille Caillou Ciseaux, organisé par l’association Areriroru. Echauffements, affrontements et arbitrage sans pitié… Le LausanneBondyBlog a testé pour vous.

Pour la sixième année consécutive, Lausanne a accueilli du 22 au 23 août une compétition ouverte à tous : le championnat interplanétaire de FCC. Mais oui, souvenez-vous ! Ce jeu où la feuille emballe le caillou, le caillou casse les ciseaux et les ciseaux coupent la feuille. Manque un peu d’adrénaline ? Détrompez-vous. Feuille Caillou Ciseaux (ou papier pierre ciseaux) a acquis un véritable statut sportif. Il ne s’agit plus de mettre nonchalamment ses mains derrière son dos en chantant feuille caillou ciseaux, uuuun deuuux trois !  tout en se balançant de droite à gauche, assis au fond d’une cour de récré. Pendant le championnat, c’est face à face, le regard vif et sans dire un mot que les concurrents s’affrontent dans le but d’arriver en finale. Ils agitent leurs poings en silence, et savent qu’au troisième coup arrive l’instant fatidique où il faudra choisir entre feuille, caillou ou ciseaux. Le tout à une vitesse affolante, et sous l’œil attentif d’arbitres avisés, comme moi…

Et oui, ce week-end j’ai mis toute ma concentration au service de l’arbitrage. Le championnat s’est déroulé cette année sur deux jours. Samedi ont eu lieu les qualifications lausannoises, et dimanche la grande finale intergalactique. Plus d’une centaine de personnes ont payé les 5 francs d’inscription dans l’espoir d’obtenir le titre tant convoité de champion interplanétaire. Ca se passait en haut de la colline de Montriond, petit coin de bout du monde qu’il faut gravir d’un pas décidé… Mais une fois arrivé, cet effort est aussitôt récompensé par une vue imprenable sur le lac et la ville. Précisons au passage qu’au sommet, les codes sociaux ne sont plus les mêmes : toutes les dérives vestimentaires sont autorisées, l’âge n’a plus aucune importance, le prix des boissons et de la nourriture peut être négocié à coup de lançage de dés.

La journée commence par un échauffement collectif. Quelques assouplissements du poignet, une ou deux tentatives de caillou impromptu, et le tour est joué. Puis c’est l’heure du Un deux trois robinet coule ! géant (ou Un deux trois soleil). Les bombes à eau fusent pour destabiliser les joueurs, les arbitres sévissent au moindre mouvement. Mais c’est au moment des qualifications que le rôle de l’arbitre se corse. Neutralité et impartialité sont les mots d’ordre. Cela signifie que tu ne m’attendriras pas, fillette, sous prétexte que tu as 8 ans et que ton adversaire en a 52. Il faut être attentif car les tentatives de corruption affective et de tricherie avérée sont vite arrivées. En un millième de seconde, ce qui était supposé être un caillou peut se transformer en ciseaux et contrer une feuille. C’est pour ça qu’il faut veiller à ce que les concurrents gardent toujours la même cadence, la même spontanéité, sans oublier de compter les points. Pas évident.

Le lendemain, c’est la finale. Qui gagnera le prix de la Feuille (deux ans de papier toilette gratuit), le prix du Caillou (dix tonnes de sable) ? Qui sera le grand vainqueur ? Au début de la journée, le suspense est total. Tout se passe à présent sur la scène. Seuls les arbitres très expérimentés sont à même de gérer ce genre de match. Je me retrouve alors au rang des spectateurs, parmi la foule en délire. Mais cela me permet de suivre sereinement quelques belles actions. D’ailleurs il faut avouer qu’après avoir esquivé le coup des ciseaux tendus, une feuille pliée, et quelques tentatives d’intimidation, Heidi a bien mérité sa victoire. Casquette verte, lunettes rouges, perruque aux tresses blondes et barbe de circonstance, le voilà qui brandit son trophée. Il gagne le prix des Ciseaux – un costume de super héros fait sur mesure. Peut-être l’enfilera-t-il pour affronter son successeur l’année prochaine !

www.areriroru.ch

Cristina

2 réponses

  1. kiko
    | Répondre

    Moi je préfère jouer à Pierre caillou rocher.

    • cristina_sanchez
      | Répondre

       Ah je ne connais pas cette variante! Faudra m’apprendre, vite!

Répondre