Et mon sexe s’illumina de mille couleurs

Il y a des choses que l’on ne s’imaginait pas vivre quelques jours avant. Participer à une séance de bodypainting sur vulve en fait partie. Quoi ? Oui, oui, du bodypainting et en fluo s’il vous plaît ! A l’aide de néons et de peinture fluorescente, les vulves se transforment en œuvres d’art sous les doigts agiles des filles du mini collectif UVulva. Rencontre avec S et C.

L’article contient des images qui pourraient heurter certaines sensibilités (mais je vous conseille de le lire quand même parce que ça parle d’un sujet vraiment original 😉 ).

Un beau carnage de couleur à la fin d'une performance!
Un beau carnage de couleur à la fin d’une performance !

C’est dans un studio du centre ville que les filles m’accueillent très gentiment afin de parler de leur projet. C’est ici qu’elles se retrouvent pour laisser libre cours à leur créativité de bodypainting sur vulve et que je vais participer à une séance.

LBB : Comment vous est venu l’idée de ce projet de mini collectif ?

S et C : On était invitées à une soirée fluo chez un ami et on avait apporté de la peinture fluo qu’on a commencé à se mettre sur tout le corps et là on a été stupéfaites de l’effet que ça faisait sur nos sexes ! C’était juste trop beau de mettre cette chatte en lumière ! On s’est dit que ça avait déjà dû être fait quelque part, mais après des recherches approfondies, on s’est rendu à l’évidence que rien de tel n’existait vraiment. Du coup, on est super contentes d’avoir eu cette idée un peu par hasard et créé ce collectif ! Actuellement, on a seulement dessiné sur nos propres vulves car on vient de commencer, mais on a pas mal de projets.

Une superbe Nikki de St-Phalle
Une superbe Nikki de St-Phalle

Lesquels ?

Dernièrement on a participé à La Fête du Slip où on organisait une performance live de bodypainting sur sexe. Ça a super bien marché, l’animation était complète et les gens étaient vraiment réceptifs ! On était contentes car les retours qu’on a pu avoir était exactement ce qu’on souhaitait, à savoir que le sexe féminin, la vulve, n’a pas seulement une connotation sexuelle mais peut aussi être un support de créativité. Cette mise en lumière de la vulve par la peinture fluorescente amène à un tout autre rapport au sexe féminin, qui est par nature caché. On vient aussi de participer à un court-métrage où on a justement utilisé cette technique pour mettre en valeur les vulves, entre autres. C’est quelque chose qui nous a vraiment plu et on aimerait bien continuer dans la voie de la vidéo et de la photo. C’est aussi le meilleur moyen pour avoir une visibilité puisque ces « tableaux » sont éphémères.

Le rock passe aussi par la vulve!
Le rock passe aussi par la vulve !

Mais le projet qu’on aimerait vraiment mettre en place serait de faire du bodypainting sur des dizaines de vulves appartenant à des femmes de tous horizons. On aimerait montrer que, quoi qu’il en soit, toutes les femmes en ont une et que ça les met sur un pied d’égalité. Que l’on soit vierge, maman ou prostituée, une vulve reste une vulve et c’est beau ! Ce projet s’inscrit clairement dans notre vision de sex positive afin de mettre en avant qu’il n’y a pas qu’une vulve standard, belle et normale, mais que toutes sont des beautés de nature. On espère à la clé faire une exposition, mais ça c’est pas pour tout de suite car il va falloir trouver les femmes !

Finalement, cette idée de collectif parti d’un délire en soirée, devient un projet non seulement artistique mais avec certain message.

Oui, on veut exclure tous les critères négatifs autour du sexe féminin, remettre les femmes à égalité sans un modèle unique de vulve comme c’est souvent le cas, notamment dans la pornographie. On veut montrer que la vulve est une partie qu’on peut mettre en valeur comme une autre et lui apporter une certaine visibilité. Tu vas dans un sex-shop, tu vas trouver des pâtes, des cendriers, des tasses tout ce que tu veux en forme de bite mais rien en forme de vulve, ou presque. Pourquoi ? On dirait que le sexe féminin, c’est pas quelque chose qu’on peut représenter, il y a beaucoup de tabou autour. On a donc envie de restituer ce sexe féminin à travers le bodypainting, les couleurs fluos et surtout par la photographie qui fixe le résultat.


Prêt à dégainer le fluo!
Prêt à dégainer le fluo !

Bon, c’est pas tout, mais maintenant, il est temps de passer à la pratique et je suis curieuse de voir ce que ça donne une séance de bodypainting sur vulve. Premier constat qui me rassure, les filles sont bien au clair sur les normes d’hygiène : gants et pinceaux à usage unique, on va pouvoir passer aux choses sérieuses !

Stores fermés, néons allumés, S. s’installe bien confortablement sur sa chaise face à moi, enfin ma vulve. On va pas se mentir, les trente premières secondes je suis un peu crispée, mais très vite l’ambiance des néons et l’intensité des couleurs me font oublier ma position gênante. Je suis bluffée par leur professionnalisme, leur envie de créer quelque chose de beau, leur enthousiasme. On discute, on échange et, une quinzaine de minutes plus tard, « le tableau » est terminé. C. se charge de la partie photo, trépied et appareil de pro, ma vulve pose avec fierté !

Si vous souhaitez en savoir plus, UVulva a un site avec plein d’infos et aussi une page FB. Et si vous voulez participer à leurs projets n’hésitez pas à les contacter ici !

Répondre