“Encrer la réalité et mettre l’essentiel en avant”

Posté dans : Culture | 0
Fabrice Joly est illustrateur, rêveur et aspirant conteur. Il aime faire vriller la réalité et voir dans les objets les plus banals, une invitation au rire et à l'imagination. Il en a même fait un concept : les Faits Vrillés. Et il part bientôt faire le tour de l'Asie pour la faire vriller elle aussi. Rencontre exclusive avec cet amoureux du dessin, de la nature et de l'essentiel.
Lui-même.
Lui-même.

« Le lieu où se tient le conteur est le tronc de l’arbre. Il est un être qui se souvient des racines. Un passeur de sève. Un serviteur de la vie, de cette force désirante qui pousse sans cesse à franchir un jour de plus, une nuit de plus. » C’est Henri Gougand qui a écrit ça. Je suis en train de lire un de ses livres et je me retrouve pas mal dans ce qu’il dit. Quand j’écris une histoire, j’essaie de transmettre des valeurs, des émotions, des choses qui résonnent chez les gens. J’essaie de mettre l’essentiel en avant. Pour le dessin, les illustrations, c’est un peu la même chose, même si un côté plus direct et instinctif entre en jeu.

C’est ce même instinct qui donna l’impulsion à Fabrice Joly, connu aussi sous le nom de Magillustrateur, de créer les Faits Vrillés. Le concept est simple. Il prend un objet de la vie courante et s’il y voit le potentiel d’un personnage, il le prend en photo. Plus tard, il dessine ce personnage en utilisant les formes de l’objet pour lui donner vie. Enfin, il met en vis-à-vis son dessin avec la photo originelle. Et voilà, un Fait Vrillé est né.

La première fois que cette idée m’est venue, c’était en février 2011. J’étais posé tranquillement à une table et en face de moi, il y avait ce pull posé un peu négligemment sur le dos de la chaise qui me faisait face. J’y ai tout de suite vu un personnage. Alors je l’ai dessiné. Je trouvais ça marrant sur le moment. Je n’imaginais pas que ça deviendrait un projet à part entière qui allait me suivre pendant plusieurs années.

Faire chauffer les platines (littéralement).
Faire chauffer les platines (littéralement).

Car durant ce mois de février 2011 (notez le jeu de mots Février = Faits Vrillés), Fabrice décide de réaliser un Fait Vrillé par jour pour tester son idée. Il pense d’abord à faire rire et faire plaisir à ses proches et à lui-même.

Plus je montrais ces Faits Vrillés à mon entourage et plus les retours étaient positifs. Le concept était bon, alors je l’ai gardé dans un coin de ma tête et je le ressortais à chaque fois que je croisais un objet qui m’inspirait. Il n’y avait encore rien de structuré à ce moment-là. Je faisais avancer le projet petit à petit. Pendant un temps, un de mes amis écrivait une courte histoire à chaque Fait Vrillé que je dessinais.

Entre-temps, Fabrice vit de petits boulots et continue de dessiner. Il commence bientôt à réaliser plusieurs mandats et publie notamment Une histoire c’est… (Poisson Soluble, 2013), un conte pour enfants comme il les aime, quand un autre de ces projets prend forme et l’incite à reprendre à nouveau les Faits Vrillés.

Les toilettes turques comme vous ne les avez jamais vues.
Les toilettes turques comme vous ne les avez jamais vues.

Le voyage est pour moi quelque chose d’important, quelque chose qui ouvre l’esprit. Ça faisait longtemps que je pensais partir plusieurs mois pour un long périple en Asie. Quand je travaillais à Nature et Découverte, il y avait tellement de gens qui me racontaient leurs voyages, leurs aventures, que mon envie et ma patience était souvent mises à l’épreuve.

Fabrice décide alors de quitter son travail et de partir neuf mois en Asie, seul avec son sac-à-dos, pour partir à la rencontre d’une culture qui l’attire depuis longtemps et aussi et surtout pour se découvrir lui-même.

Je me rappelle quand j’étais enfant, mes parents m’amenaient faire des courses en France et je me retrouvais toujours au rayon manga des grandes surfaces, à dévorer Dragon Ball et Dragon Quest. Ça me mettait toujours dans un état de fou. J’adorais ça ! C’est d’ailleurs ça qui m’a donné envie de dessiner, à la base. Depuis, j’ai toujours été attiré par cette culture. Du coup, je vais commencer mon voyage par le Japon, plus précisément par le pèlerinage de Shikoku, qui consiste à faire le tour de l’île (1500 km), en s’arrêtant à chaque temple pour s’y recueillir et se recentrer. Il y a 88 temples en tout, sur les côtes de Shikoku… Je m’intéresse aussi beaucoup au bouddhisme, aux flux énergétiques et à toutes les vibrations qui nous entourent. Donc tout coïncide.

La maquette du futur calendrier des Faits Vrillés.
La maquette du futur calendrier des Faits Vrillés.

Puis, il ira rejoindre un de ses amis à Tokyo, pour ensuite se rendre en Indonésie et finalement en Inde. Mais ce périple ne lui fera pas pour autant oublier les Faits Vrillés. Au contraire, il va les faire vivre comme jamais.

L’idée est de faire un calendrier perpétuel, avec tous les deux jours un Fait Vrillé. Là, j’en suis à environ 130 de prêts et il faudrait que j’en fasse encore une cinquantaine. Ce qui est totalement faisable. Dans cette même idée, j’ai mis en place un projet de crowd-funding sur Ulule, Fais vriller l’Asie, pour faire participer les gens au concept. Ils peuvent ainsi me donner des envies et des idées personnelles (genre d’objet, pays de l’objet, citation, personnage typique du pays, etc.) et avoir ensuite un Fait Vrillé personnalisé, réalisé par mes soins sur place.

Fabrice part le 1er septembre 2014, mais en attendant il lui reste encore pas mal de choses à gérer, car son actualité n’a jamais autant foisonné. Depuis le 10 juillet et jusqu’au 29 août, une exposition de plusieurs Faits Vrillés originaux se tient au Java ; son projet Ulule se termine le 25 août ; et les mandats continuent : dernièrement, la réalisation d’une illustration de Bagheera pour un futur tatoué.

Tout ne fait que commencer pour Fabrice et Magillustrateur s’en réjouit d’avance !

Bagheera à l'encre de Chine, un des autres talents de Magillustrateur.
Bagheera à l’encre de Chine, un des autres talents de Magillustrateur.

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sont là :

Projet Ulule Fais vriller l’Asie

Site officiel de Magillustrateur

Blog de Magillustrateur

Page Facebook de Magillustrateur

.

Citation © Henri Gougaud, Images – © Fabrice Joly / Magillustrateur

Répondre