Electro sous les projos

Posté dans : Culture | 0
Slims, T-shirts multicolores, mèches de cheveux et lunettes de soleil aux formes improbables. Ce week end, c’est Electrosanne. Cette année, le festival électro entre définitivement dans la cour des grands en investissant cinq hauts lieux de la vie nocturne lausannoise, et la Place de l’Europe.

 Le Loft, le D !, le Romandie, le Bourg, la Ruche, le tout accessible avec un seul et même billet, sans compter la Place de l’Europe et ses nombreux concerts gratuits. Autant dire que le festival est inévitable pour toute personne qui décide de sortir ce week end à Lausanne. D’année en année, Electrosanne prend de l’ampleur. Alors qu’en 2006, lors de sa première édition, 500 festivaliers avaient répondu à l’appel, plus de 2000 personnes s’y sont déjà rendues vendredi soir. Et ce n’était que le premier soir ! Du 18 au 20 septembre, plus de 70 artistes mettent à l’honneur les différentes facettes de la musique électronique : minimale, house, garage, bassline, dubstep et j’en passe. En gros, pas que du fluo… Connaisseurs et amateurs y trouveront leur compte. Petit retour sur les débuts de cette quatrième édition avec Anouck, attachée de presse du festival.

Depuis combien de temps es-tu attachée de presse pour Electrosanne?

Ca fait deux ans, mais j’ai aussi participé aux premières éditions donc j’ai pu voir l’évolution du projet. D’ailleurs, le nombre d’artistes a pratiquement doublé par rapport à l’année passée.

Quel est le bilan de ce premier soir ?

On ne s’attendait pas à autant de succès! Il y avait 2000 à 2400 personnes rien que sur la Place de l’Europe. En ce qui concerne les clubs, ils n’étaient pas trop bondés, donc c’était très bien. En plus c’était les premières soirées sans cigarettes!

Le festival off en plein air constitue une des grandes nouveautés de cette année. Comment est-ce que vous gérez la présence d’autant de monde, pas trop de dégâts?

Des personnes de notre équipe nettoient tous les soirs, et le matin c’est la ville de Lausanne qui s’en occupe au karcher. En plus, on a mis en place un système où les gens doivent ramener leurs verres. C’est plus écolo et ça fait beaucoup moins de déchets.

En tant qu’attachée de presse, est-ce que tu as eu le temps de profiter des concerts ou pas du tout?

Pas vraiment. Je passe pas mal de temps à l’Alpha Palmier, là où on reçoit les journalistes et où on organise les interviews avec les artistes. Mais je suis allée un petit moment à la place de l’Europe en début de soirée, et j’ai pu voir Dj Q en fin de soirée à la ruche.

Si tu étais une festivalière, tu serais allée où ?

Je serais bien allée voir Beat Torrent à la Place de l’Europe, parce qu’il paraît que c’était génial au Paléo, et Dj Q que j’ai quand même vu un moment à la ruche.

Quels sont tes autres coups de cœur dans la programmation ?

Samedi soir j’irais bien voir Martelo au Bourg, le Dj de Santagold, et dimanche Terry Lynn au Flon. Ce qui est marrant c’est qu’aucun des deux n’étaient prévus au départ! Ils remplacent des artistes qui n’ont pas pu venir.

Comment se présente la suite ? Vous avez vendu beaucoup de prélocations ?

Pour ce soir (samedi), toutes les prélocations sont vendues! Mais les prélocations ne représentent pas la totalité des billets, on peut acheter des entrées sur place. Pour dimanche, on espère que ce sera pareil. On espère surtout qu’il fera beau pour profiter pleinement des concerts à l’extérieur.

Plus d’informations sur:

www.electrosanne.ch

Articles similaires

Cristina

Répondre